person_outline
search

    Battlefield 1 : EA fait jouer des intelligences artificielles

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

L'année passée, Electronic Arts avait annoncé lancer un laboratoire interne de recherche et développement pour améliorer les technologies de ses jeux. Les premiers résultats ont été montré lors de la dernière GDC, via une présentation de l'équipe nommée SEED. La démonstration a consisté en des soldats du jeu Battlefield 1 contrôlés par des intelligences artificielles basées sur la technologie du réseaux de neurone profond couplé aux méthodes d'apprentissage machine.

Pour faire simple, chaque agent, c'est le nom donné aux IA contrôlant les soldats, a joué à plusieurs parties de Battlefield 1, face à d'autres IA. Tout ce que veulent les agents au début, c'est gagner la partie en prenant les objectifs. Ils sont alors lancé dans le match et apprennent de leurs actions. Des zones de munitions et de santé ont été ajoutées au jeu de base pour simplifier les choses. Les soldats font donc des actions qu'ils évaluent en fonction du résultat. Par exemple, si un agent meurt, il va calculer une pénalité. Il va donc essayer de moins mourir. Quand il va prendre une caisse de soin, il va comprendre qu'il meurt moins vite, allant donc dans le bon sens. Et ainsi de suite, en réanalysant à chaque fois toute la partie qu'il vient de jouer, comme pour mieux comprendre les effets de petites choses qui n'ont pas de récompenses immédiates.

Ces IA ont ensuite été entraînées contre elle-même pendant 6 jours, représentant une durée de gameplay humain de 300 jours. Pendant cet entraînement, la machine modifie ses actions en fonction de ses perceptions, et donc de son système de récompense. Les chercheurs sont alors incapables d'expliquer précisément les raisons qui poussent la machine à prendre telle ou telle décision, c'est simplement la résultante d'un calcul mathématique très complexe. Ensuite, les machines jouent une partie, sans toucher à leurs règles de calcul.

Toutes les technologies présentées ne sont pour autant pas nouvelles. Par contre, c'est la première fois qu'elles sont utilisées dans le contexte d'un jeu moderne. Il a d'ailleurs fallu faire quelques simplification du jeu, surtout au niveau de ce que percevaient les machines, pour obtenir un temps de calcul convenable. Le résultat est donc assez impressionnant même si certains cas amènent les unités à tourner en rond. Il y a donc encore du travail et peut-être qu'un jour, c'est ce genre d'IA que nous affronteront, sans pouvoir faire la différence entre une machine et un humain.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.