person_outline
search

    Project xCloud: Où en est-on ?

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Cela fait maintenant plusieurs années que Microsoft nous parle d'un projet censé révolutionner notre façon de jouer aux jeux vidéo, des années que les joueurs attendent des informations pour savoir ce qui va révolutionner leur quotidien et après l'échec de communication autour des débuts de la XBOX One, Microsoft l'a bien compris il faut prendre son temps. C'est donc durant la Gamescom 2018 que le constructeur américain est venu présenter le projet xCloud. Celui-ci est censé changer notre façon de jouer aux jeux sur XBOX en utilisant les infrastructures de serveur Azure de Microsoft afin de jouer de n'importe où avec n'importe quoi. En clair, vous vous connectez au cloud pour jouer à un jeu sur votre smartphone, ordinateur ou même votre télévision sans avoir besoin de la moindre puissance de calcul en local.

Sur le papier c'est plutôt intéressant mais Microsoft ne communique que très peu dessus, il aura fallu attendre l'E3 2019 pour avoir de nouvelles informations. Normalement le projet xCloud devait sortir en fin d'année 2019 mais finalement ce ne sera pas le cas ! Nous sommes en fin d'année 2019 mais les tests publics aux Etats-Unis, Corée et Grande-Bretagne viennent seulement d'être lancés, on n'est donc pas prêt de l'avoir en France ou même dans d'autres pays. Surtout que les tests ne se font que sur invitation, cela limite donc le nombre de joueurs connectés simultanément. Pour faire patienter les joueurs, Microsoft va lancer le XBOX Streaming, un moyen quasiment identique au xCloud à la seule différence que le serveur sur lequel vous vous connecterez sera votre XBOX One personelle, chez vous ! Une bonne alternative qui oblige quand même l'achat d'une XBOX One et qui limite la puissance globale à celle de la console, évidemment. Mais là encore, ce nouveau service semble avoir dû mal à se lancer et Microsoft ne semble pas vouloir donner d'information. Les joueurs sont encore mis de côté pour ce projet censé révolutionner notre façon de jouer. Alors c'est très bien de prendre son temps dans la communication mais là ça devient trop. Il n'y a aucune nouvelle date de sortie, aucune information sur le prix, rien sur les jeux compatibles, bref, c'est le flou pour cette technologie prometteuse mais difficile à mettre en place.

La seule chose que nous savons c'est qu'il faudra avoir la fibre optique pour profiter de l'expérience à 100% afin d'éviter les lags et les problèmes graphiques mais une connexion de type ADSL pourra aussi suffire, tout dépendra des jeux. Microsoft a aussi indiqué dernièrement avoir passé des accords avec certains opérateurs téléphoniques pour que les tests publics se déroulent correctement. Il est donc nécessaire de passer des accords pour un test public sur invitations alors imaginez quand le service sera disponible pour tout le monde, ça sera un enfer pour Microsoft mais aussi pour les joueurs. De plus, pour les personnes utilisant le service sur un téléphone connecté en 4G ou 5G, Microsoft n'a donné aucune information sur la bande passante. Et oui, n'oubliez pas que beaucoup de forfaits sont encore limités en termes de DATA, il ne faudrait donc pas qu'en jouant 5 minutes à Forza votre forfait de 30Go tombe à zéro...

Le problème c'est que plus la sortie du Project xCloud approche, plus nous avons des questions et Microsoft ne semble pas vouloir nous donner plus d'information. Quand ? Comment ? Où ? Ce sont les questions que nous nous posons ! Certes la technologie est géniale mais encore faut-il la mettre en place.

Une concurrence plus présente.

Microsoft, avec sa XBOX One, a été le premier à proposer une console 100% dématérialisée et on s'en rappel, en 2012 cela avait fait très mauvaise presse à la next-gen, obligeant le constructeur à revenir vers une console avec lecteur Blu-Ray pour finalement sortir une console 100% demat' en 2018 ! Le constructeur américain semble être un peu trop rapide à annoncer des nouvelles technologies qu’il ne peut pas sortir immédiatement. Une communication intéressante pour être la première entreprise à innover mais qui peut être piégeuse quand la technologie annoncée n’est pas encore au point. Et avec le Project xCloud, on sent clairement que Microsoft ne sait plus quoi dire aux joueurs à part : « Encore un peu de patience, ça arrive ». Et évidemment cela a donné des idées à certains gros concurrents tels que Google et SONY en tête de liste.

Concernant Google, la célèbre entreprise propriétaire de YouTube, du plus populaire des moteurs de recherche et de Google Chrome (entre autres), a annoncé Google Stadia en début d’année. Une concurrence directe au Project xCloud de Microsoft puisque le service proposé sur le papier est exactement le même. En clair, vous pourrez jouer en streaming à n’importe quel jeu (compatible) de n’importe où avec ou sans abonnement. Et oui, Google propose une version gratuite à son service, appelée Stadia Base, permettant de jouer aux jeux dans une résolution maximale de 1080p, suffisant pour beaucoup de joueurs. Cependant un autre abonnement, cette fois-ci payant, sera proposé afin de profiter un peu plus du service. La résolution 4K, 60 images par seconde et son Dolby 5.1 sont au rendez-vous dans cette version Pro de Stadia pour 9,99€/mois. On pourrait se dire que le prix est fortement intéressant, hors, il faudra quand même payer vos jeux, au prix fort pour la version « Base », avec une légère réduction avec la version « Pro ». Ce fameux Google Stadia sera lancé à partir du 19 Novembre avec 27 jeux dans son catalogue. Le gros défaut de ce service par Google, c’est le fait que tout soit optimisé uniquement pour les équipements Google (Android, Google Chrome, etc.) tout en devant payer les jeux au prix fort ou avec une légère réduction mais rien de bien convaincant. En plus de ça, les jeux ne vous appartiennent pas du tout ! Alors d’accord, c’est pareil avec des jeux achetés sur Steam mais il y a plus de chance pour que Google arrête le service après plusieurs mois de fonctionnement si celui-ci ne fonctionne pas, économiquement parlant, plutôt que de voir Steam inaccessible du jour au lendemain…

Et par rapport à SONY, la branche Playstation à fait fort cette fois avec le Playstation NOW, disponible depuis 2014. Un service de streaming pour l’univers de Playstation accessible sur PS4 mais aussi sur PC. Et c’est déjà disponible ! Cela ne fonctionne pas encore très bien mais on sent que SONY veut séduire le maximum de joueurs puisque l’abonnement pour accéder au service vient de baisser et que des gros titres tels que Uncharted 4 ou God of War ont fait leur apparition sur le catalogue. Malheureusement, c’est loin d’être parfait et l’expérience ne semble pas être exactement la même que sur une console chez soi. En se mettant à 10 euros par mois, le constructeur nippon s’aligne sur Google, une tactique commerciale intéressante. Plus de 700 jeux sont donc disponibles allant de la PS2 à la PS4. Alléchant au premier abord mais certains jeux ne sont disponibles que sur une courte période de temps, God of War par exemple n'est disponible que jusqu’au mois de janvier 2020, passer cette date il faudra passer à la caisse. Et après plusieurs mois de tests, il semblerait que les serveurs peinent à éviter les lags, alors que sur le site officiel il est mentionné qu’une connexion de 5 mégas est suffisante pour jouer.

Alors vous allez surement me dire que Microsoft n’a rien inventé puisque SONY propose déjà un service similaire au Project xCloud. Oui, c’est vrai mais Microsoft veut mettre en place un service qui soit vraiment accessible partout, sans lag et surtout à un prix intéressant. D’après les dernières rumeurs en interne, Microsoft proposera un abonnement pour 10€/mois contenant le XBOX Live Gold, le XBOX Game Pass et l’accès à xCloud. De plus, les serveurs Azure seront proposés pour obtenir une qualité de service sans précédent. Et pour terminer, SONY et Microsoft ont conclu un partenariat en début d’année pour proposer du cloud gaming très performant afin de faire barrage à Google. En clair, quand le Project xCloud sera lancé, que vous soyez sur le Playstation NOW ou le xCloud, vous vous connecterez sur la même architecture mais avec deux abonnements bien distincts. Le problème c’est que là encore, ce ne sont que des suppositions, rien n’est officiel, en tout cas du côté de Microsoft.

Pourquoi choisir Playstation ou Xbox pour le cloud gaming ?

On se jette à l'eau et on donne notre avis : sur la question du cloud gaming, il nous semble qu'il faut plutôt faire confiance à SONY et Microsoft qu'à Google. Pour le moment, Google a derrière lui sa réputation technique, celle d'être une entreprise de pointe capable de monopoliser des moyens quasi sans commune mesure dans l'industrie pour proposer du matériel de grande qualité. Sauf que le géant du Net est aussi connu pour enchaîner les idées approximatives abandonnées en cours de route. Souvenez-vous de Google +, des Google Glass ou regardez les idées pas toujours inspirées sur sa plateforme YouTube. En lançant Stadia, Google compte se lancer dans le monde du jeu vidéo, une volonté appuyée par le recrutement de Jade Raymond qui dirigera des studios de développement estampillés Google. Sauf que tout cela est loin d'offrir des garanties assez forte, pour le moment.

Contrairement à Google, SONY et Microsoft ont une grande expérience dans les jeux vidéo. Ils savent ce que les joueurs veulent et leur catalogue est déjà bien rempli, que ce soit par des exclusivités ou des jeux d’éditeurs tiers qui n’ont pas besoin d’être adapté à leur plateforme, la relation entre ces entités étant établie depuis plusieurs années. Vous aurez donc un plus large choix de jeux, même sur PC puisque rappelons que chaque exclusivité Microsoft sort sur Windows 10 et que le XBOX Game Pass a fait son entré sur PC il y a quelques mois. En plus, Google Stadia vous fait payer vos jeux alors que les deux concurrents ne le font pas, à abonnement à peu près équivalent. Ce n’est que notre avis, à vous de faire votre choix parmi les services proposés !

Qu'attendons-nous maintenant pour le Project xCloud ?

Nous voulons des informations ! C’est simple, comme dit précédemment, c’est le flou total avec ce service de cloud gaming proposé par Microsoft qui d’ailleurs se nomme encore « Project », c’est pour dire l’avancé de la chose. Proposer quelque chose qui peut améliorer notre confort de joueurs je pense que tout le monde le veut mais même si le test public (sur invitation rappelons-le) est lancé, Microsoft reste muet, on ne sait pas si ça marche ou si c’est une grosse galère. Même la communauté ne semble rien dire, comme si un contrat de confidentialité avait été signé, très bizarre quand même ! De plus, nous voulons aussi savoir si notre abonnement permettra de jouer sur les prochaines générations de console sans payer plus, tout en profitant des nouveaux jeux sans aucune différence. Nous n’avons aussi aucune information concernant les jeux compatibles. Les éditeurs tiers sont-ils vraiment prêts à laisser leurs jeux sur un catalogue disponible par le biais d’un simple abonnement ? Bref, on espère vraiment que Microsoft va communiquer un peu plus dans les prochaines semaines et surtout on espère qu’on aura les premiers retour du test pour enfin savoir si le Project xCloud pourra quitter son statut de projet.

 

Cet article n'est pas sponsorisé, il représente un point de vue personnel sur un sujet d'actualité, n'hésitez pas à en discuter en commentaire.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.