person_outline
search

    [MàJ] Blizzard : Départ du patron

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

Comme attendu, l'affaire de harcèlement chez Blizzard ne va pas s'arrêter d'un coup et une nouvelle bombe vient de tomber : monsieur J. Allen Brack vient de quitter son poste de patron de Blizzard. L'information est confirmée par le studio lui-même, qui nomme un duo pour le remplacé, formé de Jen O'neal et Mike Ybarra, deux personnes ayant rejoint le studio ces derniers temps, en 2019 pour monsieur Ybarra en provenance de Microsoft, et en Janvier pour madame O'neal, lors du rachat de Vicarious Vision.

Ce nouveau duo devra gérer dans un premier temps la crise actuelle liée au harcèlement et au procès qui devrait en découler. Il faudra aussi gérer les prochains jeux dans un contexte pas forcément bon pour Blizzard qui multiplie les positions douteuses ces dernières années, notamment depuis que Tencent est entré au capital d'Activision, qui reste sa société mère. Les dirigeants d'Activision ne se sont pas exprimés pour le moment sur cette nouvelle situation, monsieur Allen Brack n'a pas non plus donné d'explications sur son départ. On ne sait donc pas si c'est un renvoi plus ou moins déguisé ou un départ volontaire. Quoi qu'il arrive, si la situation évolue significativement dans les prochains jours, vous en serez informés.

Mise à jour : Le départ du patron de Blizzard est accompagné par le départ de Jesse Meschuk, directeur du service des ressources humaines de l'éditeur et développeur américain, service très fortement mis en cause dans la plainte de l'état californien. Plusieurs témoignages arrivés ces derniers jours font notamment état de remarques particulièrement désobligeante à l'encontre des victimes potentielles de harcèlement ces dernières années, décourageant les dépôts de plaintes et jugeant au faciès les accusations proférées, souvent en défaveur des victimes.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.