person_outline
search

    Game Awards 2022 : Le dossier GOTY de God of War Ragnarok

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Le titre de jeu de l’année (Game of the Year en anglais d’où l’abréviation GOTY) est avant tout honorifique, cela n’empêche pas les débats animés, même plusieurs années après qu’un jeu ait gagné. Cette année, la rédaction de Total-Gamer.com vous propose sa propre analyse du dossier de chaque jeu nommé dans la catégorie jeu de l’année. L’objectif est d’apporter de l’eau à la discussion et au débat en apportant les éléments les plus objectifs possibles. N'hésitez pas à réagir en commentaire, toujours en restant courtois bien évidemment :)

La licence God of War commence doucement à peser très lourd dans le monde du jeu vidéo et le passage nordique de Kratos n’y est pas pour rien. Le studio Santa Monica repart pour un nouvel épisode dans la neige qui s’annonce déjà comme le dernier dans cette ambiance. Une lettre d’adieu en forme de grosse bagarre bien énervée et de fin du monde, voilà ce qui nous attend dans ce God of War Ragnarok.

Autres nominations : game design, narration, direction artistique, bande son, design audio, performance de comédien, accessibilité, action/aventure

Les raisons d’être GOTY :

  • God of War 2018
  • La réussite populaire
  • La date de sortie

God of War Ragnarok est le cinquième épisode principal de la licence God of War, c’est surtout la suite de God of War, jeu de l’année en 2018 devant Red Dead Redemption 2, excusez du peu. C’est donc un jeu de l’année qui conserve sa base technique impressionnante, son univers passionnant et son gameplay approuvé pour nous mettre plus d’ennemis, plus de combats et encore plus d’enjeux. Tout cela, et bien plus, valaient un titre de jeu de l’année en 2018, cela vaut toujours un titre de jeu de l’année en 2022.

L’épisode de 2018 a dépassé les 20 millions de ventes, ce Ragnarok sera encore un gros succès commercial à n’en pas douter, et ça compte toujours un peu dans la tête des votants. Le jeu est très apprécié par le public et par la critique, le studio de développement est considéré comme clean, un ensemble d’appel à la popularité qui n’est pas toujours le meilleur argument mais qui pèse malgré tout dans la balance.

Ce nouveau God of War est le dernier jeu à pouvoir entrer dans la dance des GOTY, il est donc très frais dans l’esprit de tout le monde. Mieux que ça, il nous marque très fort et aucun jeu ne peut venir derrière lui atténuer son effet. Au moment de voter, cela peut se ressentir entre un jeu qu’on a bien aimé il y a quelques mois et celui qui vient tout juste de nous retourner l’esprit.

Les raisons de ne pas être GOTY :

  • God of War 2018
  • Trop hybride
  • La concurrence

Le fait d’être la suite direct de God of War 2018 est aussi un argument contraire à la victoire du titre de jeu de l’année, notamment parce que le jeu reprend le même moteur de jeu, la même ambiance et les mêmes bases de graphismes. La surprise de l’épisode de 2018 qui changeait le ton de la licence n’est plus là et on peut avoir l’impression d’avoir une simple redite. Et même si cette redite est de bonne facture, le facteur “manque de nouveauté” joue forcément contre le jeu.

Certains pourront aussi reprocher à ce Ragnarok de ne pas savoir sur quel pied danser. Le jeu intègre de nombreux éléments de RPG et propose une aventure très longue, et justement tournée sur la longueur. On est loin des premiers jeux God of War qui étaient des beat ‘em all ultra-nerveux et des aventures sans temps-mort. Pour autant, le jeu ne va pas entièrement dans le monde du RPG dans lequel on aurait plus d’options de personnalisation des capacités de notre personnage. Un positionnement entre deux eaux encore plus prononcé qu’en 2018 qui peut en perdre plus d’un, et donc jouer contre lui dans la question du GOTY.

En 2019, 2020 ou même 2021, God of War Ragnarok aurait remporté le titre de jeu de l’année sans trop de discussion. Sauf qu’en 2022, la concurrence est de très haut niveau, à commencer par Elden Ring. Donc oui, God of War Ragnarok peut tout à fait légitimement perdre simplement parce qu’un autre jeu gagnera à sa place. Cela peut paraître bateau dit comme cela mais il ne peut y avoir qu’un seul jeu de l’année, et même un projet qui part avec de gros arguments peut se retrouver à perdre.

On pourrait aussi penser que le fait d’être une exclusivité Sony, sur PS4 et PS5, pourrait faire perdre des points, dans une volonté d’être le plus ouvert possible. Ce n’a pas été le cas par le passé, avec des victoires d’Uncharted 2, de God of War en 2018 ou de The Legend of Zelda Breath of the Wild en 2017. Même The Last of Us 2 en 2020 avait gagné dans cette configuration.

Capacité à être GOTY : 5/5

Mention : Boy !

Remarques terminales :

Dès qu’il a récupéré sa date de sortie en fin d’année 2022, deux questions nous ont assaillies : God of War Ragnarok sortira-t-il dans les temps pour concourir au titre de jeu de l’année en 2022 et si oui, peut-il vraiment renversé Elden Ring dans cette course. Aujourd’hui, on peut répondre par l’affirmative aux deux questions, sans pour autant que la course ne soit complètement pliée. Ragnarok a réussi à prendre sa place dans l’ombre de God of War et c’est déjà une grande victoire. Reste à savoir si cela sera suffisant pour renverser les pronostics.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.