person_outline
search

    Ubisoft : Des résultats très décevants

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Retour de bâton très dur pour Ubisoft, mais retour de bâton un peu attendu, ne nous en cachons pas. L'éditeur français vient de sortir ses résultats financiers sur le dernier trimestre fiscal, et ils sont franchement mauvais. Vous pouvez retrouver ici le rapport officiel de l'entreprise française qui s'attarde surtout sur les raison de cette perte et sur les conséquences sur l'année fiscale en cours.

Regardons d'abord les conséquences énoncées par Yves Guillemot. Les prévisions de gain sur l'année fiscale, qui se termine le 31 Mars 2020, sont passées de 2,185 milliards d'euros de revenus à 1,450 milliard d'euros, pour des gains nets attendus maintenant entre 20 et 50 millions d'euros, contre 480 euros prédis il y a quelques mois. La chute est vertigineuse et elle s'est traduite ce matin par une perte à la bourse de Paris, avec une perte de valeur du titre de 20%, ce qui est énorme sur une journée.

Coté raison, les ventes faibles de The Division 2 et plus encore Ghost Recon Breakpoints dans son ensemble sont nommés et pointés du doigt. Le public a fini par tourner le dos à l'éditeur français après des années de jeux moyens recyclés à l'infini et sans trop d'idées. Malgré tout, le commentaire officiel de monsieur Guillemot sur la situation a de quoi laisser perplexe. Il indique que le dernier Ghost Recon avait des retours incroyables de la presse jusqu'au moment de la sortie, et que tout le monde a trouvé le jeu mauvais depuis son lancement, ce qui semble difficilement compréhensible par l'éditeur français. Aussi, la faute est remise sur la communication, le jeu serait sorti trop tôt après le précédent Ghost Recon, Ubisoft va donc laisser plus d'espace à ses jeux en ligne à l'avenir. Là encore, c'est se mettre le doigt dans l’œil. Enfin, le jeu aurait introduit des nouveautés mal comprises par le public, comme si le studio était trop visionnaire.

Pour terminer et revenir aux faits énoncés dans le rapport, Ubisoft annonce quand même des attentes toujours en hausses pour l'année fiscale à venir, entre le 1er Avril 2020 et le 31 Mars 2021. Dans le détail, il y aura 5 jeux triple A sur cette période, notamment suite au report de quelques jeux de son catalogue (ce qui est traité dans une autre news sur le site à retrouver ici) et l'industrie du jeu vidéo devrait continuer à s'agrandir. Cela donne 2,6 milliard d'euros de revenus attendus pour un gain net de 600 millions d'euros. Ubisoft compte donc rebondir, simplement en s'appuyant sur des manipulations financières, et sans se remettre en question sur la qualité de leur travail.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.