person_outline
search

    Mois-Sonneur #65 : Quel avenir après l'E3 2019 ?

  • Mois-Sonneur
  • Mis en ligne le

Et oui, encore l'E3 au sommaire du Mois-Sonneur,sauf que cette fois-ci,le salon est passé. On l'analyse tranquillement dans la vidéo, et si vous voulez aller plus loin, vous retrouvez un billet plus long sous la vidéo, ci-dessous. Comme toujours, n'oubliez de vous exprimer via les commentaires, que ce soit sous cet article ou sous la vidéo.

Le futur, c’est demain ?

Il y a un mois, dans le précédent Mois-Sonneur ainsi que dans le billet accompagnant l’émission, j’évoquais mes craintes face à un E3 étrangement préparé, avançant même que la partie la plus intéressante se trouverait en coulisse. Je m’étais bien trompé et c’est tant mieux, l’E3 2019 a été une édition plutôt agréable à suivre, avec beaucoup de nouveautés, des vrais projets innovants et le clou du spectacle, la nouvelle génération de console évoquée officiellement pour la première fois.

C’est donc Microsoft qui a lancé les hostilités avec son Project Scarlet, qui est bien nébuleux pour le moment mais qui oblige déjà Sony a sortir en partie du bois. Comme toujours, on nous annonce plus de puissance de calcul, des graphismes incroyables dans des projets toujours plus ambitieux et des temps de chargements ramenés au minimum possible. Et soyez sûr que ces arguments seront repris quasiment à l’identique par la concurrence japonaise. Et le tout pour une sortie prévue l’année prochaine, en 2020.

C’est certainement ce dernier point qui surprend le plus et qui soulève le plus de questions. Parce que les jeux qui sortent encore aujourd’hui sur PS4 et Xbox ONE sont loin de pousser les machines dans leurs retranchements. Parce que les développeurs, dans leur grande majorité, n’annoncent pas être limités par la technique du moment. Parce ce qu’on a bien l’impression que cette génération de console peut encore largement tenir 2 ou 3 ans avant d’être remplacée.

Ce constat peut d’ailleurs se faire en regardant les autres annonces de l’E3 qui se sont toutes passées de la nouvelle génération à venir. Pire, la plupart des projets ont été annoncés pour le début d’année 2020 : on se doute que plusieurs vont être retardés ce qui les enverrait en parallèle du démarrage de la nouvelle génération. On pense aussi à tous les jeux en service, Watch Dogs Legion en tête, qui ne seraient viable que 6 mois, le temps de sortir une nouvelle version adaptée à la prochaine génération ? Comment s’emballer pour des jeux comme Cyberpunk 2077, qui sortiront deux fois en 2020, au Printemps sur PS4 et à l’Automne sur PS5 ? Autant directement attendre la prochaine version.

Même Microsoft s’est presque tiré une balle dans le pied tout seul en nous rappelant ses projets xCloud et Azure, qui viendront apporter la puissance du cloud à la division Xbox dans les prochains mois. Une solution clairement en réponse à Google Stadia, qui semble tout de même être un adversaire sérieux pour les vieux constructeurs. Ces solutions via le cloud offriront de meilleurs graphismes, de meilleurs capacités de calcul et des temps de chargement plus court, avec un jeu déportable sur smartphone, par exemple. Et le tout avec la génération actuelle de machines, ce qui renforce l'incrédulité face à la possibilité de devoir repasser à la caisse.

Ce sentiment est aussi renforcé par les images de Halo Infinite, premier jeu officiel sur la nouvelle génération, un jeu de lancement présenté à Los Angeles en grandes pompes. Pourtant,les images n’ont rien de spectaculaire,sur le plan technique. La question n’est même pas d’essayer d’imaginer le jeu tourner sur la génération actuelle, c’est même plutôt l’inverse.On voit très bien ce jeu tourner en l’état sur une Xbox ONE, pas même une Xbox ONE X,dès demain s’ille faut. Du coup, on a un peu de mal à se projeter sur une nouvelle technologie dont on ne  voit pas les meilleurs graphismes, un comble.

Arrivé là, on se demande vraiment ce que va nous apporter cette “next-gen” et pourquoi il est nécessaire qu’elle sorte en 2020, une sortie qui semble précipitée et dont on imagine bien qu’elle sera critiquée seulement quelques mois plus tard,avec des spécialistes expliquant que les machines ont ratés du matériel de pointe en sortant trop tôt. Évidemment, il y a la dimension commerciale qui rentre en jeu : 7 ans se seront écoulées depuis la dernière sortie de console, une temporalité égale à peu près aux générations précédentes. Mais on ne va pas s'arrêter là et être aussi cynique.

Avec la prochaine génération de console, les constructeurs vont peut-être adapter le modèle du “game as service” au matériel. Beaucoup de jeux sortent aujourd’hui avec la volonté de rester actifs pendants plusieurs années en se mettant à jour régulièrement, à l’image de Rainbow Six Siege ou Rocket League. L’ancien modèle de nouvelles consoles régulièrement n’est pas en accord avec ce système, puisqu’il impose à minima de racheter le jeu, et pour les développeurs d’adapter leur produit à une nouvelle architecture machine.

C’est le premier axe avancé officiellement par Microsoft et officieusement par Sony : les prochaines consoles seront portées sur la rétro-compatibilité. L’idée est de vous aider à acheter les nouvelles consoles, vous pourrez récupérer une nouvelle machine en continuant d’utiliser vos anciens jeux. Une idée que l’on ne peut que saluer mais qui, en pratique, pose des questions. Comment cette rétro-compatibilité va être mise en place ? Les développeurs devront-ils adapter leurs jeux? Les consoles contiendront-elles des émulateurs (et de quelle qualité) ? Que faire si les consoles n’ont pas de lecteur CD/DVD/Blu-Ray et que tout est en dématérialisé ? Pour le moment, ces questions restent en suspens dans l’air.

Enfin, il est aussi possible que les consoles elle-même soient sur le modèle “game as service”. On est ici dans la spéculation et les rumeurs,surtout autour du matériel proposé par Microsoft, mais on pourrait imaginer des consoles en kit, dont il serait proposer des innovations matériels régulièrement à l’image de ce qu’il se fait sur PC. Il faudra alors passer à la caisse plus souvent, mais on quitterait le modèle classique avec une console qui vivrait très longtemps,jamais remplacée entièrement d’un coup. Et dire que nous n’avons qu’une année pour comprendre tout cela, et qu’il faudra entre temps jouer à tous les supers jeux prévus au début d’année 2020.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.