person_outline
search

    Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de Avril 2016 - Séries TV

  • Sorties
  • Mis en ligne le
Penny Dreadful Saison 2
La saison des révélations !
image 459c8

Penny Dreadful s’inscrit dans la lignée de ces séries dites « à cultes » (et pas « culte », nuance). Comprenez par là que cette série imaginée par John Logan peut susciter l’enthousiasme d’un noyau dur de fans très impliqués qui, obstinément, suivent et soutiennent la série, voire la défendent contre tous ceux qui se risqueraient à la critiquer. Malheureusement pour eux, ce genre d’intrigue a toujours son corolaire : la trame de fond prend souvent un temps fou à se tisser, car les scénaristes prennent un malin plaisir non seulement à planter le décor, mais aussi à développer les relations entre les personnages, et ce, pour mieux asseoir la mythologie.
Dans le Londres de l’époque victorienne, Vanessa Ives (Eva Green), une jeune femme aux pouvoirs énigmatiques, s’est alliée à sir Malcolm Murray (Timothy Dalton). Cet homme riche aux ressources inépuisables se paie les services d’un certain Ethan Chandler (Josh Hartnett), un jeune aventurier au tempérament fougueux. Après une première saison introductrice et au terme de laquelle chacun en a appris un peu plus sur l’autre, la deuxième saison de Penny Dreadfull met assurément l’accent sur l’introspection psychologique afin de nous en dire un peu plus sur le passé tortueux et autres noirs secrets de notre ligue des aventuriers extraordinaires. Une fois de plus, notre trio de choc va livrer une guerre sans merci contre une sororité de sorcières maléfiques qui prennent un malin plaisir à se fondre dans la nature pour mieux tromper leurs proies…
Si vous n’êtes pas sujet à des complications cardiaques, ou alors que vous avez tendance à arracher les accoudoirs de votre fauteuil quand le suspense augmente, la saison 2 de Penny Dreadful est incontestablement faite pour vous ! Entre une ambiance « fantastico-romantique », un esthétisme gothique à souhait, un érotisme hypnotique, voire psychotique, de nouvelles intrigues envoutantes et un casting toujours cinq étoiles, la série oscille toujours entre fascination et horreur pour mieux vous repousser dans vos derniers retranchements. Âmes sensibles s’abstenir !

Détails

Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 27 avril 2016
Créateur : John Logan
Distribution : Eva Green, Josh Hartnett, Timothy Dalton, Harry Treadaway, Reeve Camey, Billie Piper, Danny Sapani, Rory Kinnear, Helen McCrory, Simon Russell Beale…
Genre : Drame/épouvante-horreur
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts du coffret Blu-ray & DVD : Devenir Ferdinand Lyle, La brûlure de la sorcière, Découvrir le Verbis Diablo, Les notes de production de Penny Dreadfull.

Fargo Saison 2
Un second round tout aussi (ré) jouissif !
image 3b342

Après une première saison riche en rebondissements, on quitte la ville si chère au cœur des frères Coen pour le décor enneigé du Luverne, petite bourgade du Minnesota. Autre changement de taille, l’intrigue se déroule vingt-sept ans avant les évènements qui ont marqué la saison 1 soit en 1979. Le lien entre les deux saisons se tisse au travers du personnage de Lou Solverson (Patrick Wilson) qui campe l’un des représentants des forces de l’ordre, également propriétaire du restaurant de la première saison joué par Keith Carradine. D’emblée, les auteurs entrent dans le vif du sujet et nous offrent une effusion d’hémoglobine et autres scènes violentes décalées dignes de la réputation de l’œuvre originelle. Alors qu’une sombre affaire entre la mafia locale et une entreprise florissante refait surface, l’histoire laisse place à un défilé de personnages éclectiques, à la limite de la rupture et de la névrose. Ces derniers évoluent ainsi, avec pertes et fracas, dans un microcosme régi par ses propres règles et nous proposant une vue imprenable sur le monde impitoyable de Fargo.
Une fois de plus, la distribution artistique est imparable avec une Kirsten Dunst comme on ne l’a jamais vue ! Au sommet de son art, l’actrice semble avoir des comptes à rendre avec une certaine presse qui semblait douter de son talent, mais dont les éloges se font encore l’écho, ici et là, dans la presse du monde entier. De son côté, Jesse Plemons, révélé par Breaking Bad, n’est pas en reste et s’avère excellent, tandis que Patrick Wilson se montre, lui, aussi convaincant que touchant.
Par sa cinématographie superbe, son interprétation exceptionnelle, sa bestialité dérangeante et sa narration lyrique, la saison 2 de Fargo est un pur chef-d’œuvre télévisuel d’une portée universelle. En continuant d’atomiser le cadre traditionnel du drama policier, la série sort des sentiers battus, riche de personnages et d’incursions dans les recoins les plus sombres de l’âme humaine. À mi-chemin entre la pensée des frères Cohen et la cinématographie d’un certain Tarentino, la série balaie les nombreux clichés et autres poncifs habituellement associés au genre pour mieux prôner les vertus d’une certaine folie artistique si (ré) jouissive !

Détails

Distributeur : Fox
Origine : USA
Date de sortie : 20 avril 2016
Créateur : Noah Hawley
Distribution : Kirsten Dunst, Patrick Wilson, Jesse Plemons, Jean Smart, Ted Danson… Genre : Thriller dramatique
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : 1 h 10 de bonus exclusif !, Le spot télé de Skip Sprang, Les films de Ronald Reagan : commentaire audio de Bruce Campbell, Retour à Sioux Falls, Entretien avec Noah Hawley, Keith Carradine et Patrick Wilson ainsi que Middle West et criminalité.

Homeland Saison 5
L’évolution est en marche…
image d78ce

Après avoir littéralement fait exploser une fois de plus l’audimat un peu partout dans le monde, Homeland nous revient dans un coffret qui vous permettra de revivre la cinquième saison de cette nouvelle référence du genre. Après une saison 4 charnière marquant la fin d’une époque après la mort tragique de Nicholas Brody (Damian Lewis), le personnage masculin principal, et le début d’une nouvelle ère avec la maternité inattendue de l’indomptable agent de la CIA Carrie Mathison (Clair Danes), la saison 5 amorce un virage radical dans l’évolution de la série télévisée.
On retrouve ainsi Carrie en proie à de nouveaux doutes liés à ses nouvelles responsabilités professionnelles au cœur de Berlin et de l’actualité. Deux ans après les évènements dramatiques qui ont eu lieu au Pakistan, Carrie a claqué la porte de la CIA pour s’installer dans la capitale allemande avec sa fille. Chef de la sécurité à la Düring Fondation, dirigée par un milliardaire philanthrope, elle mène enfin la vie normale qu’elle a toujours souhaitée. Mais son passé va venir bouleverser son quotidien ! Pire encore, sa tête sera finalement mise à prix !
Dans l’histoire du tube cathodique, bien souvent, cinquième saison rime souvent avec évolution et Homeland ne déroge pas à la règle ! Acclamée par la critique, cette dernière permet au show de continuer à se distinguer par sa qualité. Pour ce faire, les scénaristes se réinventent avec brio : départ de Carrie à l’étranger et avec un nouveau job, nouvel homme dans sa vie, nouvelles recrues au casting et un Peter Quinn (Rupert Friend) plus déchaîné que jamais ! Comme l’a fait remarquer la Critique du monde entier, Homeland a su se renouveler et raconter de nouvelles histoires, là où tant d’autres séries pourtant vouées à un bel avenir échouent lamentablement. Au chapitre des nouveautés de cette saison que le noyau dur de fans considère comme l’une des meilleures, l’actrice Miranda Otto intègre le casting dans la peau d’une ancienne collègue de Carrie, laquelle pourrait bien jouer double jeu…

Détails

Distributeur : Fox
Origine : USA
Date de sortie : 23 avril 2016
Créateurs : Gideon Raff, Howard Gordon & Alex Gansa
Distribution : Claire Danes, Mandy Patinkin, Rupert Friend, Miranda Otto, Sebastian Koch, Alexander Fehling, Sarah Sokolovic, F. Murray Abraham…
Genre : Drame/Thriller
Durée : 12 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets DVD & Blu-Ray : L’évolution de Carrie.

Once Upon a Time Saison 4
Libérés, délivrés !
image ade56

Diffusée depuis octobre 2011 sur le petit écran américain, Once Upon a Time a tout de suite dépassé les espoirs que ses créateurs avaient placés en elle et a permis à la ABC de progresser dans les audimats, et ce, avant de connaître une érosion inexorable. C’est donc tout naturellement que vous pouvez retrouver le coffret de la quatrième saison chez votre revendeur préféré afin de vous repasser en boucle vos épisodes préférés. À l’instar des trois précédentes saisons, cette dernière s’inscrit dans cette fameuse continuité scénaristique qui veut que lorsque nos héros mettent fin à une malédiction, une nouvelle encore plus pernicieuse prenne le relais.
Alors que la Reine des Neiges (Georgina Haig) fait une entrée aussi glaçante que remarquée à Storybrook, Rumplestilskin (Robert Carlyle) parvient non sans mal à reconstituer le trio infernal des Reines des Ténèbres. Composé de Maléfique (Kristin Bauer), Ursula (Merrin Dungey) et Cruella (Victoria Smurfit), ce dernier est chargé de retrouver l’auteur du livre pour mieux réécrire leurs propres destins. Planant comme une épée de Damoclès au-dessus de la ville, les ténèbres risquent bel et bien de venir de là où on les attend le moins pour mieux envahir la cité ! Emma Swan (Jennifer Morrison) et ses acolytes parviendront-ils une fois de plus à faire triompher le Bien du Mal ?
Ce quatrième chapitre volet des aventures passionnantes des personnages préférés des contes de notre enfance marque une nouvelle avancée scénaristique dans l’évolution mythologique de la série. En effet, la barrière s’avère de plus en plus mince entre la réalité et la fiction, tant et si bien qu’on finit par se demander si l’héroïne n’est pas vouée à une fin funeste, très loin du fameux « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. » Gageons donc que Once Upon a Time continue à louvoyer longtemps entre intrigues imaginées de toute pièce et d’autres inspirées des plus beaux contes de notre enfance…

Détails

Distributeur : ABC Studios
Origine : USA
Date de sortie : 30 mars 2016
Créateurs : Adam Horowitz et Edward Kitsis
Distribution : Jennifer Morrison, Ginnifer Goodwin, Lana Parrilla, Robert Carlyle, Josh Dallas, Emilie de Ravin, Jared Gilmore, Colin O’Donoghue, Michael Socha, Georgina Haig, Kristin Bauer, Scott Michael Foster, Merrin Dungey, Victoria Smurfit…
Genre : Drame fantastique
Durée : 23 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Commentaires audio, bêtisier, visite des coulisses de la série en compagnie de Ginnifer Goodwin, « La Reine des Neiges dans la série », « L’histoire des trois qui sont restés », dix scènes coupées.

Banshee Saison 3
Loin des yeux…
image e3a22

Au départ, un pari audacieux. Raconter la sortie de prison d’un certain Lucas Hood (Antony Starr), un arnaqueur de haute voltige spécialisé dans les diamants qui quitte New York pour retrouver son ex-compagne Carrie Hopewell (Ivana Milicevic) résidant dans la ville Amish de Banshee située en Pennsylvanie, où les paysans vivent encore comme au 17e siècle. Quelque peu aidé par un destin pour le moins facétieux, l’ancien prévenu parvient à usurper l’identité du shérif local. De fil en aiguille, il doit faire face à ses nouvelles responsabilités qui vont le conduire à livrer une guerre sans merci contre un riche industriel particulièrement sadique qui prend un malin plaisir à faire régner sa loi dans la ville. Un peu glauque, voire funeste… et bien, détrompez-vous !
L’intrigue de la troisième saison germe un mois après les évènements qui ont marqué le final de la saison 2. Carrie, plus vulnérable que jamais depuis qu’elle a été éloignée de son mari et de ses enfants, est restée à Banshee, travaillant comme serveuse le jour et braqueuse aux côtés de Lucas, Sugar Bates (Frankie Faison) et Job (Hoon Lee) la nuit. Alors que Lucas éprouve de plus en plus de difficultés pour préserver sa véritable identité auprès de ses adjoints, il se retrouve bien malgré lui au cœur d’un conflit entre la police locale et le gangster Amish Kai Proctor (Ulrich Thomsen) et Chayton Littlestone (Ricky Russert), le leader pervers des Redbone de la tribu Kinaho. Évitant de peu les balles qui pleuvent, ici et là, dans la ville, Lucas en profite alors pour échafauder un plan machiavélique : braquer un complexe démilitarisé des Marines renfermant des millions de dollars…
C’est toujours difficile d’échapper à son passé et Lucas va l’apprendre à ses dépens ! Et c’est pourquoi vous serez sans nul doute conquis par cette saison 3 toujours aussi « borderline » : réalisation soignée, surprenante parfois, avec flash-back, décalage permanent, personnages originaux, contradictions, errances, cul-de-sac… tout ce que notre antihéros préféré avait tenté d’enfouir au plus profond de lui et qui ne demandait qu’à sortir. Souvent juste, parfois vulgaire, avec une intensité rare pour une série télé, Banshee explose les tabous avec un anticonformisme et une seconde lecture dérangeante. Avec réalisme et ironie. Et l’on y croit… enfin presque !

Détails

Distributeur : HBO
Origine : USA
Date de sortie : 13 avril 2016
Créateurs : Jonathan Tropper & David Schickler
Distribution : Antony Starr, Ivana Milicevic, Rus Blackwell, Ulrich Thomsen, Ryann Shane, Frankie Faison, Hoon Lee, Matt Servitto, Trieste Kelly Dunn, Lili Simmons, Geno Segers, Afton Williamson…
Genre : Drame
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : "Aux origines de Banshee" : 8 prequels avec le casting de la série pour découvrir les origines de l’histoire, "Aux origines de la saga Banshee" : découvrez la vie de Lucas, Carrie, Job et d’autres personnages avant qu’ils n’arrivent à Banshee (2 parties), "Making of du début de l’épisode 2" : réalisation de la séquence titre unique de l’épisode 3.02, "Zoom sur" : coulisses des épisodes 3.01 et 3.02, Commentaires audio, scènes coupées, "Burton vs. Nola Camera Movement" : réalisation de la scène de combat, "Burton vs. Nola Stunts" : plongez au cœur de l’action de Banshee, "Zoom sur" : coulisses des épisodes 3.03 à 3.05, Commentaires audio, "The Heist" : réalisation de la scène déterminante de l’épisode 3.07, "Zoom sur" : coulisses des épisodes 3.06 à 3.08, Commentaires audio, scènes coupées, "Zoom sur" : coulisses de l’épisode 3.10, Commentaires audio, scènes coupées, "Genoa Rehearsal" : réalisation de la scène déterminante de l’épisode final.

VEEP Saison 4
Game of Power
image 83587

Chronique sur le quotidien ô combien mouvementé de la sénatrice Selina Meyer (Julia Louis-Dreyfus), devenue vice-présidente des États-Unis, VEEP est une œuvre unique en son genre, acerbe et intelligente sur le monde de la politique ! Alors qu’elle a passé deux saisons à apprendre les ficelles de son nouveau métier et une saison à briguer le poste de Présidente, après avoir appris que le candidat sortant ne se représenterait pas, Selina accède enfin à la consécration suprême à la tête de la première puissance mondiale. À peine a-t-elle le temps de savourer sa victoire que les rumeurs vont bon train et les projecteurs du monde entier sont fixés sur elle. Tandis qu’elle occupe le poste le plus important des États-Unis, elle doit quand même se résoudre à faire campagne. Parviendra-t-elle à convaincre ? À vous de le découvrir en vous procurant dans les meilleurs délais le coffret de la saison 4 de VEEP !
Couronnée par la critique et la profession (créée par Armando Iannucci nominé aux Oscars, la série comique, vainqueur d’un Emmy Awards, met en scène Julia Louis-Dreyfus dans le rôle qui lui a permis de remporter quatre Emmy consécutifs de la meilleure actrice dans une comédie), tant par ses qualités narratives et humoristiques des scénarii que pour son sens de la satire, VEEP est une œuvre télévisuelle originale et bien plus profonde qu’elle laisse paraître au premier abord. Sa mise en scène inventive et l’interprétation remarquable de ses protagonistes font subtilement écho aux différents faits divers et autres réalités de la vie politique en général. Sur le registre de la comédie, VEEP continue sur sa lancée en offrant aux téléspectateurs un regard toujours aussi corrosif sur Washington. C’est pourquoi il n’est sans doute pas facile de conserver une cohérence parfaite au fil des épisodes, mais force est de reconnaitre que la série continue de se distinguer en apportant chaque saison sa pierre à l’édifice du tube cathodique !

Détails

Distributeur : HBO Studios
Origine : USA
Date de sortie : 27 avril 2016
Créateurs & showrunners : Armando Iannucci et David Mandel
Distribution : Julia Louis-Dreyfus, Anna Chlumsky, Tony Hale, Reid Scott, Matt Walsh, Timothy Simons, Sufe Bradshaw, Kevin Dunn, Sam Richardson, Gary Cole…
Genre : Comédie
Durée : 10 épisodes de 26 minutes
Les points forts du coffret DVD : inclus des scènes coupées hilarantes.

Silicon Valley Saison 2
Œil pour œil !
image 90207

« Œil pour œil, dent pour dent », le célèbre adage, qui n’est pas sans nous rappeler la loi du talion pour les puristes, prend tout son sens dans la saison 2 de Silicon Valley, une comédie télévisuelle qui nous entraîne en pleine ruée vers l’or high-tech, où les plus talentueux ne sont pas forcément les mieux armés pour affronter la réussite et ses nombreux corollaires. Bien au contraire, ces derniers sont souvent les moins qualifiés pour gérer les affres de la renommée, allant même jusqu’à se fourvoyer pour redevenir anonymes. À l’instar de Big Bang Theory (toute comparaison s’arrête là), Silicon Valley met en scène des personnages atypiques, des geeks aussi peu gâtés par la nature que doués en sciences. Mais contrairement à Sheldon et sa clique, Silicon Valley se veut assurément plus sérieuse. Comprenez par là que nos héros se retrouvent ici dans un univers, qui n’est pas sans nous rappeler les débuts de l’informatique, et pourtant si contemporain. Dans la première saison, ce groupe de génies des algorithmes a su se faire une place dans une Amérique ultra compétitive, où l’hésitation n’a pas sa place. Mais, après des débuts dithyrambiques à TechCrunch Disrupt, Richard Hendrix (Thomas Middleditch) et son équipe doivent désormais faire face au courroux de leur principal rival, une multinationale déterminée à leur couper l’herbe sous les pieds…
Qu’il s’agisse de gloire, de décadence ou de manipulation, Silicon Valley se montre sans complaisance pour ses personnages principaux. Dans un pays où l’ultra libéralisme est de rigueur, cette série fait figure de pavé dans la marre. Sa tonalité sociale lui vaut de lancer quelques polémiques, ici et là, mais surtout dans les plus hautes sphères du monde high-tech. Bien ancrée dans notre époque, elle ne perd rien de sa force lorsqu’elle fait allusion à certains des plus grands destins de l’humanité. Le succès, quand il n’est pas mérité, finit toujours pas vous emporter dans les abysses de la disgrâce… et tout laisse à croire que nos héros de Silicon Valley font en faire la douloureuse expérience. Pour autant, cela n’empêche aucunement la série de continuer à nous faire rire, tout en faisant grincer quelques dents, en posant avec ironie des questions graves qui vous feront sans nul doute cogiter sur notre société moderne et l’humanité en général !

Détails

Distributeur : HBO Studios
Origine : USA
Date de sortie : 27 avril 2016
Créateurs : Mike Judge, John Altschuler, Dave Krinsky et Alec Berg
Distribution : Thomas Middleditch, T.J. Miller, Josh Brener, Martin Starr, Kumail Nanjiani, Amanda Crew, Zach Woods, Suzanne Cryer, Jimmy O. Yang, Matt Ross…
Genre : Comédie
Durée : 10 épisodes de 26 minutes
Les points forts du coffret DVD : Scènes coupées – des octets de la réalité : l’art et la science à l’origine de Silicon Valley et commentaires audio.

Grimm Saison 4
Attention au retour de flamme !
image 94f2b

Depuis qu’il a découvert qu’il était l’un des dignes et derniers héritiers des Grimm, une lignée de chasseurs redoutés dont les exploits ne sont pas uniquement des contes, l’inspecteur Nick Burckhardt (David Giuntoli) n’a pas chômé et compte désormais un bon nombre de créatures surnaturelles coupables d’avoir fait du mal au genre humain à son tableau de chasse.
Après trois saisons aussi riches que variées et qui lui ont permis de mieux embrasser sa destinée d’élu, notre intrépide héros est de retour, mais désormais privé de ses pouvoirs à l’aube du mariage de Monroe (Silas Weir Mitchell) et Rosalee (Bree Turner). L’atmosphère est plus électrique que jamais et Nick va devoir non seulement puiser dans ses ressources, mais aussi faire des choix cornéliens pour devenir celui qu’il aspire à être depuis toujours. Entre un capitaine Renard (Sasha Roiz) gravement blessé, sa bien-aimée Juliette Silverton (Bitsie Tulloch) fermement déterminée à se venger de sa récente trahison fomentée par l’Hexenbiest Adalind (Claire Coffee) et des Wesen criminels toujours aussi dangereux, notre Grimm préféré aura une nouvelle fois fort à faire pour sauver Portland de l’invasion, et ce, avant un dénouement de saison qui risque d’en surprendre plus d’un !
Après trois saisons pleines de promesses et particulièrement riches en rebondissements, les auteurs se devaient de passer à la vitesse pour ne pas décevoir leurs plus fervents admirateurs. Pour beaucoup d’aficionados, cette saison 4 de Grimm, marquée par le sceau du changement, est considérée comme l’une des meilleures. La raison en est toute simple : finie l’insouciance des premiers temps, place aux désillusions et au dur poids des responsabilités ! Par conséquent, Nick va devoir affronter, cette année encore, la dure réalité de son héritage familial ancestral qui va progressivement prendre le pas sur son présent, et ce, sans oublier de lui arracher quelques plumes au passage. Affaire à suivre…

Détails

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 12 avril 2016
Créateurs : David Greenwalt & Jim Kouf
Distribution : David Giuntoli, Silas Weir Mitchell, Bitsie Tulloch, Russell Hornsby, Sasha Roiz, Reggie Lee, Bree Turner, Claire Coffee…
Genre : Fantastique/policier
Durée : 22 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD & Blu-ray : Scènes coupées, bêtisier, webisodes : « Mèches rebelles », featurettes – Les meilleurs moments de Monroe, Mythes, monstres et légendes, Créatures et chaos ainsi que le guide de Grimm et making of.

Person of Interest Saison 4
Une intelligence artificielle toujours aussi malveillante !
image ff763

Lancée en septembre 2011 sur CBS dans le sillage de nombreuses séries à succès, Person of interest a tout de suite dépassé les espérances que son créateur Jonathan Nolan avait placées en elle. Collaborateurs de talent, les frères Nolan ont souvent travaillé ensemble, notamment sur Memento, The Dark Knight ou encore The Dark Knight Rises. Coscénariste de ces films de renom réalisés par son frère Christopher, Jonathan n’avait pour autant jamais travaillé sur un projet de série. Person of interest marque ainsi son entrée très remarquée dans le monde de la télévision dans une production qui n’est pas sans nous rappeler les péripéties antiterroristes de Jack Bauer (Kiefer Sutherland) dans 24 heures chrono.
Depuis quatre ans, un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, travaille en étroite collaboration avec un millionnaire énigmatique sur un projet classé top-secret et consistant à prévenir le crime avant qu’il ne se produise. Élaboré par l’ingénieux Harold Finch (Michael Emerson), ledit programme identifie chaque jour des personnes qui vont être impliquées dans un crime et c’est à John Reese (Jim Caviezel) qu’il incombe de mener l’enquête pour découvrir qui en sera la victime et le coupable. Et dans ce quatrième round, rien ne va plus ! Comprenez par là que le génie de l’informatique Finch et l’ex-agent de la CIA Reese, désormais alliés avec l’agent peu scrupuleux Sameen Shaw (Sarah Shahi), la caméléon Root (Amy Acker) et le détective Lionel Fusco (Kevin Chapman), tentent tant bien que mal de maintenir la justice dans un monde où une sombre conspiration policière tentaculaire prend chaque jour du terrain. Nos héros sont parvenus jusque-là à échapper au Samaritain, mais ils devront une fois de plus braver le danger et côtoyer la mort en acceptant les missions de La Machine pour protéger les citoyens. Sans compter que l’arrivée d’un nouveau gang baptisé La Fraternité va sérieusement leur donner du fil à retordre !
Véritable cocktail explosif d’action et de suspense, le tout dans un univers post 11 septembre qui nous plonge dans une paranoïa constante, Person of interest nous nous offre une saison 4 toujours aussi haletante. Avec sa profondeur, ses intrigues poussées et son ton paranoïaque, le tout porté par deux héros écorchés vifs qui ont tout de suite raflé la mise avant d’obtenir un succès critique incontesté, la série gagne encore en intensité. Avec son interprétation irréprochable, son montage virtuose, son rythme sans failles, sa réalisation aussi innovante que prenante, la série coproduite J.J. Abrams vous happe et ne vous lâche plus !

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 27 avril 2016
Créateur : Jonathan Nolan
Distribution : Jim Caviezel, Michael Emerson, Kevin Chapman, Sarah Shahi, Amy Acker…
Genre : Action/thriller
Durée : 22 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray et DVD : Music of Interest – Une incursion au cœur du travail musical du compositeur Ramin Djawadi, dans les décors de la série avec Root et Finch – une visite du nouveau QG avec le chef décorateur Rick Butler.

Heroes Reborn
Une renaissance étouffée dans l’œuf !
image 0368a

Côté revival, le 24 septembre 2015, NBC a relancé la saga fantastique Heroes, cinq ans après l’arrêt de la série. Au programme de ce Heroes Reborn : des anciennes et nouvelles recrues, mais surtout beaucoup d’effets spéciaux et autres pouvoirs incommensurables ! Pour ce retour à la source du mythe télévisuel, Tim Kring et ses acolytes font appel à des anciens, mais aussi à des petits nouveaux, pour mieux nous replonger dans le quotidien de nos héros préférés. Suspectées d’être à l’origine d’une attaque terroriste qui a frappé de plein fouet la ville d’Odessa au Texas un an plus tôt, les personnes dotées de pouvoirs sont désormais traquées nuit et jour par les infatigables Luke (Zachary Levi) et Joanne Collins (Judith Shekoni) qui se sont juré de venger les défunts, coûte que coûte. Après avoir disparu des radars, Noah Bennet (Jack Coleman) doit se résoudre à mettre fin à sa retraite anticipée afin de faire éclater la vérité sur les véritables motivations cachées derrière les récentes tragédies.
Malgré des nouvelles recrues presque inconnues au bataillon et un thème quelque peu éculé, Heroes Reborn fait parler d’elle en assurant timidement le relais. Non pas parce que ses auteurs pillent allègrement le patrimoine des dernières séries et autres sagas cinématographiques du moment, mais justement parce que son créateur surfe de nouveau sur la vague des super-héros qui déferle depuis quelques années à Hollywood ! Ça a le goût d’un X-Men, la senteur d’un soap et la consistance des plus grands chefs-d’œuvre cinématographiques et, pourtant, Heroes Reborn renaît difficilement de ses cendres en ne réunissant que 6,09 millions d’aficionados au terme de son pilote, et ce, avant de s’enfoncer dans les abîmes de l’audimat.
À cause de son héritage loin d’être irréprochable et d’une intrigue éculée délivrant une analyse controversée sur les avancées de la Science et de ses effets inéluctables, la série semble toujours boudée par les fans de la première heure qui n’ont toujours pas digéré la fin lamentable de la série d’origine. Pour autant, ne boudez pas votre plaisir et procurez-vous au plus vite la première et unique saison d’une suite étouffée dans l’œuf, certes, mais qui parlera indubitablement aux fans de la première heure !

Détails

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 26 avril 2016
Créateur : Tim Kring
Distribution : Jack Coleman, Zachary Levi, Robbie Kay, Kiki Sukezane, Ryan Guzman, Rya Kihlstedt, Gatlin Green, Henry Zebrowski, Judith Shekoni, Danika Yarosh…
Genre : Drame fantastique et de science-fiction
Durée : 13 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray et DVD : Scènes coupées – Heroes Reborn : revivre le phénomène et la websérie Dark Matters.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.