person_outline
search

    Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de Juillet/Août 2015 - Séries TV

  • Sorties
  • Mis en ligne le
The 100 saison 1
Au départ, ils étaient 100…
image 0af10

Depuis quelques années, les séries fantastiques semblaient vivre leurs dernières heures sur le petit écran. Mais, c’était sans compter sur The 100, une œuvre télévisuelle unique et particulièrement prometteuse, mais qui n’est pas sans nous rappeler certains des plus grands mythes télévisuels et cinématographiques du genre. Quelque part au croisement de l’inoubliable Terra Nova et de la cultissime Lost, le tout saupoudré d’un zeste de Hunger Games, The 100 est une expérience télévisuelle hors du commun encensée par la critique et les téléspectateurs du monde entier. Sur un canevas déjà bien éprouvé, son créateur Jason Rothenberg signe un pur chef-d’œuvre télévisuel, à la fois drame fantastique et de science-fiction, porté par la belle et inconnue Eliza Taylor.
Après une apocalypse nucléaire causée par l’humanité lors d’une troisième guerre mondiale, 318 survivants trouvent refuge dans des stations spatiales.
Le temps faisant son œuvre, les rescapés parviennent non sans mal à retrouver un semblant de vie normale, tant et si bien que leur nombre atteint le nombre de 4000 près de cent ans plus tard. Toutefois, l’Arche, le vaisseau mère, n’a pas été épargnée par le temps et se retrouve en piteux état, menaçant ainsi la survie de ses habitants. Histoire de lâcher du lest et, surtout, de tester leurs chances de survie, une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre. À peine ont-ils le temps de fouler le sol de la planète bleue qu’ils découvrent un nouveau monde dangereux, peuplé de créatures assoiffées de sang et autre étrange fumée toxique. Pire encore, ils ne vont pas tarder à comprendre qu’ils ne sont pas les seuls représentants de la race humaine, contrairement à ce qu’ils pensaient… Rares sont ceux qui auraient misé plus d’un kopeck sur une énième série post-apocalyptique ! Pourtant, une saison plus tard, force est de reconnaître que, malgré des acteurs presque inconnus au bataillon et un thème quelque peu éculé, cette série fait indubitablement parler d’elle. Non pas parce que ses auteurs pillent allègrement le patrimoine des dernières séries et autres sagas cinématographiques du même acabit, mais justement parce que son créateur sort des sentiers battus grâce à une cette petite touche d’innovation qui fait la différence et qui a propulsé la série au rang de nouvelle référence du genre, et ce, après seulement une année d’existence. En outre, le côté un peu « teenage » si indissociable de la CW (chaîne américaine sur laquelle la série est diffusée outre-Atlantique) s’efface en fin de saison pour laisser place à une production beaucoup plus mature qui aura vite fait de contaminer toux ceux et celles qui n’auront pas succombé dès les premiers épisodes ! Qui dit mieux ?

Détails

Distributeur : Warner Home Video
Origine : Américaine
Date de sortie : 8 juillet 2015
Créateur : Jason Rothenberg
Distribution : Eliza Taylor, Paige Turco, Thomas McDonell, Bob Morley, Marie Avgeropoulos, Eli Goree, Christopher Larkin, Devon Bostick, Isaiah Washington, Henry Ian Cusick …
Genre : Drame fantastique et de science fiction
Durée : 13 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret Blu-ray : Pas de bonus.

Pretty Little Liars saison 4
Desperate Little Liars
image 7b66f

Une preuve de plus de l’effervescence de la créativité à la télévision américaine, Pretty little liars ou les péripéties de quatre adolescentes qui reçoivent de mystérieux messages d’une ancienne amie disparue. Depuis quatre ans déjà, elles nous tiennent en haleine et frisent l’overdose d’adrénaline quelque part au croisement de Gossip Girl et Desperate Housewives.
L’une des plus grandes questions de cette quatrième saison était de savoir comment la série allait pouvoir continuer à tenir la route, et ce, suite aux traumatismes de l’année passée. Mais, c’était sans compter sur l’imagination ô combien fertile des scénaristes ! En effet, nos petites menteuses préférées vont enfin découvrir l’identité du fameux « - A », faisant ainsi éclater la vérité en plein jour, alors même que la mort rôde, tapie dans l’obscurité et menaçant de frapper à tout moment…
En 2006, le premier livre de la saga Pretty little liars, écrit par Sara Shepard, est publié et rencontre le succès. Destiné aux jeunes adultes, ce premier volet sera suivi de sept autres retraçant les péripéties de quatre jeunes filles dont l’alliance périclite après la disparition énigmatique de l’une d’entre elles. S’inspirant de sa propre enfance vécue à Philadelphia, l’écrivaine est non seulement une fan incontestable de Desperate Housewives, mais aussi de Souviens-toi… l’été dernier. Un univers dont les auteurs de Pretty little liars se sont librement inspiré pour cette quatrième saison qui marque un virage radical dans l’évolution de la saga télévisuelle. Indubitablement placée sous le signe du renouveau, la saison 4 n’en demeure pas moins la plus haletante avec un grand mensonge comme toile de fond...

image 71ab6

Détails

Distributeur : Warner Home Video
Origine : Américaine
Date de sortie : 8 juillet 2015
Créateur : Marlene King
Distribution : Lucy Hale, Ashley Benson, Shay Mitchell, Troian Bellisario, Tyler Blackburn, Ian Harding, Laura Leighton, Janel Parrish, Sasha Pieterse…
Genre : Drame
Durée : 24 épisodes de 42 minutes
Les points forts du coffret DVD : Pas de bonus

Strike Back saison 3
La vengeance dans la peau
image 1b33a

Après un final de deuxième saison apologique, les agents de la section 20 du MI-6, Damien Scott (Sullivan Stapleton) et Michael Stonebridge (Philip Winchester), nous reviennent en bien mauvaise posture. Alors qu’ils profitent pleinement de leurs vacances bien méritées, ils sont vite rappelés à la dure réalité lorsque leur état-major les appelle pour leur asséner une terrible nouvelle : l’un des leurs a été sauvagement assassiné, tandis qu’il essayait de glaner des informations sur l’insaisissable terroriste Al-Zuhari.
Sous le choc, mais fidèles à leur réputation qui n’est désormais plus à faire, nos deux soldats préférés vont alors déployer tous les moyens mis à leur disposition pour venger leur camarade tombé au combat. Notre duo de choc et de charme parviendra-t-il à venger celui qui a perdu la vie en tentant d’éradiquer une nouvelle menace ? Une chose est néanmoins certaine : du Kenya à l’Afrique du Sud en passant par le Niger, ils auront une nouvelle fois fort à faire avant de mettre la main sur quatre détonateurs nucléaires qui pourraient bien causer la Troisième Guerre Mondiale !
Pour mieux servir ses nouvelles intrigues, la saison 3 amorce un virage radical dans la construction narrative, et ce, surtout après la mort héroïque, mais non moins tragique, du commandant Eleanor Grant (Amanda Mealing) remplacé au pied levé par l’intrépide Rachel Dalton (Rhona Mitra). Sous-titrée Vengeance dans la version française, la troisième saison de Strike back est sans nul doute l’une des plus « testostéronées » ! Savant mélange de suspense, d’action, d’érotisme et de violence, l’explosive série de Cinemax peut s’enorgueillir d’être avant tout une production réaliste, voire fataliste, sorte d’allégorie corrosive de la société moderne. En ces heures noires où le terrorisme refait parler de lui à la une des journaux et durant les grandes messes médiatiques, Strike back nous rappelle que la paix est un bien précieux, mais malheureusement fragile…

Détails

Distributeur : HBO Studios
Origine : USA
Date de sortie : 5 août 2015
Créateurs : Sky One
Distribution : Sullivan Stapleton, Philip Winchester, Rhona Mitra, Michelle Lukes, Rhashan Stone…
Genre : Drame d’aventure et d’action
Durée : 10 épisodes de 52 minutes
Les points forts du coffret DVD & Blu-ray : Pas de bonus.

Hell on wheels : L’enfer de l’ouest - saison 4
Into The Wild Wild West
image 501e6

Diffusée depuis 2011 sur AMC outre-Atlantique, la chaîne a d’ores et déjà annoncé que la série se conclura à l’issue d’une cinquième saison dont la diffusion a commencé depuis le 18 juillet 2015. Quatorze épisodes viendront clôturer comme il se doit la construction du célèbre chemin de fer télévisuel. Dans cette attente, Cullen Bohannon (Anson Mount), le soldat et ancien propriétaire d’esclaves, semble toujours déterminé à venger le viol et le meurtre de sa chère et tendre. Pour ce faire, il traque et assassine depuis plus de trois ans les soldats de l’Union responsables, et ce, dans le Nebraska à l’époque de la construction de la ligne ferroviaire transcontinentale.
Et pour cette quatrième saison, l’hiver particulièrement rugueux de 1868 a fait des ravages, tant et si bien que le chemin de fer avance plus difficilement que jamais ! Face à un tel constat, les travailleurs ne cachent pas leur inquiétude, d’autant plus suite aux récents évènements tragiques qui ont bouleversé le quotidien de la ville. Alors que les habitants attendent impatiemment le bout du chantier de l’Enfer, Cullen est retenu prisonnier dans un fort occupé par des Mormons guidés par un prêtre fanatique qui n’est autre que le barbare Suédois (Christopher Heyerdahl), revenu d’entre les morts pour assouvir sa vendetta. Pendant ce temps, dans la ville de Cheyenne, Thomas Durantest (Colm Meaney) est au bord de la faillite et Elam Ferguson (Common) est porté disparu…
Hell on wheels : l’enfer de l’ouest s’est imposée comme la meilleure série western post-moderne de toute l’histoire du tube cathodique. Dans les blessures sociales et psychologiques encore ouvertes de la Guerre de Sécession, les auteurs ne nous épargnent toujours pas et nous plonge de nouveau au cœur d’une saison 4 explosive. Plus audacieuse et sanglante que jamais, cette dernière propose de nouveaux décors, personnages charismatiques et avides de pouvoir qui auront vite fait de vous immerger dans l’enfer des pionniers du célèbre chemin de fer…dont le calvaire touche bientôt à sa fin.

image 31198

Détails

Distributeur : Wildside
Origine : Américaine
Date de sortie : 1er juillet 2015
Créateurs : Joe Gayton, John Wirth & Tony Gayton
Distribution : Anson Mount, Colm Meaney, Jennifer Ferrin, Robin McLeavy, Phil Burke, Kasha Kropinski, Dohn Norwood, Christopher Heyerdahl, MacKenzie Porter, Jake Weber, Chelah Horsdal, Tayden Marks…
Genre : Drame western
Durée : 13 épisodes de 42 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : Les nouveaux personnages de la saison 4, décors et costumes de la saison, un regard sur la saison, Bienvenue à Cheyenne, Anson Mount : rétrospective, interpréter le héros d’un western : présentation par Anson Mount, bande-annonce.

House Of Cards - saison 3
Le loup est dans la bergerie…
image 44271

Franck Underwood (Kevin Spacey), homme politique sans scrupules et vieux briscard de Washington, ne touche plus terre depuis qu’il a conquis le poste suprême de Président des États-Unis, et ce, après avoir planté quelques couteaux dans le dos de ses adversaires et certains de ses alliés, dont son ami Garrett Walker (Michel Gill) le président sortant. Mais, la guerre est loin d’être gagnée : l’arriviste doit maintenir le cap et, surtout, sa place au sommet, alors que ses nombreux adversaires vont tout mettre en œuvre pour le déboulonner ! Sans compter qu’il va devoir assumer les répercussions inattendues de ses nombreux crimes passés…
Adaptation d’une minisérie de quatre épisodes diffusée en Angleterre par BBC1 en 1990, elle-même déjà inspirée d’un roman écrit par Michael Dobbs, House of cards peut se vanter d’être l’un des plus bels objets télévisuels de ces dix dernières années, assurément dans l’air du temps et tirant à boulets rouges sur les travers de la politique américaine. À l’instar des deux premières saisons, le très talentueux Kevin Spacey continue à commenter l’action en s’adressant directement à la caméra. Comme s’il menait une masterclass sur le monde impitoyable de la politique, il s’adresse directement aux téléspectateurs qui servent ainsi de déversoir de mépris. Avec une colère à peine dissimulée et un dédain qui n’est pas sans nous rappeler certaines langues de bois qui constituent le paysage politique tricolore, il parvient à nous guider dans son plan destructeur et sa conquête de pouvoir.
Et que dire de plus sur la sculpturale Robin Wright, alias la très ambitieuse Claire Underwood et femme de Franck, si ce n’est que l’ancienne interprète de Kelly Capwell, du soap opera Santa Barbara diffusé entre 1984 et 1988 sur NBC, marque son grand retour sur le petit écran ! Contrairement à la pensée commune, ou plus précisément à certains intellectuels peuvent affirmer, regarder une série n’est pas du tout un acte passif et cette troisième saison d’House of cards en est la preuve irréfutable !

Détails

Distributeur : Sony Pictures
Origine : Américainev Date de sortie : 29 juillet 2015
Créateur : Beau Willimon
Distribution : Kevin Spacey, Robin Wright, Michael Kelly, Sakina Jaffrey, Kristen Connolly, Constance Zimmer, Sebastian Arcelus, Boris McGiver, Jayne Atkinson, Michel Gill, Dan Ziskie, Elizabeth Norment, Mahershala Ali, Molly Parker, Sam Page, Joanna Going…
Genre : Drame thriller
Durée : 13 épisodes de 52 minutes
Les points forts des coffrets Blu-ray & DVD : Master haute définition, copies digitales des épisodes offertes au format UltraViolet, dessous politiques : sur le tournage de la série et mort au Nouveau-Mexique.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.