person_outline
search

    Ubisoft : Un rapport financier tourné vers la Chine

  • Actus jeux vidéo
  • Mis en ligne le

L'éditeur français Ubisoft inaugure les rapports financiers du deuxième trimestre de l'année fiscale en cours et on a été gâté avec beaucoup d'annonces en tout genre qui nous aides à y voir plus clair sur la stratégie globale menée en ce moment. Avant d'aller sur ces annonces, le studio a généré 326 millions d'euros sur ces 3 mois, soit 20% de moins que sur la même période l'année passée, ce qui ne plait pas aux investisseurs et qui n'est pas expliqué.

Si on se concentre sur les annonces faites autour des jeux, il est précisé que plusieurs jeux ont obtenus le droit d'être commercialisé sur le marché chinois, une information à mettre en lien avec la présence de Tencent au capital de l'entreprise française. Les jeux en question sont The Division 2 et Mario et les Lapins Crétins, alors que les jeux à service en free-to-play, comme XDefiant qui vient d'être annoncé, sont aussi fait avec le marché chinois en tête.

Dans le même genre, Riders Republic sera bien un jeu à service avec l'ambition de le garder longtemps dans la lumière, tout comme Skull and Bones qui est entré officiellement en phase alpha de développement. Quelques questions ont été posées autour d'Assassin's Creed Infinity qui est toujours présenté comme une plateforme qui devrait présenter des aventures narratives, on en saura plus en temps voulu selon la formule utilisée dans le communiqué.

Pour terminer, un petit mot sur Beyond Good and Evil 2 qui est partiellement rebooté, encore une fois, et qui est donc encore très loin de voir le jour. Yves Guillemot a aussi évoqué le Steam Deck de Valve ou l'arrivée de Netflix dans le milieu du jeu vidéo comme des partenaires à avoir à l'esprit à l'avenir. En clair, Ubisoft compte miser sur la quantité plutôt que sur la qualité.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.