person_outline
search

SUJET : Konami : un cours interactif de communication.

Konami : un cours interactif de communication. 11 Mai 2015 11:20 #1

Comme beaucoup le savent (on en a assez parlé quand même), Konami fait n'importe quoi ces dernier temps, notamment en ayant renvoyé Hideo Kojima (créateur de la série metal gear solid et au travail actuellement sur MGS 5 the phantom pain) ou en annulant le prochain Silent hills. Pour ceux qui n'aurait pas toutes les infos ou qui voudraient plus de précision, je vous invite à aller voir le mois-sonneur numéro19 réalisé par total-gamer et qui traite le sujet.

Si je crée ce topic, c'est pour raconter ce qu'il se passe depuis que toute ces annonces ont été révélées. Konami a subit les foudres des joueurs (ce qui est logique) mais, plutôt que de donner quelques explications/excuse, l'éditeur Japonnais continue son entreprise d'auto-destruction massive. Et c'est la que Konami nous apprends tous ce qu'il ne faut ABSOLUMENT pas faire en communication.

La semaine passée (entre le 1 et le 8 Mai 2015), on a eu le droit tous les jours, sur les réseaux sociaux, à un magnifique poster typé année 80 sur le prochain MGS.


En soit, les images sont classe mais un tout petit détail a sauté aux yeux de tous, il manque clairement la mention "A Hideo Kojima Game". Comme si Konami s'attribuait d'un coup tous les mérite d'une série créée il y a plus de 20 ans. Évidemment, cela n'a pas manqué de faire réagir les joueurs qui ont corrigé l'image en rajoutant la mention et qui ont copieusement insultés Konami.

Et c'est là que ça devient amusant parce que l'éditeur A continué, inlassablement, à projeter de nouveaux poster, un par jour, en fermant les yeux sur les NOMBREUSES remarques des joueurs.

N'hésitez pas à donner votre avis sur les pratiques de Konami, sur la réaction des joueurs et si vous voulez quand même voir les posters (qui, je le répète, sont quand même bien stylé), demandez le moi, j'irai vous les chercher.

Et évidemment :
Dernière édition: 11 Mai 2015 11:28 par alienlintello.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.