person_outline
search

    Blizzcon 2019 : Le bilan d'une année chahutée

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

La Blizzcon est terminée et si elle a livrée ses plus grosses informations la semaine passée avec les annonces d'Overwatch 2, de Diablo 4 et les excuse dans l'affaire entre la Chine et Hong Kong, le reste du salon a permis d'éclaircir quelques idées. Dans cet article, on va revenir point par point sur les morceaux importants à retenir du salon privé de Blizzard.

On commence par Overwatch 2 qui a levé beaucoup de questions dès le départ. Oui, toutes les nouveautés du jeu seront accessibles aux possesseur du premier Overwatch. Ce choix étonnant est une volonté des équipes de direction de Blizzard, qui veulent bousculer les pratiques habituelles de l'industrie où une suite vient forcément éclipser un précédent jeu, même quand celui-ci est encore très joué par la communauté. Overwatch 2 agira donc plus comme un gros DLC, qui n'aura toute fois pas autant de nouveau contenu à son lancement que le contenu de départ du premier Overwatch. Enfin, le jeu devrait être rediscuté à la Blizzcon l'année prochaine, ce qui laisserait pensée à une sortie pas avant 1 an.

Concernant Diablo 4, le jeu a été longuement discuté avec beaucoup de détails sur les inspirations pour la conception, mais c'est surtout le choix d'en faire un produit uniquement en ligne qui a fait parler. Même si vous souhaitez jouer seul, ce qui sera possible, vous devrez être connecté à internet. Cette fonctionnalité en appelle d'autres comme la présence de places sociales pour rencontrer d'autres joueurs, des zones joueurs contre joueur et même la possibilité de réaliser du cross-play, appariant les joueurs console avec les joueurs PC.

On termine avec la politique puisque les esprits ne se sont pas franchement apaisés. Encore une fois nous ne nous prononçons pas sur le fond de l'histoire entre la révolte hongkongaise et la répression chinoise, on ne s'intéresse qu'à la réaction de Blizzard et de sa communauté. Après les remerciements timides d'ouverture du salon, les fans ont fait entendre leur mécontentement, avec des manifestations en marge du salon sur toute sa durée. Surtout, lors d'une séquence de question/réponses sur World of Warcraft, un enfant s'est mis à crier "Free Hong Kong" avant de le dire haut et fort dans le micro qu'on lui a passé. Le reste de l'assistance ainsi que le présentateur sur place ont plus eu l'air gêné qu'autre chose, ils était surtout là pour parler du MMO et pas de politique. Malheureusement, tant que Blizzard ne prendra pas de position clair sur ce sujet, par exemple en interdisant toutes les prises de position politique dans ses évènements, ce genre de situation pourra continuer.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.