person_outline
search

    Activision-Blizzard : Réactions au rachat par Microsoft

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Nous somme moins de 24 heures après l'annonce du rachat d'Activision-Blizzard par Microsoft et les premières réactions officielles commencent déjà à sortir pour nous aider à y voir plus clair. C'est notamment depuis l'intérieur de l'éditeur américain que sortent les premiers bruits qui apportent un nouvel éclairage.

Tout d'abord, les employés se sont prononcés, officieusement, vis à vis de ce rachat au milieu de l'affaire de harcèlement. D'une part, l'idée de travailler sous les ordres de Microsoft est vu comme une amélioration par rapport aux histoires de harcèlement, c'est donc un premier gain à court terme. Pour autant, le fait que ce rachat offre une porte de sortie dorée à leur patron, Bobby Kotick, impliqué personnellement dans l'affaire, rend furieux plusieurs employés engagés qui expliquent vouloir continuer leur combat, notamment dans la création d'un syndicat.

Par rapport à cette affaire de harcèlement, on apprend aujourd'hui qu'il y aurait eu plus de 700 plaintes pour des faits de harcèlement chez Activision-Blizzard ces dernières années, un nombré réfuté par les autorités officielles du studio. Pour autant, ces dernières confirment que 37 personnes ont été renvoyées et une quarantaine ont été mises à pied depuis le début de cette affaire en 2021.

Enfin, le sort de monsieur Kotick semble plus clair. S'il se défend de réaliser cette vente pour échapper au jugement, indiquant que les discussions auraient démarré il y à plusieurs mois et qu'il aurait lui-même cherché de meilleurs offres que celles de Microsoft. Il explique rester patron le temps qu'il faudra pour assurer une continuité chez Activision-Blizzard, une déclaration remise en cause par plusieurs insiders qui avancent que monsieur Kotick sera renvoyer de son poste dès la signature du contrat actée. Enfin, il est clairement indiqué que cette affaire n'est pas prête d'être bouclée, avançant la date du 30 Juin 2023 comme dernier délai évoqué par l'ensemble des parties.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.