person_outline
search

    Mois-Sonneur #64 : Vers un E3 étrange ?

  • Mois-Sonneur
  • Mis en ligne le

C'est de nouveau le moment de l'année où il est question de l'E3. Cela fait quelques mois que toute l'industrie a hiberné pour préparée le salon, et c'est justement ce que l'on fait dans ce mois-sonneur. Comme vous en avez l'habitude, vous retrouvez juste en dessous de la vidéo un petit billet un peu plus long pour bien vous préparer à l'E3 2019. Comme toujours, n'hésitez pas à commenter et à partager.

Un E3 étrangement préparé

Qu’on le veuille ou non, l’E3 est l’évènement médiatique annuel le plus important dans l’industrie du jeu vidéo. Pendant une semaine, c’est la fête à Los Angeles, où on découvre les nouveautés du milieu, que ce soient des jeux pour la fin d’année, des projets à plus long terme ou même du matériel qui doit transformer nos expériences. Et tout le monde en profite, que ce soit sur la semaine californienne ou juste avant, ou juste après pour les éditeurs et développeurs un peu plus petits qui bénéficient tout de même de la lumière, sans se mettre en face des mastodontes.

Sauf que cela fait 2 ans, en 2017 et en 2018, que le rassemblement est assez décevant. Et on pourrait même remonter un peu si Sony n’avait fait des conférences mémorables, avec les annonces de God of War, Spider Man ou encore The Last of Us 2. Sauf que cette année, en 2019, le constructeur japonais laisse sa place, aussi bien sur la conférence que sur le salon complètement. Un choix motivé par une volonté de changer de communication, mais aussi par un manque certains d’annonces à faire. Par la suite, EA a aussi renoncé à sa conférence et Activision a abandonner son stand. Comme s’il y avait une défiance envers le rassemblement de Los Angeles.

Pas de panique, le reste des forces a répondu présent. Microsoft y tiendra une conférence qui pourrait même être plus longue qu’avant, Ubisoft aussi tiendra son rang, Bethesda renouvelle aussi sa présentation en direct quand Square Enix et Nintendo ont annoncé des émissions pré-enregistrées pour dévoiler leurs nouveautés. Ajoutez à cela Bandai Namco, Capcom, THQ Nordi ou Take-Two qui ont tous prévu réaliser quelques annonces, et vous comprenez qu’on n’aura pas vraiment le temps de s’ennuyer. Surtout que Netflix s’invite à la fête, tout comme Epic Games qui prend les commandes de la conférence PC.

Sauf qu’il convient d’aller un peu plus dans le détail pour comprendre pourquoi beaucoup d’observateurs s’attendent à une grosse déception cette année. Ubisoft a déjà annoncé Ghost Recon Breakpoint, qui a été loin d’emporter les foules, et les autres nouveautés en stock, comme un Assassin’s Creed chez les Vikings ou un Watch Dogs à Londres, ne surprendront pas grand monde. Et on doute franchement que l’éditeur français ait encore en stock un projet de grande ampleur capable de nous asseoir et de nous couper la respiration.

Pour Bethesda, le constat est encore plus dur. L’éditeur et développeur américain vit des heures très compliquées et son The Elder Scrolls 6 qui pourrait le sauver met une éternité à se dévoiler, tout comme Starfield, un nouveau projet très ambitieux dont on ne sait pas grand chose. En parallèle, un nouveau Doom que l’on a déjà beaucoup vu, peut-être un nouveau jeu chez Arkane Studio, et c’est un peu tout. Ou alors il y a une grosse surprise que l’on n’a pas du tout vu, mais la côte est assez faible. Même constat chez Square Enix et Nintendo, dont il semble que nous connaissions déjà tous les projets en cours.

Seul Microsoft nous intrigue. Seul constructeur en direct cette année, l’américain a le champs libre et on espère qui en profitera pour lâcher les chevaux. On sait que plusieurs studios de développement ont été rachetés ces derniers mois, et on attend de voir les projets en cours. C’est le bon moment, après au moins 1 an de travail, pour dévoiler les premiers concepts. Surtout qu’on attend toujours le RPG développé par Playground Games, ou encore des détails pour Halo Infinite. Il y a donc de la matière, sans compter le récent rapprochement avec Sony, qui pourrait nous donner des images historiques.

Il y a donc de quoi se réjouir quand même. Surtout que l’on reverra Cyberpunk 2077, avec du gameplay exclusif, ou encore tout un tas de jeux venant d’éditeurs et de développeurs plus modestes qui se feront une place jusqu’à Los Angeles, fautes de gros pour occuper l’espace. Sauf qu’on vient à peu près de faire le tour de ce qu’on attend, et qu’on ne voit pas beaucoup d’où pourrait venir la surprise, d’où les inquiétudes sur le rassemblement cette année.;

Sauf que l’E3 reste l’E3, c’est à dire le rassemblement le plus important, y compris pour l’industrie elle-même. Et c’est surement sur ce point, la vue politique, que l’E3 2019 sera marquant. Les coulisses du jeu vidéo bougent, Epic Games et Google se taillent une nouvelle place de choix, Netflix compte rentrer dans le jeu, tout cela à quelques mois du lancement d’une nouvelle génération de console, qui fera la part belle à la rétro-compatibilité et au cloud gaming d’après les premiers bruits. Ces rapprochements et autres tractations ne sont pas flashys et pas toujours très faciles à décryptées pour le grand public, mais elles sont tout de même importantes et seront au coeur du rassemblement de Los Angeles cette année. Et puis, on ne se refait pas, même en s’attendant à un E3 décevant, on attend quand même l’évènement fébrilement, et on sera content de le débriefer, même si on râlera sûrement.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 250 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 5 et 250 caractères
  • Aucun commentaire sur cet article.