person_outline
search

    Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de Novembre 2015 - Séries TV

  • Sorties
  • Mis en ligne le
Wayward Pines Saison 1
Le village de… Wayward Pines
image d479c

Ethan Burke (Matt Dillon), l’une des meilleures recrues des Services Secrets du bureau de Seattle, est défrayé d’urgence à Wayward Pines, petite ville des États-Unis réputée paisible. Il doit enquêter sur les disparitions énigmatiques de deux agents fédéraux : Bill Evans (Michael McShane) et son ancienne partenaire Kate Hewson (Carla Gugino), celle avec qui il a entretenu une liaison aussi passionnée que furtive et qui a bien failli lui coûter son mariage. Et, alors qu’il s’approche de la charmante bourgade, Ethan est victime d’un accident pour le moins suspect ! À peine a-t-il le temps de se remettre de ses blessures et de ses émotions qu’il prend soudainement conscience qu’il ne peut plus contacter le monde extérieur, ses proches y compris. Pire encore, ses effets personnels ont disparu et tout le monde semble agir comme si de rien n’était ! Face à un tel constat plutôt déroutant, l’homme doit alors se rendre à l’évidence : contrairement à la plaisante image de carte postale qui lui a été dépeinte par sa direction, la petite ville de Wayward Pines n’est pas aussi lisse et idyllique qu’elle le laisse paraître et pourrait, qui plus est, receler d’étranges secrets tous aussi inavouables les uns que les autres…
Produit par M. Night Shyamalan en personne, lequel réalise également le pilote, ce thriller à la fois dramatique et policier peut s’enorgueillir non seulement d’avoir obtenu des critiques dithyrambiques et unanimes, mais aussi d’avoir très largement affoler l’audimat des deux côtés de l’Atlantique. C’est pourquoi la Fox n’a pas tardé à éditer le coffret Blu-ray regroupant les dix premiers épisodes de cette série originale qui fait d’ores et déjà figure d’œuvre culte, et ce, après une seule saison.
Véritable gageure télévisuelle truffée de symboles et autres allusions cinématographiques ou télévisuelles, Wayward Pines se révèle être une série hybride, inclassable, voire insaisissable, quelque part au croisement de Twin Peaks et du Village. En outre, cette dernière propose une cinématographie perturbante, voire onirique, ici et là, une interprétation irréprochable, des mélodies obsédantes, des intrigues haletantes ainsi que la somptueuse Colombie-Britannique comme toile de fond. La face émergée d’un iceberg dissimulant une construction narrative nébuleuse et qui se situe, en quelque sorte, hors du temps et, plus particulièrement, hors de la perception habituelle du simple téléspectateur. Quant à la galerie de portraits des habitants, elle s’avère habilement contrastée, à l’image de la distribution artistique du show. Un mélange détonant qui lui vaut d’avoir été élu évènement télévisuel de la dernière saison estivale.
Pour les fervents fans du réalisateur du Sixième Sens, en voici la première incursion dans l’univers du petit écran (de plus en plus convoité par les cinéastes de renom ces dernières années) mêlant suspense, non-sens et fantastique. Tout laisse à penser qu’ils n’en reviendront pas, tout comme les habitants du village de Wayward Pines !

Détails

Distributeur : Fox
Origine : USA
Date de sortie : 31 octobre 2015
Créateur : Chad Hodge
Distribution : Matt Dillon, Carla Gugino, Toby Jones, Shannyn Sossamon, Reed Diamond, Tim Griffin, Charlie Tahan, Juliette Lewis, Melissa Leo, Terrence Howard, Michael McShane…
Genre : Thriller dramatique de science-fiction
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : images du tournage et interviews de l’équipe avec comment créer une ville idyllique et une mythologie.

Coffret Sleepy Hollow Saisons 1 & 2
Un coffret à en perdre la tête !
image 11f7a

Il était une fois… Ichabod Crane (Tom Mison), un espion pour le compte de Georges Washington durant la guerre d’indépendance et qui se retrouve projeté au 21ème siècle à Sleepy Hollow. Alors que de sombres phénomènes s’accumulent dans cette bourgade pourtant réputée paisible, l’érudit ne sait plus où donner de la tête face à un assassin qui en est dépourvu et prend un malin plaisir à répandre la terreur dans la ville. Pour échapper à son bourreau, notre héros va devoir faire équipe avec le lieutenant de police Abbie Mills (Nicole Beharie) qui l’aidera à éviter l’apocalypse.
Pour ce qui est le la saison 2, les forces du mal gagnent lentement, mais sûrement du terrain, tant et si bien que notre duo de choc et de charme va devoir redoubler d’effort et de stratagèmes pour préserver leur existence. Alors que Katrina Crane (Katia Winter) est séquestrée par l’infâme cavalier sans tête, et que Franck Irving (Orlando Jones) revient d’outre-tombe, Ichabod et Abbie vont se décarcasser pour contrecarrer les plans machiavéliques échafaudés par Moloch (Derek Mears) et empêcher ainsi la fin du monde. Dans leur quête de justice, ils vont néanmoins pouvoir compter sur un allié insoupçonné…
À l’image de l’œuvre éponyme immortalisée sur grand écran en 2000 par Tim Burton, le romantisme noir de la légende du cavalier sans tête prend, ici, tout son sens dans des images nocturnes d’une grande beauté, comme si la splendeur de la ville ne pouvait se terrer qu’au cœur de la nuit, à l’abri des ignominies de la journée. Truffée de références en tout genre, et ce n’est pas l’un des moindres plaisirs qu’elle propose, la série revisite les codes pour mieux sauter avec virtuosité de l’humour à l’horreur, mais les caractères bien trempés des deux protagonistes en assurent la parfaite cohérence.

Détails

Distributeur : Fox
Origine : Américaine
Date de sortie : 4 novembre 2015
Créateurs : Alex Kurtzman, Roberto Orci, Phillip Iscove et Len Wiseman
Distribution : Tom Mison, Nicole Beharie, Orlando Jones, Katia Winter, John Noble, Lyndie Greenwood, Steven Weber, Derek Mears…
Genre : Aventure/fantastique
Durée : 18 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret Blu-Ray et DVD : Saison 1 : Bienvenue à Sleepy Hollow, ses mystères, sa mythologie, ses secrets, scènes coupées, les dossiers de Corbin, bienvenue au 21ème siècle Mr Crane, le cavalier, la tête du cavalier, commentaires audio et bêtisier. Saison 2 : Le sacrifice d’Abraham : commentaires audio de Tom Mison et Mark Goffman, les secrets de la saison 2, les créatures, le scénario, les scènes inédites et le bêtisier.

The Big Bang Theory Saison 7
La saison de tous les changements !
image 401bd

Après avoir fait exploser l’audimat partout dans le monde, les héros de The Big Bang Theory nous reviennent dans un nouveau coffret vidéo qui vous permettra de revivre la saison 7 de cette série désopilante et nouvelle référence du genre. Agrémentée de nouveaux gags et autres joutes verbales, celle-ci va vous replonger au cœur d’intrigues opposant nos quatre génies préférés toujours aussi socialement inadaptés.
Comprenez par là que même si Léonard (Johnny Galecki) et Sheldon (Jim Parsons) sont intarissables à propos de la physique quantique, leur langue reste néanmoins nettement moins pendue lorsqu’il s’agit des relations entre les hommes et les femmes. Et encore, le mot est faible ! En effet alors que Léonard et Penny (Kaley Cuoco) vont enfin se passer la corde au cou sur un coup de tête (et ce, en dépit d’un aveu de dernière minute qui aurait pu tout faire capoter), Raj (Kunal Nayyar) va enfin conclure avec sa nouvelle. Quant à Sheldon, il va non seulement devoir se forcer à travailler sur la théorie des cordes, mais aussi affronter sa rupture inattendue avec d’Amy (Mayim Bialik). Lassée d’être toujours reléguée au second plan, la truculente scientifique finira par régler ses comptes avec son ex qui en profitera alors pour faire le bilan de son existence…
Certaines mauvaises langues prenaient un malin plaisir à dire que The Big Bang Theory n’était désormais plus capable de surprendre. Pire encore qu’elle s’enlisait depuis quelques saisons dans une inertie scénaristique qui commençait sérieusement à lui porter préjudice. Histoire de combattre le poids des années, le final de cette septième saison amorce un nouveau virage dans l’évolution de nos geeks préférés qui promet d’ores et déjà d’apporter un nouveau souffle au show. À noter que la Warner Bros sort en parallèle non seulement un coffret regroupant les sept saisons, mais aussi un coffret spécial incluant la figurine Funko Pop de Sheldon. À bon entendeur !

image a3d77

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateurs : Bill Prady et Chuck Lorre
Distribution : Jim Parsons, Johnny Galecki, Kaley Cuoco, Simon Helberg, Kunal Nayyar, Melissa Rauch, Mayim Bialik, Laura Spencer…
Genre : Comédie
Durée : 24 épisodes de 22 minutes
Les points forts du coffret DVD : Pas de bonus.

Major Crimes Saison 2
Une capitaine qui maintient le cap !
image ddeb8

Spin-off trop méconnue en France de The Closer : L.A. Enquêtes prioritaires, Major Crimes traite d’un sujet pour le moins compliqué, à savoir la vie de tous ceux et celles qui parviennent à passer à travers les mailles du filet du système pénal américain. Après une première saison introductive qui a vu l’arrivée inopinée du Capitaine Sharon Raydor, magistralement campée par Mary McDonnell nominée à l’Academy Award, la série nous replonge au cœur même des enquêtes menées par les détectives de la Los Angeles Police Department (LAPD). En outre, l’équipe très soudée de la brigade des Crimes Majeurs continue de se retrouver dans une position délicate. En effet, leur meilleure ennemie de toujours s’est vu confier la tête de leur groupe et, comme vous pouvez vous en douter, elle a voulu tout révolutionner, quitte à y perdre quelques plumes !
Particulièrement inquiète à l’idée de diriger ce groupe d’hommes et femmes, aux caractères aussi variés que trempés, elle a débarqué avec ses gros sabots, ou plutôt ses talons aiguilles, pour mieux imposer sa nouvelle approche du métier. Pleine de bonnes intentions, elle a gardé un souvenir amer de ses anciennes investigations avec l’équipe, mais a décidé de faire table rase du passé. Et dans cette deuxième saison qui s’inscrit dans la continuité de la précédente, elle va continuer à jouer son rôle de leader avec son approche tant controversé qui consiste à passer un accord plus ou moins borderline, et ce, pour permettre de placer certains criminels derrière les barreaux. Et, alors qu’elle parvient lentement, mais sûrement, à gagner la confiance et le respect de ses coéquipiers, de nouvelles luttes intestines, plus personnelles que professionnelles, viennent bouleverser la donne…
Entre l’arrivée de l’Adjointe Emma Rios (Nadine Velaquez) aux méthodes expéditives et la réapparition de son ex-mari avocat (Tom Béranger) dans sa vie, en passant par le meurtre macabre de l’épouse d’un grand producteur, la mort déconcertante d’un étudiant d’une grande école vivant dans le quartier d’un gang ou encore retrouver la trace d’un serial killer qui prend un malin plaisir à agir au domicile de ses victimes, Raydor va avoir une nouvelle fois fort à faire pour laver la Cité des Anges de sa vermine quelque peu envahissante !
Loin des clichés du genre, Major Crimes bouscule les codes et l’idée que le téléspectateur se fait de la télévision et, plus particulièrement, des intrigues policières. Dans un pays où le nombre de meurtres augmente un peu plus chaque année, elle fait incontestablement figure de pavé dans la marre avec une seconde saison qui séduira les plus grands amateurs de scène de crimes sordides et sensations fortes.

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : Américaine
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateurs & showrunners : James Duff
Distribution : Mary McDonnell, G.W. Bailey, Anthony John Denison, Michael Paul Chan, Raymond Cruz, Philipp P. Keene, Kearran Giovanni, Graham Patrick Martin, Jonathan Del Arco, Nadine Velazquez, Robert Gossett…
Genre : Policier
Durée : 19 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Scènes coupées.

Falling Skies Saison 4
Avant-dernier chapitre !
image 2210d

Depuis la fin de la franchise Stargate utilisée à outrance, le genre science-fiction semblait être tombé en désuétude, mais c’était sans compter l’arrivée inattendue de Falling Skies dont la Warner Bros sort la quatrième saison afin de prolonger notre plaisir sur notre platine de salon.
Certes, les épisodes ne se valent pas tous, mais, globalement, la série continue de se distinguer par sa qualité. Rompant définitivement avec le climat oppressant de ses débuts, le quatrième chapitre met l’accent sur le resserrement des liens qui unissent nos héros, et ce, après la destruction de la base majeure Espheni, tout en sondant davantage la psychologie des personnages. Alors que ces derniers pensaient enfin avoir touché le fond, ils se sont rapidement rendu compte que ce n’était que le début d’un nouveau cauchemar. À quelques encablures de Charleston, là où l’on se sent un peu plus en sécurité, le Clan Mason et les survivants de la Seconde Division deviennent les nouvelles cibles privilégiées d’une offensive brutale de la Machine de Guerre des Esphenis, une nouvelle force de frappe alienne particulièrement dévastatrice. Alors qu’ils mènent une lutte acharnée pour faire reculer un ennemi qui se fait de plus en plus pressant, et ce, tout en essayant de trouver un moyen de se réunir après des mois de séparation, nos héros vont devoir tisser de nouveaux liens pour essayer de survivre dans un monde où l’homme semble être une race en voie de disparition…
Après trois saisons aussi riches que variées, la série n’est définitivement plus la simple série SF n’intéressant guère qu’une poignée d’irréductibles particulièrement nostalgiques de l’âge d’or de la télévision marquée par l’avènement d’une certaine Stark Trek qui a non seulement fait les beaux jours du petit écran avant d’envahir celui de nos salles obscures préférées, mais qui a aussi ouvert la voie à de nombreuses séries du genre. Rares sont ceux qui auraient misé gros sur la percée de la série, pourtant, quatre saisons plus tard, force est de reconnaître que Falling Skies a conquis le cœur des « sériesmaniacs » du monde entier. Mais profitez-en, car il s’agit là de l’avant-dernier chapitre !

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateurs : Robert Rodat et David Eick
Distribution : Noah Wyle, Moon Bloodgood, Drew Roy, Will Patton, Connor Jessup, Maxim Knight, Colin Cunningham, Sarah Carter, Peter Shinkoda, Mpho Moaho, Doug Jones, Seychelle Gabriel, Scarlett Byrne…
Genre : Science fiction
Durée : 12 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD & Blu-Ray : documentaire : Tom Mason : l’homme de demain, prequels épisodiques, dans les coulisses du tournage, interviews des acteurs et au Comic-Con 2014.

Arrow Saison 2
À la lisière du Bien et du Mal…
image 46d41

Devenue culte en l’espace d’une seule saison, Arrow réinvente l’histoire du milliardaire Oliver Queen, ici magistralement campé par Stephen Amell. Porté disparu avec son père et sa petite amie, il refait surface cinq ans plus tard sur une île près des côtes chinoises. Mais, il n’est désormais plus le même : l’insouciant « golden boy » a laissé la place à un archer-justicier hors pair et bien déterminé à laver Starling City de sa vermine envahissante.
Au terme d’une première saison introductive, mais non moins passionnante, nous avions laissé Starling City réduite à feu et à sang suite au machiavélique projet de Malcolm Merlyn (John Barrowman). Au terme d’une bataille acharnée qui laissera ses marques indélébiles dans l’inconscient collectif, l’équilibre de la ville se retrouve mis à mal et cette saison 2 va tenter tant bien que mal de panser les plaies. En effet, après être parti en pèlerinage sur l’île où il fut autrefois naufragé, Oli va revenir au bercail pour devenir un autre voué à protéger les siens ainsi que sa société assiégée. Et, tandis qu’il essaie de faire le ménage, il va très vite se rendre compte que la barrière est bien mince entre le Bien et le Mal. Comprenez par là que certains alliés du passé pourraient devenir ses ennemis du présent et réciproquement. Pire encore, l’un de ses compagnons d’armes d’antan, désormais plus connu sous le nom de Deathstroke (Manu Bennett) et qu’il croyait tombé au combat, va refaire surface pour assouvir sa vengeance et notre héros va en payer le prix fort…
Quand la Warner a confirmé la fin de Smallville en 2011, il ne lui restait plus qu’à trouver un autre concept aussi original et capable de reprendre la place laissée vacante par notre jeune apprenti superhéros. Après seulement quelques mois d’attente et une saison plus tard, c’est Arrow – issu de l’univers ô combien fourni de DC Comics – qui a obtenu les faveurs du public américain en réunissant 3,2 millions de téléspectateurs en moyenne pour une première saison très attendue. Un tour de force pour la petite chaîne américaine CW qui s’est largement répandu sur la surface du globe, lui permettant ainsi de figurer au top 10 des séries les plus en vogue du moment. Qui dit mieux ?

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateur : Andrew Kreisberg
Distribution : Stephen Amell, Susanna Thompson, Katie Cassidy, Willa Holland, David Ramsey, Paul Blackthorne, Emily Bett Rickards, Colton Haynes, Manu Bennett…
Genre : Drame fantastique/action
Durée : 23 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : Bonus récapitulatif de la première année : revivez les temps forts de la première saison qui se sont déroulés à la fois à Starling City et sur l’île de Lian Yu, de justicier à héros : la justice est un objectif primordial, mais à la croisée des chemins, Oliver peut-il devenir le héros ? Comment les ont-ils faits ? Les effets spéciaux d’Arrow : zoom sur le début spectaculaire de la saison 2 et sur le travail de l’équipe de production qui place la barre très haut et permet de concrétiser les effets spéciaux les plus ambitieux, les mouvements impossibles d’Arrow : explorez le travail réalisé sur les mouvements d’Arrow et la façon dont ses gestes ont été stylisés comme dans le comic book.

Flash Saison 1
Un succès aussi rapide que son héros !
image 50ba4

L’histoire de Flash germe dans un épisode cross-over avec sa grande sœur télévisuelle Arrow. Barry Allen (Grant Gustin) y apparaît comme un jeune expert scientifique de la police de Central City. Suite à la mort énigmatique de sa mère et l’emprisonnement de son père Henry (incarné par John Wesley Shipp déjà connu pour avoir campé le superhéros le plus rapide au monde dans la série éponyme des années 1990) déclaré coupable de la tragédie, Barry grandit aux côtés du détective Joe West (Jesse L. Martin) et de sa fille Iris (Candice Patton).
Devenu adulte, son destin est chamboulé le soir de son retour de Starling City, où il a prêté mainte forte à la Team Arrow. Victime d’un fâcheux accident de laboratoire provoqué par l’explosion d’un accélérateur de particules, il se retrouve dans le coma. Après plusieurs mois de sommeil forcé, le jeune homme se découvre une capacité unique : l’hypervitesse. Avec l’aide des scientifiques de Star Labs, lesquels ont bien eu du mal à le remettre sur pied avant de l’aider à canaliser ses pouvoirs, il va combattre, tel un ange gardien invisible, le crime sous l’identité costumée de Flash.
Mais, contre toute attente, il ne tarde pas à découvrir qu’il n’est pas le seul « métahumain » doté de pouvoirs surnaturels et combattant du côté du bien. Fermement déterminé à faire régner la justice, il va parcourir comme l’éclair les rues de Central City pour voler au secours de la veuve et de l’orphelin, et ce, sans se douter que le loup est d’ores et déjà dans la bergerie…
Le succès à la fois populaire et critique de Arrow ne se cantonne plus à sa seule existence, puisqu’elle a donné lieu en 2014 à la création d’un spin-off, Flash, qui bat, elle aussi, des records d’audience. Un constat qui nous laisse à penser que La Ligue des Justiciers est assurément en marche et que DC’s Legends of Tomorrow, dont le casting est constitué de personnages tout juste débarqués des deux séries d’origine, pourrait, elle-aussi, connaître le même engouement. À noter que la Warner Bros a également prévu un coffret spécial incluant la figurine Funko Pop à l’effigie du superhéros pour ses plus grands fervents admirateurs !

image ac173

Détails

Distributeur : Warner Bros
Origine : Américaine
Date de sortie : 18 novembre 2015
Créateurs : Greg Berlanti & Andrew Kreisberg
Distribution : Grant Gustin, Candice Patton, Rick Cosnett, Danielle Panabaker, Carlos Valdes, Tom Cavanagh, Jesse L. Martin, John Wesley Shipp …
Genre : Fantastique/actionv Durée : 23 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : les coulisses : le Trickster est de retour, l’homme le plus rapide du monde, les effets spéciaux de Flash, l’alchimie d’Emily et de Grant à l’écran, soirée DC Comics au Comic-Con 2014 introduisant Gotham, Flash, Constantine et Arrow, scènes inédites et bêtisier.

Star Wars Rebels Saison 1
C’est l’heure de l’insurrection !
image 5d7f7

Les studios LucasFilm sortent enfin le coffret DVD de la première saison de Star Wars Rebels qui vous permettra de mieux vous replonger dans le côté obscur de la force. Son intrigue germe entre l’épisode III (La Revanche des Sith) et l’épisode IV (La Guerre des Étoiles), tandis que la guerre opposant l’Empire et la Résistance fait rage.
Au sein de cette rébellion qui se forme, Kanan (Freddie Prinze Jr.) est rattrapé par son passé de Jedi qui va l’amener à reprendre du service à bord du Ghost, dont l’équipage va se révéler aussi hétéroclite que téméraire ! Aux côtés de ses nouveaux compagnons d’infortune, il va s’investir une nouvelle mission : voler à la rescousse de ceux opprimés par les troupes impériales, et ce, pour tenter de préserver un bien précieux qui se fait de plus en plus rare depuis que l’Empire Galactique a étendu son emprise, à savoir la liberté. Cinq ans avant les évènements qui ont marqué à jamais nos héros de Star Wars Episode IV, l’espoir semble renaître de ses cendres, tandis que l’Empire n’en finit pas de répandre chaos et désolation dans son sillage.
Laissez-vous tenter et embarquez à bord du Ghost, piloté par la Twi’Ek particulièrement douée Hera Syndulla (Vanessa Marshall), le débrouillard voleur de Lothal Ezra Bridger (Taylor Gray), le Jedi fugitif un peu cow-boy Kanan Jarrus, le gros bras de service Zed Orrelios (Steve Blum), de la Mandalorienne experte en explosifs Sabine Wren (Tiya Sircar) et du droïde astromécano grincheux et paresseux Chopper alias C1-10P.
Fruit de la collaboration des studios Lucasfilm Animation et Disney XD, la première saison de Star Wars Rebels offre aux fans de cette saga intergalactique l’occasion de revivre le premier chapitre de cette nouvelle aventure épique avec une qualité d’image exceptionnelle ! Cette suite dévoile enfin quelques secrets concernant le passé et, surtout, le futur des principaux protagonistes. D’ici là, que la patience soit avec vous !

Détails

Distributeur : LucasFilm
Origine : USA
Date de sortie : 13 octobre 2015
Créateur : Simon Kinberg
Distribution : Steve Blum, Vanessa Marshall, Freddie Prinze Jr., Tiya Sircar, Taylor Gray, David Oyelowo, Taylor Gray, Dee Bradley Baker, Jason Isaacs, Kath Soucie, Ashley Eckstein …
Genre : Animation
Durée : 13 épisodes de 22 minutes
Les points forts du coffret DVD : les coulisses de Rebels, le guide ultime de la série et premières images de la saison 2.

Murder (How to Get Away with Murder) Saison 1
Nul n’est censé ignorer la loi !
image f27ec

De prime abord, Annalise Keating (Viola Davis) semble bien sous tous rapports. Avocate hors pair et professeur de droit pénal, elle n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit de faire appliquer les lois de son pays ! Aussi brillante que passionnée, inventive que charismatique, elle est une redoutable femme d’affaires aussi jalousée que redoutée. Que ce soit face à la Cour ou ses étudiants, elle est particulièrement implacable et n’hésite pas à sortir les griffes, si la situation l’exige, bien sûr. Dans le milieu impitoyable du barreau, elle s’est forgé une solide réputation en défendant de nombreux criminels, des plus violents jusqu’à ceux suspectés d’une simple fraude. Peu importe le dossier, elle met un point d’honneur à le défendre bec et ongles. Pire encore, elle semble prête à tout pour faire gagner son client. Et, depuis quelques années, Annalise prend un malin plaisir à sélectionner un groupe d’élèves, qu’elle juge être les plus prometteurs de la promotion, pour la seconder dans sa soif de justice.
Conscients d’avoir été élus, les nouvelles recrues ne vont pas hésiter longtemps avant de mettre leur vie personnelle entre parenthèses, et ce, pour travailler dans son cabinet. Toutefois, ils ne vont pas tarder à se rendre compte que leur existence va être chamboulée. Quant à leur patronne, derrière le masque de la femme de poigne sa cache une écorchée vive et mariée à un mari volage, de surcroît, qui risque bel et bien de bouleverser la donne…
Le quotidien et le travail de maître Keating et ses protégés sont décrits de manière très fine dans cette série, aussi léchée dans l’évolution des personnages que dans la cinématographie audacieuse et l’écriture quelque peu alambiquée du scénario. Encensée par la critique américaine, laquelle a permis sans nul doute à Viola Davis de décrocher l’Emmy Award de la meilleure actrice dans une série dramatique (première comédienne noire à remporter la prestigieuse récompense en 2015), Murder (ou How to Get Away with Murder dans sa version originale) ne ressemble à aucune autre série. Par le créateur de Scandal et son style particulièrement haché, elle bouscule le genre en soulignant des émotions et des circonstances extrêmes pouvant pousser quiconque, et même le mieux informé, à enfreindre la loi. Comme le dit si bien le vieil adage, nul n’est censé l’ignorer et Annalise ne le sait que trop bien !

Détails

Distributeur : ABC Studios
Origine : USA
Date de sortie : 17 novembre 2015
Créateur : Peter Nowalk
Distribution : Viola Davis, Bolly Brown (II), Alfred Enoch, Jack Falahee, Katie Findlay, Aja Naomi King, Matt McGorry, Karla Souza, Charlie Weber, Liza Weil …
Genre : Drame/thriller
Durée : 15 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : révélations sur la série, 9 scènes coupées, bêtisier et clip « Bye Felicia » par Asher Millstone.

Coffret The Fall Saisons 1 & 2
Je suis tombée pour lui…
image 0c6cd

Depuis quelques semaines, un tueur en série agit en toute impunité au nord de l’Irlande. Et, lorsque les investigations de la police locale piétinent, les autorités font appel à la détective et commissaire de police, Stella Gibson (Gillian Anderson), connue dans le milieu pour être une profileuse hors pair aussi décriée que redoutée. Défrayée d’urgence à Belfast, elle met alors toutes ses compétences au service de la police pour mieux faire avancer une enquête nébuleuse qui s’enlise et commence à faire grincer quelques dents dans les plus hautes sphères bureaucratiques.
Pendant ce temps, Paul Sector (Jamie Dornan), le serial killer en question et père de famille au visage angélique à qui l’on donnerait le Bon Dieu sans confession, continue de s’en prendre à de jeunes femmes au nez et à la barbe des forces de l’ordre. Pire encore, il semble prendre de plus en plus de plaisir à jouer au jeu du chat et de la souris avec la froide et autoritaire détective qui, elle, ne cache plus son obsession quelque peu pernicieuse pour le dangereux criminel !
Après une première saison particulièrement introductive qui nous a bien planté le décor et la psychologie des personnages, l’étau se resserre autour de Paul Spector grâce aux déductions fines de Stella qui ont contraint le fugitif à s’exiler en Écosse afin de se faire quelque peu oublier. Alors que la tension monte d’un cran et que l’obsession du tueur se fait de plus en plus pressante pour l’implacable enquêtrice, tout laisse à penser que leurs chemins ne tarderont pas à se croiser…
Véritable coup de maître télévisuel et série phénomène trop méconnue sur l’hexagone, The Fall suit les trajectoires d’une policière redoutable et celle de sa proie monomaniaque et sans pitié, dans un face-à-face pantelant. Marquant le grand retour de Gillian Anderson, et ce, avant son come-back annoncé dans le revival de X-Files prévu pour janvier 2016 sur la Fox, le show peut se targuer d’être un thriller policier original et palpitant porté par deux acteurs émérites qui excellent dans leur interprétation respective valorisée par une angoisse sourde et captivante.

Détails

Distributeur : Showshank Films
Origine : USA
Date de sortie : 20 octobre 2015
Créateur : Allan Cubitt
Distribution : Gillian Anderson, Jamie Dornan, Gerard McCarthy, Archie Panjabi, Niamh McGrady, John Lynch, Simon Delaney, Stuart Delaney, Stuart Graham, Laura Donnelly, Ben Peel, Michael McElhatton, Emmett J. Scanlan, Bronagh Waugh, Aisling Franciosi, Bronagh Taggart …
Genre : Drame/policier/thriller
Durée : 5 épisodes de 60 minutes pour la saison 1 & 6 épisodes de 60 minutes pour la saison 2.
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : making of et scènes coupées.

<p><img style="display: block; margin-right: auto; margin-left: auto;" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image_e2e98.jpg" alt="image e2e98" height="360" width="640" />
</p>
<p style="text-align: justify;"><strong>Depuis quelques années déjà, le petit écran américain traverse ce que la presse mondiale a baptisé son « nouvel âge d’or » de la télévision. Un état de fait qui n’a pas échappé aux journalistes du monde entier ! J’en veux pour preuve nos magazines préférés, nos quotidiens nationaux et régionaux, nos magazines féminins et autres qui s’accordent tous pour réserver une place de choix à ce genre télévisuel, naguère si décrié et aujourd’hui si encensé, pour mieux publier des articles dithyrambiques sur les meilleures productions télévisuelles du moment. Coup de projecteurs sur les meilleures sorties du mois… Merci qui ?
</strong>
</p>
<hr id="system-readmore" />
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Wayward Pines Saison 1
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><strong><em><span style="font-size: 14pt;">Le village de… Wayward Pines
</span></em></strong>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image c9a30" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image_c9a30.png" height="286" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Ethan Burke (Matt Dillon), l’une des meilleures recrues des Services Secrets du bureau de Seattle, est défrayé d’urgence à Wayward Pines, petite ville des États-Unis réputée paisible. Il doit enquêter sur les disparitions énigmatiques de deux agents fédéraux : Bill Evans (Michael McShane) et son ancienne partenaire Kate Hewson (Carla Gugino), celle avec qui il a entretenu une liaison aussi passionnée que furtive et qui a bien failli lui coûter son mariage. Et, alors qu’il s’approche de la charmante bourgade, Ethan est victime d’un accident pour le moins suspect ! À peine a-t-il le temps de se remettre de ses blessures et de ses émotions qu’il prend soudainement conscience qu’il ne peut plus contacter le monde extérieur, ses proches y compris. Pire encore, ses effets personnels ont disparu et tout le monde semble agir comme si de rien n’était ! Face à un tel constat plutôt déroutant, l’homme doit alors se rendre à l’évidence : contrairement à la plaisante image de carte postale qui lui a été dépeinte par sa direction, la petite ville de Wayward Pines n’est pas aussi lisse et idyllique qu’elle le laisse paraître et pourrait, qui plus est, receler d’étranges secrets tous aussi inavouables les uns que les autres…<br />
Produit par M. Night Shyamalan en personne, lequel réalise également le pilote, ce thriller à la fois dramatique et policier peut s’enorgueillir non seulement d’avoir obtenu des critiques dithyrambiques et unanimes, mais aussi d’avoir très largement affoler l’audimat des deux côtés de l’Atlantique. C’est pourquoi la Fox n’a pas tardé à éditer le coffret Blu-ray regroupant les dix premiers épisodes de cette série originale qui fait d’ores et déjà figure d’œuvre culte, et ce, après une seule saison.<br />
Véritable gageure télévisuelle truffée de symboles et autres allusions cinématographiques ou télévisuelles, Wayward Pines se révèle être une série hybride, inclassable, voire insaisissable, quelque part au croisement de Twin Peaks et du Village. En outre, cette dernière propose une cinématographie perturbante, voire onirique, ici et là, une interprétation irréprochable, des mélodies obsédantes, des intrigues haletantes ainsi que la somptueuse Colombie-Britannique comme toile de fond. La face émergée d’un iceberg dissimulant une construction narrative nébuleuse et qui se situe, en quelque sorte, hors du temps et, plus particulièrement, hors de la perception habituelle du simple téléspectateur. Quant à la galerie de portraits des habitants, elle s’avère habilement contrastée, à l’image de la distribution artistique du show. Un mélange détonant qui lui vaut d’avoir été élu évènement télévisuel de la dernière saison estivale. <br />
Pour les fervents fans du réalisateur du Sixième Sens, en voici la première incursion dans l’univers du petit écran (de plus en plus convoité par les cinéastes de renom ces dernières années) mêlant suspense, non-sens et fantastique. Tout laisse à penser qu’ils n’en reviendront pas, tout comme les habitants du village de Wayward Pines !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Fox<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 31 octobre 2015<br />
Créateur : Chad Hodge<br />
Distribution : Matt Dillon, Carla Gugino, Toby Jones, Shannyn Sossamon, Reed Diamond, Tim Griffin, Charlie Tahan, Juliette Lewis, Melissa Leo, Terrence Howard, Michael McShane…<br />
Genre : Thriller dramatique de science-fiction<br />
Durée : 10 épisodes de 52 minutes<br />
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : images du tournage et interviews de l’équipe avec comment créer une ville idyllique et une mythologie.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Coffret Sleepy Hollow Saisons 1 & 2
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><em><strong>Un coffret à en perdre la tête !
</strong></em></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image f8288" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image_f8288.png" height="227" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Il était une fois… Ichabod Crane (Tom Mison), un espion pour le compte de Georges Washington durant la guerre d’indépendance et qui se retrouve projeté au 21ème siècle à Sleepy Hollow. Alors que de sombres phénomènes s’accumulent dans cette bourgade pourtant réputée paisible, l’érudit ne sait plus où donner de la tête face à un assassin qui en est dépourvu et prend un malin plaisir à répandre la terreur dans la ville. Pour échapper à son bourreau, notre héros va devoir faire équipe avec le lieutenant de police Abbie Mills (Nicole Beharie) qui l’aidera à éviter l’apocalypse. <br />
Pour ce qui est le la saison 2, les forces du mal gagnent lentement, mais sûrement du terrain, tant et si bien que notre duo de choc et de charme va devoir redoubler d’effort et de stratagèmes pour préserver leur existence. Alors que Katrina Crane (Katia Winter) est séquestrée par l’infâme cavalier sans tête, et que Franck Irving (Orlando Jones) revient d’outre-tombe, Ichabod et Abbie vont se décarcasser pour contrecarrer les plans machiavéliques échafaudés par Moloch (Derek Mears) et empêcher ainsi la fin du monde. Dans leur quête de justice, ils vont néanmoins pouvoir compter sur un allié insoupçonné… <br />
À l’image de l’œuvre éponyme immortalisée sur grand écran en 2000 par Tim Burton, le romantisme noir de la légende du cavalier sans tête prend, ici, tout son sens dans des images nocturnes d’une grande beauté, comme si la splendeur de la ville ne pouvait se terrer qu’au cœur de la nuit, à l’abri des ignominies de la journée. Truffée de références en tout genre, et ce n’est pas l’un des moindres plaisirs qu’elle propose, la série revisite les codes pour mieux sauter avec virtuosité de l’humour à l’horreur, mais les caractères bien trempés des deux protagonistes en assurent la parfaite cohérence.
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Fox<br />
Origine : Américaine<br />
Date de sortie : 4 novembre 2015<br />
Créateurs : Alex Kurtzman, Roberto Orci, Phillip Iscove et Len Wiseman<br />
Distribution : Tom Mison, Nicole Beharie, Orlando Jones, Katia Winter, John Noble, Lyndie Greenwood, Steven Weber, Derek Mears…<br />
Genre : Aventure/fantastique<br />
Durée : 18 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts du coffret Blu-Ray et DVD : Saison 1 : Bienvenue à Sleepy Hollow, ses mystères, sa mythologie, ses secrets, scènes coupées, les dossiers de Corbin, bienvenue au 21ème siècle Mr Crane, le cavalier, la tête du cavalier, commentaires audio et bêtisier. Saison 2 : Le sacrifice d’Abraham : commentaires audio de Tom Mison et Mark Goffman, les secrets de la saison 2, les créatures, le scénario, les scènes inédites et le bêtisier.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>The Big Bang Theory Saison 7
)</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><em><strong>La saison de tous les changements !
</strong></em></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image 631" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image-631.png" height="220" width="293" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Après avoir fait exploser l’audimat partout dans le monde, les héros de The Big Bang Theory nous reviennent dans un nouveau coffret vidéo qui vous permettra de revivre la saison 7 de cette série désopilante et nouvelle référence du genre. Agrémentée de nouveaux gags et autres joutes verbales, celle-ci va vous replonger au cœur d’intrigues opposant nos quatre génies préférés toujours aussi socialement inadaptés. <br />
Comprenez par là que même si Léonard (Johnny Galecki) et Sheldon (Jim Parsons) sont intarissables à propos de la physique quantique, leur langue reste néanmoins nettement moins pendue lorsqu’il s’agit des relations entre les hommes et les femmes. Et encore, le mot est faible ! En effet alors que Léonard et Penny (Kaley Cuoco) vont enfin se passer la corde au cou sur un coup de tête (et ce, en dépit d’un aveu de dernière minute qui aurait pu tout faire capoter), Raj (Kunal Nayyar) va enfin conclure avec sa nouvelle. Quant à Sheldon, il va non seulement devoir se forcer à travailler sur la théorie des cordes, mais aussi affronter sa rupture inattendue avec d’Amy (Mayim Bialik). Lassée d’être toujours reléguée au second plan, la truculente scientifique finira par régler ses comptes avec son ex qui en profitera alors pour faire le bilan de son existence… <br />
Certaines mauvaises langues prenaient un malin plaisir à dire que The Big Bang Theory n’était désormais plus capable de surprendre. Pire encore qu’elle s’enlisait depuis quelques saisons dans une inertie scénaristique qui commençait sérieusement à lui porter préjudice. Histoire de combattre le poids des années, le final de cette septième saison amorce un nouveau virage dans l’évolution de nos geeks préférés qui promet d’ores et déjà d’apporter un nouveau souffle au show. À noter que la Warner Bros sort en parallèle non seulement un coffret regroupant les sept saisons, mais aussi un coffret spécial incluant la figurine Funko Pop de Sheldon. À bon entendeur !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Warner Bros<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 18 novembre 2015<br />
Créateurs : Bill Prady et Chuck Lorre<br />
Distribution : Jim Parsons, Johnny Galecki, Kaley Cuoco, Simon Helberg, Kunal Nayyar, Melissa Rauch, Mayim Bialik, Laura Spencer…<br />
Genre : Comédie<br />
Durée : 24 épisodes de 22 minutes<br />
Les points forts du coffret DVD : Pas de bonus.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Major Crimes Saison 2
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>Une capitaine qui maintient le cap !
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="q339n82szph6m4ii" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/q339n82szph6m4ii.png" height="349" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Spin-off trop méconnue en France de The Closer : L.A. Enquêtes prioritaires, Major Crimes traite d’un sujet pour le moins compliqué, à savoir la vie de tous ceux et celles qui parviennent à passer à travers les mailles du filet du système pénal américain. Après une première saison introductive qui a vu l’arrivée inopinée du Capitaine Sharon Raydor, magistralement campée par Mary McDonnell nominée à l’Academy Award, la série nous replonge au cœur même des enquêtes menées par les détectives de la Los Angeles Police Department (LAPD). En outre, l’équipe très soudée de la brigade des Crimes Majeurs continue de se retrouver dans une position délicate. En effet, leur meilleure ennemie de toujours s’est vu confier la tête de leur groupe et, comme vous pouvez vous en douter, elle a voulu tout révolutionner, quitte à y perdre quelques plumes ! <br />
Particulièrement inquiète à l’idée de diriger ce groupe d’hommes et femmes, aux caractères aussi variés que trempés, elle a débarqué avec ses gros sabots, ou plutôt ses talons aiguilles, pour mieux imposer sa nouvelle approche du métier. Pleine de bonnes intentions, elle a gardé un souvenir amer de ses anciennes investigations avec l’équipe, mais a décidé de faire table rase du passé. Et dans cette deuxième saison qui s’inscrit dans la continuité de la précédente, elle va continuer à jouer son rôle de leader avec son approche tant controversé qui consiste à passer un accord plus ou moins borderline, et ce, pour permettre de placer certains criminels derrière les barreaux. Et, alors qu’elle parvient lentement, mais sûrement, à gagner la confiance et le respect de ses coéquipiers, de nouvelles luttes intestines, plus personnelles que professionnelles, viennent bouleverser la donne…<br />
Entre l’arrivée de l’Adjointe Emma Rios (Nadine Velaquez) aux méthodes expéditives et la réapparition de son ex-mari avocat (Tom Béranger) dans sa vie, en passant par le meurtre macabre de l’épouse d’un grand producteur, la mort déconcertante d’un étudiant d’une grande école vivant dans le quartier d’un gang ou encore retrouver la trace d’un serial killer qui prend un malin plaisir à agir au domicile de ses victimes, Raydor va avoir une nouvelle fois fort à faire pour laver la Cité des Anges de sa vermine quelque peu envahissante ! <br />
Loin des clichés du genre, Major Crimes bouscule les codes et l’idée que le téléspectateur se fait de la télévision et, plus particulièrement, des intrigues policières. Dans un pays où le nombre de meurtres augmente un peu plus chaque année, elle fait incontestablement figure de pavé dans la marre avec une seconde saison qui séduira les plus grands amateurs de scène de crimes sordides et sensations fortes.
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Warner Bros<br />
Origine : Américaine<br />
Date de sortie : 18 novembre 2015<br />
Créateurs & showrunners : James Duff<br />
Distribution : Mary McDonnell, G.W. Bailey, Anthony John Denison, Michael Paul Chan, Raymond Cruz, Philipp P. Keene, Kearran Giovanni, Graham Patrick Martin, Jonathan Del Arco, Nadine Velazquez, Robert Gossett…  <br />
Genre : Policier<br />
Durée : 19 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts du coffret DVD : Scènes coupées.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Falling Skies Saison 4
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>Avant-dernier chapitre !
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image 1431" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image-1431.png" height="309" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Depuis la fin de la franchise Stargate utilisée à outrance, le genre science-fiction semblait être tombé en désuétude, mais c’était sans compter l’arrivée inattendue de Falling Skies dont la Warner Bros sort la quatrième saison afin de prolonger notre plaisir sur notre platine de salon. <br />
Certes, les épisodes ne se valent pas tous, mais, globalement, la série continue de se distinguer par sa qualité. Rompant définitivement avec le climat oppressant de ses débuts, le quatrième chapitre met l’accent sur le resserrement des liens qui unissent nos héros, et ce, après la destruction de la base majeure Espheni, tout en sondant davantage la psychologie des personnages. Alors que ces derniers pensaient enfin avoir touché le fond, ils se sont rapidement rendu compte que ce n’était que le début d’un nouveau cauchemar. À quelques encablures de Charleston, là où l’on se sent un peu plus en sécurité, le Clan Mason et les survivants de la Seconde Division deviennent les nouvelles cibles privilégiées d’une offensive brutale de la Machine de Guerre des Esphenis, une nouvelle force de frappe alienne particulièrement dévastatrice. Alors qu’ils mènent une lutte acharnée pour faire reculer un ennemi qui se fait de plus en plus pressant, et ce, tout en essayant de trouver un moyen de se réunir après des mois de séparation, nos héros vont devoir tisser de nouveaux liens pour essayer de survivre dans un monde où l’homme semble être une race en voie de disparition…<br />
Après trois saisons aussi riches que variées, la série n’est définitivement plus la simple série SF n’intéressant guère qu’une poignée d’irréductibles particulièrement nostalgiques de l’âge d’or de la télévision marquée par l’avènement d’une certaine Stark Trek qui a non seulement fait les beaux jours du petit écran avant d’envahir celui de nos salles obscures préférées, mais qui a aussi ouvert la voie à de nombreuses séries du genre. Rares sont ceux qui auraient misé gros sur la percée de la série, pourtant, quatre saisons plus tard, force est de reconnaître que Falling Skies a conquis le cœur des « sériesmaniacs » du monde entier. Mais profitez-en, car il s’agit là de l’avant-dernier chapitre !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Warner Bros<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 18 novembre 2015<br />
Créateurs : Robert Rodat et David Eick<br />
Distribution : Noah Wyle, Moon Bloodgood, Drew Roy, Will Patton, Connor Jessup, Maxim Knight, Colin Cunningham, Sarah Carter, Peter Shinkoda, Mpho Moaho, Doug Jones, Seychelle Gabriel, Scarlett Byrne…<br />
Genre : Science fiction<br />
Durée : 12 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts du coffret DVD & Blu-Ray : documentaire : Tom Mason : l’homme de demain, prequels épisodiques, dans les coulisses du tournage, interviews des acteurs et au Comic-Con 2014.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Arrow Saison 2
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>À la lisière du Bien et du Mal…
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="o035aeoi12a13k3j" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/o035aeoi12a13k3j.png" height="293" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Devenue culte en l’espace d’une seule saison, Arrow réinvente l’histoire du milliardaire Oliver Queen, ici magistralement campé par Stephen Amell. Porté disparu avec son père et sa petite amie, il refait surface cinq ans plus tard sur une île près des côtes chinoises. Mais, il n’est désormais plus le même : l’insouciant « golden boy » a laissé la place à un archer-justicier hors pair et bien déterminé à laver Starling City de sa vermine envahissante. <br />
Au terme d’une première saison introductive, mais non moins passionnante, nous avions laissé Starling City réduite à feu et à sang suite au machiavélique projet de Malcolm Merlyn (John Barrowman). Au terme d’une bataille acharnée qui laissera ses marques indélébiles dans l’inconscient collectif, l’équilibre de la ville se retrouve mis à mal et cette saison 2 va tenter tant bien que mal de panser les plaies. En effet, après être parti en pèlerinage sur l’île où il fut autrefois naufragé, Oli va revenir au bercail pour devenir un autre voué à protéger les siens ainsi que sa société assiégée. Et, tandis qu’il essaie de faire le ménage, il va très vite se rendre compte que la barrière est bien mince entre le Bien et le Mal. Comprenez par là que certains alliés du passé pourraient devenir ses ennemis du présent et réciproquement. Pire encore, l’un de ses compagnons d’armes d’antan, désormais plus connu sous le nom de Deathstroke (Manu Bennett) et qu’il croyait tombé au combat, va refaire surface pour assouvir sa vengeance et notre héros va en payer le prix fort…<br />
Quand la Warner a confirmé la fin de Smallville en 2011, il ne lui restait plus qu’à trouver un autre concept aussi original et capable de reprendre la place laissée vacante par notre jeune apprenti superhéros. Après seulement quelques mois d’attente et une saison plus tard, c’est Arrow – issu de l’univers ô combien fourni de DC Comics – qui a obtenu les faveurs du public américain en réunissant 3,2 millions de téléspectateurs en moyenne pour une première saison très attendue. Un tour de force pour la petite chaîne américaine CW qui s’est largement répandu sur la surface du globe, lui permettant ainsi de figurer au top 10 des séries les plus en vogue du moment. Qui dit mieux ?
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Warner Bros<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 18 novembre 2015<br />
Créateur : Andrew Kreisberg<br />
Distribution : Stephen Amell, Susanna Thompson, Katie Cassidy, Willa Holland, David Ramsey, Paul Blackthorne, Emily Bett Rickards, Colton Haynes, Manu Bennett…<br />
Genre : Drame fantastique/action<br />
Durée : 23 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD : Bonus récapitulatif de la première année : revivez les temps forts de la première saison qui se sont déroulés à la fois à Starling City et sur l’île de Lian Yu, de justicier à héros : la justice est un objectif primordial, mais à la croisée des chemins, Oliver peut-il devenir le héros ? Comment les ont-ils faits ? Les effets spéciaux d’Arrow : zoom sur le début spectaculaire de la saison 2 et sur le travail de l’équipe de production qui place la barre très haut et permet de concrétiser les effets spéciaux les plus ambitieux, les mouvements impossibles d’Arrow : explorez le travail réalisé sur les mouvements d’Arrow et la façon dont ses gestes ont été stylisés comme dans le comic book.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Flash Saison 1
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>Un succès aussi rapide que son héros !
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image f5b5b" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image_f5b5b.png" height="220" width="429" />
</div>
<p style="text-align: justify;">L’histoire de Flash germe dans un épisode cross-over avec sa grande sœur télévisuelle Arrow. Barry Allen (Grant Gustin) y apparaît comme un jeune expert scientifique de la police de Central City. Suite à la mort énigmatique de sa mère et l’emprisonnement de son père Henry (incarné par John Wesley Shipp déjà connu pour avoir campé le superhéros le plus rapide au monde dans la série éponyme des années 1990) déclaré coupable de la tragédie, Barry grandit aux côtés du détective Joe West (Jesse L. Martin) et de sa fille Iris (Candice Patton). <br />
Devenu adulte, son destin est chamboulé le soir de son retour de Starling City, où il a prêté mainte forte à la Team Arrow. Victime d’un fâcheux accident de laboratoire provoqué par l’explosion d’un accélérateur de particules, il se retrouve dans le coma. Après plusieurs mois de sommeil forcé, le jeune homme se découvre une capacité unique : l’hypervitesse. Avec l’aide des scientifiques de Star Labs, lesquels ont bien eu du mal à le remettre sur pied avant de l’aider à canaliser ses pouvoirs, il va combattre, tel un ange gardien invisible, le crime sous l’identité costumée de Flash. <br />
Mais, contre toute attente, il ne tarde pas à découvrir qu’il n’est pas le seul « métahumain » doté de pouvoirs surnaturels et combattant du côté du bien. Fermement déterminé à faire régner la justice, il va parcourir comme l’éclair les rues de Central City pour voler au secours de la veuve et de l’orphelin, et ce, sans se douter que le loup est d’ores et déjà dans la bergerie…<br />
Le succès à la fois populaire et critique de Arrow ne se cantonne plus à sa seule existence, puisqu’elle a donné lieu en 2014 à la création d’un spin-off, Flash, qui bat, elle aussi, des records d’audience. Un constat qui nous laisse à penser que La Ligue des Justiciers est assurément en marche et que DC’s Legends of Tomorrow, dont le casting est constitué de personnages tout juste débarqués des deux séries d’origine, pourrait, elle-aussi, connaître le même engouement. À noter que la Warner Bros a également prévu un coffret spécial incluant la figurine Funko Pop à l’effigie du superhéros pour ses plus grands fervents admirateurs !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Warner Bros<br />
Origine : Américaine<br />
Date de sortie : 18 novembre 2015<br />
Créateurs : Greg Berlanti & Andrew Kreisberg<br />
Distribution : Grant Gustin, Candice Patton, Rick Cosnett, Danielle Panabaker, Carlos Valdes, Tom Cavanagh, Jesse L. Martin, John Wesley Shipp …<br />
Genre : Fantastique/actionv
Durée : 23 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : les coulisses : le Trickster est de retour, l’homme le plus rapide du monde, les effets spéciaux de Flash, l’alchimie d’Emily et de Grant à l’écran, soirée DC Comics au Comic-Con 2014 introduisant Gotham, Flash, Constantine et Arrow, scènes inédites et bêtisier.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Star Wars Rebels Saison 1
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>C’est l’heure de l’insurrection !
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image 685" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image-685.png" height="312" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Les studios LucasFilm sortent enfin le coffret DVD de la première saison de Star Wars Rebels qui vous permettra de mieux vous replonger dans le côté obscur de la force. Son intrigue germe entre l’épisode III (La Revanche des Sith) et l’épisode IV (La Guerre des Étoiles), tandis que la guerre opposant l’Empire et la Résistance fait rage. <br />
Au sein de cette rébellion qui se forme, Kanan (Freddie Prinze Jr.) est rattrapé par son passé de Jedi qui va l’amener à reprendre du service à bord du Ghost, dont l’équipage va se révéler aussi hétéroclite que téméraire ! Aux côtés de ses nouveaux compagnons d’infortune, il va s’investir une nouvelle mission : voler à la rescousse de ceux opprimés par les troupes impériales, et ce, pour tenter de préserver un bien précieux qui se fait de plus en plus rare depuis que l’Empire Galactique a étendu son emprise, à savoir la liberté. Cinq ans avant les évènements qui ont marqué à jamais nos héros de Star Wars Episode IV, l’espoir semble renaître de ses cendres, tandis que l’Empire n’en finit pas de répandre chaos et désolation dans son sillage. <br />
Laissez-vous tenter et embarquez à bord du Ghost, piloté par la Twi’Ek particulièrement douée Hera Syndulla (Vanessa Marshall), le débrouillard voleur de Lothal Ezra Bridger (Taylor Gray), le Jedi fugitif un peu cow-boy Kanan Jarrus, le gros bras de service Zed Orrelios (Steve Blum), de la Mandalorienne experte en explosifs Sabine Wren (Tiya Sircar) et du droïde astromécano grincheux et paresseux Chopper alias C1-10P.<br />
Fruit de la collaboration des studios Lucasfilm Animation et Disney XD, la première saison de Star Wars Rebels offre aux fans de cette saga intergalactique l’occasion de revivre le premier chapitre de cette nouvelle aventure épique avec une qualité d’image exceptionnelle ! Cette suite dévoile enfin quelques secrets concernant le passé et, surtout, le futur des principaux protagonistes. D’ici là, que la patience soit avec vous !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : LucasFilm<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 13 octobre 2015<br />
Créateur : Simon Kinberg<br />
Distribution : Steve Blum, Vanessa Marshall, Freddie Prinze Jr., Tiya Sircar, Taylor Gray, David Oyelowo, Taylor Gray, Dee Bradley Baker, Jason Isaacs, Kath Soucie, Ashley Eckstein …<br />
Genre : Animation <br />
Durée : 13 épisodes de 22 minutes<br />
Les points forts du coffret DVD : les coulisses de Rebels, le guide ultime de la série et premières images de la saison 2.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Murder (How to Get Away with Murder) Saison 1
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>Nul n’est censé ignorer la loi !
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="zflcdydtd35pjcfv" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/zflcdydtd35pjcfv.png" height="293" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">De prime abord, Annalise Keating (Viola Davis) semble bien sous tous rapports. Avocate hors pair et professeur de droit pénal, elle n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit de faire appliquer les lois de son pays ! Aussi brillante que passionnée, inventive que charismatique, elle est une redoutable femme d’affaires aussi jalousée que redoutée. Que ce soit face à la Cour ou ses étudiants, elle est particulièrement implacable et n’hésite pas à sortir les griffes, si la situation l’exige, bien sûr. Dans le milieu impitoyable du barreau, elle s’est forgé une solide réputation en défendant de nombreux criminels, des plus violents jusqu’à ceux suspectés d’une simple fraude. Peu importe le dossier, elle met un point d’honneur à le défendre bec et ongles. Pire encore, elle semble prête à tout pour faire gagner son client. Et, depuis quelques années, Annalise prend un malin plaisir à sélectionner un groupe d’élèves, qu’elle juge être les plus prometteurs de la promotion, pour la seconder dans sa soif de justice. <br />
Conscients d’avoir été élus, les nouvelles recrues ne vont pas hésiter longtemps avant de mettre leur vie personnelle entre parenthèses, et ce, pour travailler dans son cabinet. Toutefois, ils ne vont pas tarder à se rendre compte que leur existence va être chamboulée. Quant à leur patronne, derrière le masque de la femme de poigne sa cache une écorchée vive et mariée à un mari volage, de surcroît, qui risque bel et bien de bouleverser la donne…<br />
Le quotidien et le travail de maître Keating et ses protégés sont décrits de manière très fine dans cette série, aussi léchée dans l’évolution des personnages que dans la cinématographie audacieuse et l’écriture quelque peu alambiquée du scénario. Encensée par la critique américaine, laquelle a permis sans nul doute à Viola Davis de décrocher l’Emmy Award de la meilleure actrice dans une série dramatique (première comédienne noire à remporter la prestigieuse récompense en 2015), Murder (ou How to Get Away with Murder dans sa version originale) ne ressemble à aucune autre série. Par le créateur de Scandal et son style particulièrement haché, elle bouscule le genre en soulignant des émotions et des circonstances extrêmes pouvant pousser quiconque, et même le mieux informé, à enfreindre la loi. Comme le dit si bien le vieil adage, nul n’est censé l’ignorer et Annalise ne le sait que trop bien !
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : ABC Studios<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 17 novembre 2015<br />
Créateur : Peter Nowalk<br />
Distribution : Viola Davis, Bolly Brown (II), Alfred Enoch, Jack Falahee, Katie Findlay, Aja Naomi King, Matt McGorry, Karla Souza, Charlie Weber, Liza Weil …<br />
Genre : Drame/thriller<br />
Durée : 15 épisodes de 42 minutes<br />
Les points forts du coffret DVD : révélations sur la série, 9 scènes coupées, bêtisier et clip « Bye Felicia » par Asher Millstone.
</p>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-5"><span style="font-size: 24pt;"><strong>Coffret The Fall Saisons 1 & 2
</strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><span style="font-size: 14pt;"><strong><em>Je suis tombée pour lui…
</em></strong></span>
</div>
<div style="text-align: center;" class="gkblock-2"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" alt="image 1399" src="/images/contenu/series_tv/sorties/2015/octobre/image-1399.png" height="264" width="220" />
</div>
<p style="text-align: justify;">Depuis quelques semaines, un tueur en série agit en toute impunité au nord de l’Irlande. Et, lorsque les investigations de la police locale piétinent, les autorités font appel à la détective et commissaire de police, Stella Gibson (Gillian Anderson), connue dans le milieu pour être une profileuse hors pair aussi décriée que redoutée. Défrayée d’urgence à Belfast, elle met alors toutes ses compétences au service de la police pour mieux faire avancer une enquête nébuleuse qui s’enlise et commence à faire grincer quelques dents dans les plus hautes sphères bureaucratiques. <br />
Pendant ce temps, Paul Sector (Jamie Dornan), le serial killer en question et père de famille au visage angélique à qui l’on donnerait le Bon Dieu sans confession, continue de s’en prendre à de jeunes femmes au nez et à la barbe des forces de l’ordre. Pire encore, il semble prendre de plus en plus de plaisir à jouer au jeu du chat et de la souris avec la froide et autoritaire détective qui, elle, ne cache plus son obsession quelque peu pernicieuse pour le dangereux criminel !<br />
Après une première saison particulièrement introductive qui nous a bien planté le décor et la psychologie des personnages, l’étau se resserre autour de Paul Spector grâce aux déductions fines de Stella qui ont contraint le fugitif à s’exiler en Écosse afin de se faire quelque peu oublier. Alors que la tension monte d’un cran et que l’obsession du tueur se fait de plus en plus pressante pour l’implacable enquêtrice, tout laisse à penser que leurs chemins ne tarderont pas à se croiser…<br />
Véritable coup de maître télévisuel et série phénomène trop méconnue sur l’hexagone, The Fall suit les trajectoires d’une policière redoutable et celle de sa proie monomaniaque et sans pitié, dans un face-à-face pantelant. Marquant le grand retour de Gillian Anderson, et ce, avant son come-back annoncé dans le revival de X-Files prévu pour janvier 2016 sur la Fox, le show peut se targuer d’être un thriller policier original et palpitant porté par deux acteurs émérites qui excellent dans leur interprétation respective valorisée par une angoisse sourde et captivante.
</p>
<div class="gkLegend2">
    <h4>Détails</h4>
    <p style="text-align: justify;">Distributeur : Showshank Films<br />
Origine : USA<br />
Date de sortie : 20 octobre 2015<br />
Créateur : Allan Cubitt<br />
Distribution : Gillian Anderson, Jamie Dornan, Gerard McCarthy, Archie Panjabi, Niamh McGrady, John Lynch, Simon Delaney, Stuart Delaney, Stuart Graham, Laura Donnelly, Ben Peel, Michael McElhatton, Emmett J. Scanlan, Bronagh Waugh, Aisling Franciosi, Bronagh Taggart …<br />
Genre : Drame/policier/thriller<br />
Durée : 5 épisodes de 60 minutes pour la saison 1 & 6 épisodes de 60 minutes pour la saison 2.<br />
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : making of et scènes coupées.</p>
</div>

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.