person_outline
search

    Microsoft X019 : Une édition à messages

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Le Microsoft X019, nouveau rendez-vous du constructeur américain ces dernières années, a été particulièrement chargé cette fois-ci. On nous avait promis un mini-E3, on ne nous a pas menti. Beaucoup de jeux ont été annoncés ou précisé et ils ont été traités plus en détail dans d'autres news sur le site. Mais nous avons aussi eu quelques petits messages à l'attention du reste de l'industrie, sur lesquels il faut revenir.

Tout d'abord un dernier mot sur les jeux pour indiquer que beaucoup de titre de tous poil se sont montré plus ou moins longuement, sur cette soirée d'annonce. De quoi indiquer que Microsoft soutient plus que jamais tous les projets, de l'indépendant au plus gros budget, de la suite à la nouvelle licence. Sur ce point, les instances de l'américain ont lancé une petite pique à Ubisoft et à Google en expliquant ne pas demander de jeux à service à ses équipes, qui sont libres de faire comme bon leur semble. Cela s'explique par l'abonnement au Game Pass qui ramène de l'argent en continue, pas besoin de faire repayer les jeux en supplément. Voilà pour le tacle à la concurrence.

En parlant de Google et de Stadia, le constructeur a aussi eu un mot pour le project xCloud, qui est toujours en phase de test public. 50 jeux ont été ajouté sur le service, qui devrait se lancer plus largement en 2020 sur PC, avec le support de manettes non officielles de chez Microsoft, et même de la manette de la PS4.

En parlant de 2020, le constructeur nous a enfin vraiment parlé de sa Xbox Scarlett, la prochaine génération de machine qui sortira en fin d'année prochaine. On nous promet plus de puissance de calcul, une meilleure qualité d'image et des chargements plus rapide, jusque là rien à signaler. Phill Spencer ajoute tout de même que l'objectif est d'éviter de reproduire les ratés du lancement de la Xbox ONE, avec une console plus chère et moins puissante que la concurrence, et une communication plus qu'hésitante. Pour cela, l'Américain s'appuiera sur les jeux et ses studios de développement, en expliquant avoir une puissance de programmation et un planning permettant d'assurer de nouveaux jeux de qualité sur un rythme très régulier. On a hâte d'avir plus de précisions.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.