person_outline
search

    Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de Décembre 2015 - Séries TV

  • Sorties
  • Mis en ligne le
Defiance Saison 3
3ème chapitre et rideau !
image b9f46

Sept mois après les tragiques évènements qui ont marqué la fin de la saison 2, dont la destruction totale de New York, le téméraire Nolan (Grant Bowler) et son indomptable comparse Irisa (Stephanie Leonidas) se retrouvent au cœur des ruines de la ville de Defiance. Sur place, ils ne tardent pas à découvrir le reste d’une communauté en crise et sur le point de déclarer la guerre contre le Collectif de Votanis, mené par le chevronné Général Rahm Tak (Lee Tergesen). Incapables de faire le poids face à un tel adversaire bien plus expérimenté, sans compter que le sadisme des Votans ne va rien arranger, les rescapés de la ville vont alors se tourner vers les sombres Omecs, et ce, dans l’espoir inavoué de sauver un tant soit peu la face. Si tant est que cela soit encore possible, bien sûr ! Et pour cause, ces derniers appartiennent à une espèce de Votans que tout le monde pensait éteinte depuis des lustres et dont la réputation sanglante a traversé les âges en laissant de nombreuses légendes urbaines dans son sillage. Réputés pour assujettir les galaxies, parviendront-ils à limiter la casse ? Et, le Collectif de Votanis pourra-t-il être stoppé avant qu’il ne soit trop tard ?
Retrouvez l’intégralité de l’ambitieuse troisième et dernière saison de Defiance qui brille par un suspense efficace et des épisodes qui comptent parmi les plus réussis de la saga avortée en plein élan. Comme vous l’aurez compris, aucun répit ne sera accordé à notre duo de choc et de charme qui va devoir compter sur l’aide de nouveaux alliés pour mener à bien leur mission de sauvetage. À moins qu’ils ne finissent par se retrouver face à une nouvelle menace ?
Profitant de la fin de plus grandes franchises de science-fiction comme Stargate, Battlestar Galactica, Caprica ou encore Farscape, Rockne S. O’Bannon décide en 2013 de relancer le genre fantastique, tombé en désuétude depuis quelques années, en démarrant une nouvelle aventure avec la volonté de pousser un peu plus loin le concept. Un choix astucieux qui impose un nouvel univers, avec ses règles, ses codes, ses planètes… et ses guerres intestines. En revisitant les notions évidentes habituellement associées au genre, Defiance s’impose comme une aventure différente, tout en puisant parmi les plus grandes références. Néanmoins, cela n’aura pas suffi puisque ses créateurs seront contraints d’abaisser le rideau après trois ans d’existence. Pour autant, ne boudez pas votre plaisir et revivez la fin de cette série qui n’a plus rien à prouver tant pour ses qualités graphiques et scénaristiques !

Détails

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 1er décembre 2015
Créateurs & showrunners : Kevin Murphy & Rockne S. O’Bannon
Distribution : Grant Bowler, Stephanie Leonidas, Julie Benz, Jaime Murray, Tony Curran, Jesse Rath, Trenna Keating, Nicole Munoz, Anna Hopkins, Graham Greene (II), Lee Tergesen, Conrad Coates, Nichole Galicia…
Genre : Drame fantastique de science-fiction
Durée : 13 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : scènes coupées.

The Affair Saison 1
Sexe, mensonges & littérature…
image 895fd

Durant un été particulièrement chaud au cœur des mythiques Hamptons, à Montauk, l’une des cités balnéaires les plus prisées des new-yorkais et situées le long de l’embouchure sud de Long Island, une famille nombreuse new-yorkaise trouve comme chaque année refuge le temps des vacances dans la demeure familiale. Avant d’intégrer les lieux, celle-ci s’accorde un repos bien mérité dans le restaurant local. Et, alors que tout le monde vaque à ses occupations, le père de famille Noah Solloway (Dominique West) tombe presque instantanément sous le charme de la séduisante, mais non moins timide, Alison Lockhart (Ruth Wilson), l’une des serveuses de l’établissement. Le coup de foudre est intense et réciproque, laissant planer de l’électricité dans l’air et un certain malaise entre le professeur et écrivain en panne d’inspiration qui semble pourtant nager dans le plus parfait bonheur avec sa femme et ses quatre enfants, et une jeune femme quelque peu à la dérive depuis la mort tragique de son enfant et qui essaie, tant bien que mal, de redonner un sens à son existence.
Chronique de deux familles typiques, vivant dans une société américaine de plus en plus en proie aux doutes, The Affair est une œuvre unique, sensible et intelligente, nous prouvant, une fois de plus, que rien n’est jamais acquis dans la vie ! Et son originalité réside indubitablement dans son double point de vue narratif (homme/femme). Comprenez par là que les auteurs prennent un malin plaisir à nous informer, mais aussi à nous perdre, en faisant appel à un double scanner émotionnel qui n’a de cesse de multiplier l’intensité dramatique de l’intrigue.
Riche de personnages à la psychologique complexe et de lignes narratives particulièrement bien ficelées, The Affair ne promettait d’être sur le papier qu’un énième drame familial à rajouter à la grille de programmation de la sulfureuse Showtime, chaîne américaine diffuseuse du show. Or, après seulement quelques épisodes, cette dernière, couronnée par la critique et les associations de téléspectateurs, tant pour les qualités narratives et les vives polémiques politiques qu’elle soulève, sort des sentiers battus grâce aux nombreux risques pris. Sa liberté de ton permet de pousser certaines situations jusqu’à leur paroxysme en donnant un aspect véritablement humain et loin de tout manichéisme ! Les dérives de ses protagonistes, leurs petits mensonges et autres grands doutes, sollicitations pressurisantes des uns, alternatives saugrenues des autres, l’adultère et la famille recomposée sont autant de sujets tabous de la société puritaine américaine et repris dans cette série qui a su allègrement révolutionner le genre en cassant définitivement l’image « clean » de la famille américaine véhiculée par des séries comme Sept à la Maison qui faisait, jusque-là, figure de proue dans le domaine…

Détails

Distributeur : CBS Video
Origine : Américaine
Date de sortie : 2 décembre 2015
Créateurs & showrunners : Sarah Treem & Hagai Levi
Distribution : Dominic West, Ruth Wilson, Maura Tierney, Joshua Jackson, Julia Goldani Telles, Jake Richard Siciliano, Jadon Sand, Leya Catlett, Kathleen Chalfant, Victor Williams…
Genre : Drame romantique
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts du coffret DVD : Montauk : la fin du monde, le conte de deux costumes et profils des personnages.

Empire Saison 1
Tic, tac…
image 132e4

Lucious Lyon (Terence Howard) s’est forgé une solide réputation en tant que l’un des plus riches et prestigieux producteurs de musique des États-Unis. Oui, mais voilà, le destin va lui jouer un bien mauvais tour : atteint d’une maladie incurable, ses jours sont désormais comptés et le redoutable homme d’affaires doit maintenant se résoudre à désigner, parmi ses trois fils, son digne successeur, celui qui sera capable de reprendre le flambeau et d’assurer la pérennité de son œuvre à la tête de son label Empire Records. Alors que chacun essaie tant bien que mal d’attirer les projecteurs sur lui effritant lentement, mais sûrement, ce qui restait de la cohésion familiale, Cookie (Taraji P. Henson), la mère, derrières les barreaux depuis 17 ans, refait surface histoire de rajouter son petit grain de sel. Sans compter qu’elle ne tarde pas à laisser entendre qu’elle est de retour parmi les liens pour assouvir une vengeance qu’elle a eu tout le loisir de bien mijoter lorsqu’elle était à l’ombre…
Imaginée par Danny Strong (scénariste de Le Majordome et Hunger Games : La Révolte), Lee Daniels (réalisateur de Precious et Le Majordome) et Sanaa Hamri (réalisateur de nombreux épisodes de Shameless et Elementary), Empire peut se targuer d’être un drama/soap musical comme on les aime ! Véritable chronique d’une famille afro-américaine atypique, vivant dans une société de plus en plus en proie aux doutes, elle est une œuvre à part qui explose les codes habituellement associés à ce genre télévisuel dans une première saison encensée par la critique et dont les éloges se font encore écho, ici et là, dans la presse du monde entier. Une approche inédite qui permet une immersion assurément plus poussée dans le monde du show-business et de ce qui se cache derrière les strass et les paillettes. Succès inattendu et fulgurant de la série aidant, les producteurs l’ont d’ores et déjà renouvelé pour une seconde saison qui bat actuellement de nouveaux records d’audience outre-Atlantique. La machine Empire semble bel et bien lancée !

Détails

Distributeur : Fox
Origine : USA
Date de sortie : 12 décembre 2015
Créateurs et showrunners : Ilene Chaiken, Lee Daniels et Danny Strong
Distribution : Terrence Howard, Taraji P. Henson, Bryshere Y. Gray, Jussie Smollett, Trai Byers, Grace Gealey, Malik Yoba, Kaitlin Doubleday…
Genre : Drame et soap musical
Durée : 12 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Près d’une heure de bonus avec l’intégrale des performances musicales, inclus – « No Apologies » et « You’re so Beautiful », commentaires des acteurs et créateurs de la série, en coulisse - l’Empire du style et tout pour la musique.

The X-Files : L’Intégrale de la série
En attendant le revival !
image 836da

Après avoir fait les beaux jours des sériesmaniacs du genre de 1993 à 2001, avoir connu un second souffle cinématographique dans deux longs métrages intitulés The X-Files, le Film (1998) et X-Files – Régénération et le très attendu revival télévisuel sous forme d’une saison 10 prévue pour le 24 janvier 2016 sur la Fox outre-Atlantique, les deux agents du FBI les plus célèbres du petit écran, Dana Scully (Gillian Anderson) et Fox Mulder (David Duchovny) reviennent dans un superbe coffret de l’intégrale en édition limitée des neuf premières saisons de cette série culte créée par Chris Carter qui a ouvert la voie à de nombreuses autres productions de science-fiction, et ce, alors que le genre était moribond.
Tout commence un beau jour de 1993. Dana Scully, médecin reconnue et agent émérite du FBI, a été chargée par sa hiérarchie de mener un audit sur le service des « X-Files », consacré aux phénomènes paranormaux et ufologiques et dont s’occupe le passionné et intuitif Fox Mulder. Entre la très terre-à-terre scientifique et le très investi enquêteur, lui-même victime d’un phénomène bizarre puisque sa sœur aurait disparu durant son enfance victime d’un enlèvement alien, l’ambiance est d’abord électrique. Puis, au fil des épisodes, la rigueur scientifique de l’une se brouille pour laisser place au doute, alors que l’autre, lui, finit par se demander s’il n’est pas aveuglé par sa soif de vérité. Malgré tout, les deux font la paire, tant et si bien qu’ils finiront dans le même lit, avant de mettre à jour une tentaculaire conspiration impliquant les plus hautes sphères de la société, un gouvernement dans le gouvernement, des extraterrestres quelque peu joueurs, des néonazis nostalgiques, de sombres expériences génétiques et autres manipulations nébuleuses qui n’auront de cesse de vous triturer les méninges…
Encensée par la critique pour être l’une des plus réussies d’entre toutes, The X-Files accumule les déconvenues (l’enlèvement de Mulder ou encore la grossesse inespérée de Scully), théories conspiratrices, légendes urbaines et autres retournements de situations qui ont à jamais marqué de leurs empreintes indélébiles l’histoire du tube cathodique. Ce coffret recèle également quelques-uns des épisodes les plus originaux et déroutants depuis la genèse du feuilleton. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la mythologique de l’œuvre mythique, à vous de le découvrir en revisionnant les 203 épisodes répartis sur neuf saisons marquées par les thèmes de la rupture et du renouveau, qui ravira les plus fervents d’entre vous. La question récurrente était de savoir si la vérité était vraiment ailleurs, et bien vous obtiendrez, ainsi, le début de la réponse de Chris Carter et de sa fine équipe… en attendant la saison 10 !

Détails

Distributeur : Fox
Origine : Américaine
Date de sortie : 8 décembre 2015
Créateur : Chris Carter
Distribution : David Duchovny, Gillian Anderson, Jerry Hardin, Mitch Pileggi, Robert Patrick, William B. Davis, Adam Baldwin, Annabeth Gish, James Pickens Jr., Bruce Harwood, Dean Haglund, Tom Braidwood, Kirk B.R. Woller, Cary Elwes, Alan Dale, Chris Owens (II)…
Genre : Fantastique & science-fiction
Durée : 203 épisodes de 42 minutes répartis sur 9 saisons
Les points forts du coffret DVD : Saison 1/Introduction à la série par Frank Spotnitz, la saison 1 vue par Chris Carter, scènes coupées, extraits en doublages étrangers, commentaire de R.W. Goodwin sur l’épisode Les hybrides*, l’ange déchu - les effets spéciaux, documentaire : la vérité sur la saison 1 -Saison 2/scènes coupées, la saison 2 vue par Chris Carter, faux frères siamois, documentaire : la vérité sur la saison 2, commentaire de Chris Carter sur l'épisode Daune Barry : 1ère partie*, commentaire de Frank Spotnitz sur l'épisode la Colonie - 2ème partie*, commentaire de R.W. Goodwin sur l'épisode Anasazi* - Saison 3/scènes coupées commentées par Chris Carter, la saison 3 vue par Chris Carter, séquences internationales, les effets spéciaux – commentaire de Mat Beck, documentaire : la vérité sur la saison 3, construire la mythologie : les enlèvements, commentaire de R.W. Goodwin sur l’épisode anagramme* - Saison 4/scènes coupées, les effets spéciaux - commentaires de Paul Rabwin, scènes coupées commentées par Chris Carter (en option), Tunguska - Interview de Chris Carter, cœurs de tissu - Interview de Vince Gilligan, commentaires de Rob Bowman sur Journal de mort*, commentaires de Franck Spotnitz sur Journal de mort, commentaires de Kim Manners sur Tempus fugit : 2ème partie*, documentaire : La vérité sur la saison 4 - Saison 5/extraits en doublages étrangers, scènes coupées commentées par Chris Carter (en option), les effets spéciaux - Commentaires de Paul Rabwin, documentaire : la vérité sur la saison 5, featurettes sur les effets spéciaux, introduction de Chris Carter et Frank Spotnitz à l’épisode Promethée post-moderne, commentaires de Kim Manners sur Patient X : 1ère partie*, commentaires de Chris Carter sur Patient X : 2ème partie*, commentaires de Chris Carter sur Promethée post-moderne*, commentaires de John Shiban sur Les nouveaux Spartiates* - Saison 6/les effets spéciaux - Commentaires de Paul Rabwin, scènes coupées commentées par Frank Spotnitz (en option), extraits en doublages étrangers, commentaire de Kim Manners sur l’épisode Toute la vérité : 1ère partie, commentaire de Frank Spotnitz sur l’épisode Toute la vérité : 2ème partie, commentaire de Kim Manners et Chris Carter sur l’épisode Triangle*, introduction de Chris Carter et Frank Spotnitz à l’épisode A cœur perdu, portraits X-Files : L'homme à la cigarette, featurette sur la saison 6, documentaire : la vérité sur la saison 6 - Saison 7/scènes coupées commentées par Chris Carter (en option), les effets spéciaux - Commentaires de Paul Rabwin, extraits en doublages étrangers, documentaire : la vérité sur la saison 7, portraits X-Files : Assistant Directeur Skinner et Samantha Mulder, commentaire de Kim Manners sur l'épisode Délivrance 2ème partie - Saison 8/effets spéciaux de Mat Beck commentés par Paul Rabwin, extraits en doublages étrangers, scène coupée avec commentaire de Frank Spotnitz et John Shiban (en option), documentaire : la vérité sur la saison 8, scènes coupées commentées par Chris Carter (en option), discussions sur la mythologie : la colonisation, portraits X-Files, commentaire de Kim Manners et Robert Patrick sur l'épisode Chasse à l'homme - 1ère partie*, commentaire de Frank Spotnitz sur l'épisode Renaissances*, commentaires de Vienen par Rod Hardy* - Saison 9/scènes coupées commentées par Frank Spotnitz (en option), effets spéciaux de Mat Beck commentés par Paul Rabwin, extraits en doublages étrangers, commentaire de Chris Carter, Vince Gilligan, John Shiban, Frank Spotnitz et Kim Manners, documentaire : La vérité sur la saison 9, le making-of de The truth, les secrets de X-Files, hommage à X-Files, mythologie : super soldats, portraits X-Files, analyse de la vérité est ici 1ère partie, panel au Wondercon (* Indique que le bonus est exclusif)

Grey’s Anatomy Saison 11
Et ce qui devait arriver… arriva !
image 6f6a6

Les médecins les plus névrosés et plus indécis du tube cathodique reprennent du service dans la onzième saison de Grey’s Anatomy. Et autant vous dire qu’ils auront une nouvelle fois fort à faire au Seattle Grace avant de concilier vie personnelle et professionnelle… le tout en évitant d’égratigner leur réputation, bien sûr ! Sans compter que le destin va, une nouvelle fois, leur jouer de bien mauvais tours qui risquent bien de laisser des marques indélébiles au sein de notre équipe préférée de docteurs et autres apprentis médecins tous aussi séduisants que professionnels. Quelque part au croisement de l’inoubliable Urgences et du soap classique, la série est une expérience télévisuelle hors du commun encensée par la critique et les téléspectateurs du monde entier. Sur un canevas déjà bien éprouvé, sa créatrice Shonda Rhimes signe ainsi un chapitre 11 qui va marquer un tournant radical dans l’avenir de la pétillante Meredith Grey (Ellen Pompeo) qui s’annonce désormais ombrageux…
Au fil de cette saison, Grey’s Anatomy lutte vaillamment contre la guerre des audimats. Et même si elle demeure assurément à l’abri, ses interprètes n’hésitent pas à revendiquer qu’elle n’est pas destinée à plaire à tous les publics. Elle exige de la réflexion, de la concentration et de la constance pour être pleinement appréciée. Et, contre toute attente, l’ambiance change radicalement en fin de saison, et ce, dans une volonté à peine dissimulée d’insuffler un énième souffle au show en renouvelant son casting après la tragique disparition d’une figure emblématique de la série, les ruptures sentimentales de certains ou encore le départ inopiné d’autres vers de nouveaux horizons.
Jugée un tantinet moins novatrice qu’à ses débuts, Grey’s Anatomy prend le risque de dérailler une nouvelle fois en fin de saison dans un épisode anthologique. Et que dire de plus sur ce dernier particulièrement éprouvant, si ce n’est que la Grande Faucheuse ne prévient jamais quand elle va frapper et, surtout, qu’elle n’épargne personne quand il s’agit de relancer les intrigues d’une fiction fataliste et de plus en plus désabusée ! Fans de la première heure, prévoyez les mouchoirs !

Détails

Distributeur : ABC Studios
Origine : USA
Date de sortie : 15 décembre 2015
Créateur : Shonda Rhimes
Distribution : Ellen Pompeo, Patrick Dempsey, Justin Chambers, Chandra Wilson, James Pickens Jr., Sara Ramirez, Kevin McKidd, Jessica Capshaw, Jesse Williams, Sarah Drew, Caterina Scorsone, Camilla Luddington, Jerrika Hinton, Kelly McCreary…
Genre : Drame médical
Durée : 24 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : 12 scènes coupées, bêtisier, Focus sur Caterina Scorsone et Comment lui dire adieu.

Arrow Saison 3
Rien ne va plus !
image 9e23b

Devenue culte en l’espace d’une seule saison, Arrow réinvente l’histoire du milliardaire Oliver Queen, ici magistralement campé par Stephen Amell. Porté disparu avec son père et sa petite amie, il refait surface cinq ans plus tard sur une île près des côtes chinoises. Mais, il n’est désormais plus le même : l’insouciant « golden boy » a laissé la place à un archer-justicier hors pair et bien déterminé à laver Starling City de sa vermine envahissante.
Au terme d’une seconde saison ô combien passionnante, nous avions laissé notre héros désormais orphelin de mère et sa sœur Thea (Willa Holland) apprenant qu’elle était le fruit d’une liaison adultérine sa défunte mère sauvagement assassinée et de son machiavélique père biologique, Malcolm Merlyn (John Barrowman), connu pour être l’un des proches du tant redouté Ra’s al Ghul (Matt Nable). Pire encore, les assauts répétés d’une nouvelle horde d’esprits diaboliques, de Vertigo à Cupid en passant par Captain-Boomrang, Danny Brickwell ou encore l’infâme Ra’s al Ghul à la tête de La Ligue des Assassins, la Team Arrow se retrouvera, contre toute attente, désœuvrée face à cette menace de plus en plus inquiétante non seulement pour l’équilibre de Starlite City, mais aussi pour la cohésion du groupe. En effet, de nouvelles rivalités nourries par des secrets inavoués vont venir bouleverser la donne. La ligue mise en place par Oliver survivra-t-elle aux menaces proférées par Malcolm Merlyn et l’immortel Ra’s al Ghul ? Rien n’est désormais moins sûr !
Quelques semaines seulement après la sortie de la saison 2, la Warner persiste et sort la saison 3 considérée, à ce jour, comme la plus surprenante par les fans de la première heure. En effet, troisième round rime souvent avec bouleversements en tout genre et Arrow n’échappe pas à la règle, loin s’en faut ! Véritable cocktail explosif d’action et d’héroïsme, la troisième saison des nouvelles aventures télévisuelles du célèbre archet vert – issu de l’univers ô combien fourni de DC Comics – marque non seulement un tournant radical dans la mythologie du superhéros, mais aussi le départ de l’un de ses proches et la mort d’une autre. À noter que cette saison 3 a permis également d’introduire le personnage de Flash (Grant Gustin) qui vole désormais de ses propres ailes grâce à une série éponyme qui bat, elle aussi, des records d’audience un peu partout sur la planète !

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 2 décembre 2015
Créateur : Andrew Kreisberg
Distribution : Stephen Amell, Katie Cassidy, Willa Holland, David Ramsey, Paul Blackthorne, Emily Bett Rickards, John Barrowman, Colton Haynes, Karl June, Brandon Routh, Matt Nable, Grant Gustin, Vinnie Jones, Charlotte Ross,, Colin Donnell, Peter Stormare, Doug Jones, Rila Fukushima…
Genre : Drame fantastique/action
Durée : 23 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : Secondes peaux : la création des uniformes d’Arrow, Nanda Parbat : bâtir le repère du méchant, commentaires audios des producteurs Marc Guggenhem et Wendy Mericle, Arrow au Comic-Con 2014 — L’homme derrière le costume : le premier combat de l’A.T.OM. — scènes inédites.

Supernatural Saison 9
Anges ou démons, la barrière est bien mince !
image 94ca3

Depuis près d’une décennie, les frères Winchester parcourent les États-Unis pour mieux les laver de sa vermine envahissante. Mais, pour cette neuvième saison marquée par un certain essoufflement et autre sentiment d’avoir fait le tour, le fragile Sam (Jared Padalecki) et le bourru Dean (Jensen Ackles) s’engagent sur des routes de plus en plus savonneuses. Entre un aîné de plus en plus désabusé et un cadet aussi fragile que secret, nos héros vont devoir composer avec de nouvelles tensions et pas des moindres !
Avec l’arrivée sur Terre de l’Armée des Anges, dont le but ultime est de répandre chaos et désolation sur le monde, Sam et Dean devront une fois de plus faire des choix qui scelleront à jamais leurs destins ainsi que celui de la planète. Sans compter qu’ils vont aussi devoir faire face à la menace des Loose Nukes qui errent comme des âmes en peine sur la surface du globe, mais avec la ferme intention d’en découdre avec les frères Winchester. Alors que nos héros s’investissent dans un combat plus personnel qui pourrait bien leur faire perdre encore quelques plumes, Castiel (Misha Collins), lui, prend conscience qu’il est désormais vulnérable, mais capable de plus d’humanité. Une nouvelle arme qu’il promet d’utiliser à bon escient ! Alors que la menace gronde et qu’il semble vital de rouvrir dans les meilleurs délais les portes du Paradis, et d’enrayer une révolte de plus en plus grandissante en Enfer, peu à peu le loup entre dans la bergerie laissant son empreinte sur la peau d’un Dean dépité qui pourrait bien finir par déposer les armes… Son frère le laissera-t-il faire ?
À vous de le découvrir en vous repassant les 23 épisodes de cette neuvième saison de Supernatural ! Réalisation soignée, ambiance oppressante, personnages originaux, contradictions, errances, hallucinations et autres phénomènes parapsychiques… sont autant d’ingrédients qui constituent la recette de ce nouveau chapitre. Certes, les épisodes ne se valent pas tous et l’intrigue de fond manque cruellement de renouveau, mais la série parvient toutefois à limiter la casse grâce à un final en apothéose qui pourrait enfin insuffler un nouveau souffle au show dont tout le monde dit qu’il serait désormais temps qu’il s’arrête ! Les producteurs seront-ils sensibles à cette demande collective ? Surtout depuis que les créateurs originels en ont profité pour quitter le navire ! L’avenir nous le dira bien d’ici tôt…

image cd5da

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 9 décembre 2015
Créateur et showrunners : McG, Eric Kripke, Sera Gamble et Jeremy Carver
Distribution : Jared Padalecki, Jensen Ackles, Misha Collins, Mark Sheppard, Curtis Armstrong, Osric Cahu, Adam Harrington, Kim Rhodes, Leslie Jordan, A.J. Buckley, Anabelle Acosta, Blake Gibbons, DJ Qualls…
Genre : Drame/fantastique
Durée : 23 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Panel Comic-Con 2013 : le casting et les producteurs présentent l’intrigue et les possibilités d’évolution des personnages, Les coulisses de la série : une perspective de fan – un heureux fan de la série a la chance d’observer ce qu’il se passe vraiment sur le tournage, Les hommes de lettres : expérience de plateau interactive – voyagez à travers différentes pièces du bunker pendant que 9 courts-métrages vous révéleront les traditions des Hommes de Lettres et d’autres secrets cachés du monde de la télévision.

Vampire Diaries Saison 6
Des adieux mordants…
image 50766

Après une cinquième saison pleine de promesses et particulièrement riche en rebondissements en tout genre, les auteurs de Vampire Diaries se devaient de maintenir le cap pour ne pas décevoir les mordus de la première heure ! Toutefois, c’était sans compter les vies personnelles de chacun et autres tensions au sein de l’équipe qui vont inciter les scénaristes à revoir leurs copies !
En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le ténébreux Ian Somerhalder et la sculpturale Nina Dobrev, amants à la ville comme à l’écran, filaient le parfait amour depuis quelques années, tant et bien que des rumeurs de mariage commençaient à courir, ici et là, dans les coulisses du tournage. Oui, mais voilà, le beau brun a fini par se lasser de la jolie brune et lui en a préféré une autre, engendrant (comme vous pouvez aisément l’imaginer) de nombreuses tensions au sein de l’équipe. Lassée de la situation, la pragmatique Nina Dobrev a alors annoncé que cette saison 6 serait sa dernière, forçant ainsi la production à prendre les devants pour mieux préparer les fans à son départ.
Alors que Bonnie (Katerina Graham) et Damon (Ian Somerhalder) sont portés disparus, coincés dans une dimension parallèle habitée par un sorcier pour le moins assoiffé de vengeance, Elena (Nina Dobrev), elle, tente tant bien que mal de reprendre une vie normale à l’université. Mais n’y parvenant pas, elle décide de prendre une décision radicale, celle de bloquer ses émotions pour ne plus souffrir. Quant à Caroline (Candice Accola), elle ne sait plus à quel saint se vouer pour rompre le sort lancé sur Mystic Falls par les Travelers. Et, tandis que Stefan (Paul Wesley) est sur le point de trouver un moyen de ramener son frère et sa sorcière préférée dans leur réalité, Elena tombe des nues en apprenant ses véritables intentions…
Entre relations tumultueuses, adieux aussi mordants que poignants provoqués par le départ de son héroïne et la mort tragique de certains personnages récurrents, suspense et frissons, nos héros de Vampires Diaries vont devoir affronter l’une des plus redoutables épreuves depuis la genèse de la série. Après un final en apothéose et de nombreux dommages collatéraux, la production n’aura pas d’autre choix que celui du « reboot créatif » ! Dans l’espoir que ce dernier suffira pour sauver le show, mais rien n’est désormais moins sûr…

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateurs : Julie Plec et Kévin Williamson
Distribution : Nina Dobrev, Paul Wesley, Ian Somerhalder, Candice Accola, Katerina Graham, Steven R. Mcqueen, Zach Roerig, Michael Trevino, Matthew Davis, Michael Malarkey…
Genre : Drame/fantastique/romance
Durée : 22 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets DVD et Blu-Ray : Deux nouveaux documentaires/Vampires Diaries : Des adieux mordants – Vampire Diaries : Les meilleures réactions – Vampire Diaries : Le Débat du Comic-Con 2014, les commentaires audio sur Laissez-la partir, Bienvenue en Georgie, scènes coupées et autre bêtisier.

Mentalist Saison 7
Un dernier petit tour et, puis, s’en va !
image e8cdf

Alors que la septième saison de Mentalist s’est achevée en février 2015 outre-Atlantique sur CBS, et il y a quelques jours seulement en France sur TF1, c’est avec la plus grande fébrilité que les fans de la première heure ont dû faire leurs adieux au comportementaliste le plus apprécié du petit écran.
Véritable série policière aux airs de thriller psychologique, son héros n’est autre que le fringuant Patrick Jane (Simon Baker), mentaliste qui utilise ses dons d’observation hors normes pour résoudre des crimes en tant que consultant du CBI. Une manière pour lui de se faire les dents avant de croquer celui qui a tué son épouse et sa fille. Et, après avoir trouvé l’amour et affronté la mort d’un agent du FBI au terme de six saisons aussi haletantes que passionnantes, et qui lui ont permis de démasquer le mystérieux tueur en série connu sous le nom de John Le Rouge, Jane continue de résoudre les homicides les plus énigmatiques de la Californie. Toutefois, il ne tarde pas à apprendre qu’il va devoir faire face à une nouvelle menace plus connue sous le nom de Lazarus. Apparaissant dans les récits du Nouveau Testament en tant que proche de Jésus Christ, Lazarus aurait été ressuscité par ce dernier nourrissant, ainsi, de nombreuses légendes orientales et occidentales. Et, comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas pour rien si ce nouvel adversaire porte ce nom biblique, d’autant plus qu’il prendra un malin plaisir à accuser Jane de mentir sur ses capacités mentales et d’être un usurpateur…
Mais qui se cache derrière le masque de cet énigmatique détracteur ? Pour le savoir, si vous ne faîtes pas partie de ceux qui ont eu la chance de suivre les treize nouvelles aventures du héros le plus flegmatique du tube cathodique, il ne vous reste plus qu’à faire votre lettre au Père Noël et de commander la septième et dernière saison de la série. Pourtant réduite de moitié, cette dernière a fait un véritable tabac aux USA ! Et pour cause, avant de tirer sa révérence, le show vous réserve quelques révélations croustillantes qui lèveront enfin le voile sur les derniers mystères de la série, lui permettant ainsi d’obtenir la place qu’elle mérite au panthéon de la télévision. À noter qu’en parallèle, la Warner Bros sort l’intégrale du show !

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 2 décembre 2015
Créateur : Bruno Heller
Distribution : Simon Baker, Robin Tunney, Tim Kang, Rockmond Dunbar, Joe Adler, Josie Loren…
Genre : Drame policier
Durée : 13 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Pas de bonus.

Mad Men Saison 7 Partie 2
La fin d’un homme d’influence !
image 40234

Alors que la diffusion de la septième saison de Mad Men s’est achevée en mai 2015 outre-Atlantique sur AMC, Metropilitan Filmexport vous offre l’opportunité de revivre en vidéo la deuxième partie de l’ultime saison de la série la plus couronnée par la critique et les associations de téléspectateurs, tant pour les qualités narratives des scénarios que pour la beauté de sa reconstitution et de son interprétation. Avec pas moins de quatre Emmy Awards ainsi que quatre Golden Globes consécutifs, ce drame télévisuel transplanté dans le New York des années 60 nous plonge dans le monde impitoyable de la publicité.
Quand la saison commence, l’intrépide, mais non moins très conservateur, créatif Don Draper (Jon Hamm) doit non seulement faire face à une nouvelle ère pleine d’audace et de contre-culture, mais aussi à son éviction de l’agence Sterling Cooper & Price, et ce, pour avoir dérapé lors d’une réunion avec des clients. Désormais basé à Los Angeles où il essaie tant bien que mal de rebondir, il apprend que la SC & P est sur le point de perdre son indépendance et d’être absorbée par le groupe McCann Erickson. Dans cette ambiance délétère, chaque membre de l’agence se retrouve face à ses propres démons, incitant chacun d’entre eux à se questionner sur son existence. Don, quant à lui, ménage la chèvre et le chou. Enthousiaste à l’idée de faire partie d’un groupe leader du marché, il finit par se demander où tout ça pourrait bien le mener. Riche comme jamais, perdu au beau milieu d’un second divorce et témoin privilégié d’un pays en plein essor et dont l’appétence consumériste semble remise en cause par l’émergence des mouvements hippies, il pourrait bien finir par s’émanciper du personnage qu’il a créé de toutes pièces et dans lequel il ne se reconnaît plus. Redeviendra-t-il celui qu’il a été naguère ?
Si vous comptez parmi les fans assidus du fringant et non moins caustique homme d’affaires qui essaie par tous les moyens de rester en haut de l’affiche, ce coffret est le cadeau idéal à commander au Père Noël ! Mieux encore, Metropolitan FilmExport en profite pour ressortir l’intégrale en édition limitée de Mad Men, et ce, pour vous permettre de revivre en boucle cette série culte qui a su brosser un portrait sans précédent de l’Amérique des années 1960. Cerise sur le gâteau, l’intégrale des 7 saisons comprend non seulement les 92 épisodes, mais aussi 4 heures de suppléments inédits exclusifs, dont une rencontre avec le créateur Matthew Weiner, 2 verres de whisky réalisés pour cette édition, 4 sous verres, le guide des épisodes ainsi que tous les suppléments inhérents à chaque saison.

Détails

Distributeur : Metropolitan Filmexport
Origine : USA
Date de sortie : 18 décembre 2015
Créateur : Matthew Weiner
Distribution : Christopher Stanley, Jon Hamm, John Slattery, Elisabeth Moss, Vincent Kartheiser, Jessica Paré, January Jones, Christina Hendricks, Aaron Staton, Rich Sommer, Kiernan Shipka, Jay R. Ferguson, Robert Morse…
Genre : Drame
Durée : 7 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : Commentaires audio de l’équipe sur tous les épisodes, reportage sur Laurel Canyon, reportage sur les femmes d’affaires célibataires et reportage sur la génération baby-boom.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.