person_outline
search

Cela fait plusieurs années que les décisions éditoriales d'Ubisoft sont contestées et discutées, avec le supplément harcèlement ajouté officiellement au tableau en 2020 (et toujours pas clairement réglé). Si la qualité des projets a franchement diminués ces derniers temps, le problème va s'empirer puisque ce sont maintenant les employés qui quittent le navire et par grappes entières. Différents rapports indiquent que le phénomène est même connu en interne sous le nom de "Grand Exode" avec 5 des 25 personnes les plus importantes de Far Cry 6 de parties ces dernières semaines ou encore 12 des 50 designers majeurs d'Assassin's Creed Valhalla qui ont quitté l'éditeur français. Plus globalement, on estime qu'une soixantaine de personnes a quitté Ubisoft Toronto et qu'une autre soixantaine a quitté Ubisoft Montréal dans les derniers mois, selon les offres d'emplois et les réseaux sociaux professionels.

C'est donc une vague massive de départs qui touche toutes les strates du développement de jeu, ce qui aurait déjà conduit à des retards sur les projets à venir. En regardant les données globales, on parle de 12% des effectifs qui sont partis ces derniers mois, un chiffre impressionnant bien au dessus de ce qu'il se fait dans l'industrie en ce moment, mis à part chez Activision-Blizzard dans les suites de l'affaire de harcèlement. Officiellement, la direction d'Ubisoft ne commente pas ces données et indique ne pas être au courant d'un tel phénomène, on se doute qu'une déclaration contraire poserait d'autres problèmes sur le plan financier vis à vis des investisseurs.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.