person_outline
search

Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de novembre 2017 - Cinéma

 

Il faut bien se l’avouer, l’été est fini et la rentrée est bien là avec ses aléas climatiques et tout ce qui va avec ! Alors, quoi de mieux qu’un bon film pour se remonter le moral ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Transformers 5 : The Last Knight

La cavalerie est lâchée...

transformers 5 the last knight bluray 4k d8904

Depuis plus d’une décennie, les suites des adaptations cinématographiques de séries télévisées et autres dessins animés fleurissent sur grand-écran. Après avoir pulvérisé les records au box-office mondial cet été, Transformers 5 : The Last Knight est désormais en vente en Blu-ray, DVD, 3D & 4K.

Tout commence quelques années après les évènements qui ont marqué le précédent opus baptisé Transformers 4 : L’Âge de l’Extinction. Alors qu’une nouvelle ère souffle sur la célèbre saga cinématographique, les héros d’hier deviennent les ennemis d’aujourd’hui et Optimus Prime se jure de sauver Cybertron en réduisant la Terre en cendres. Le salut de l’humanité dépendra alors d’une alliance improbable entre le tenace Cade Yeager (Mark Wahlberg), l’indécrottable Bumblebee, l’atypique Sir Edmund Burton (Anthony Hopkins) et la pragmatique professeur d’Oxford Vivien Wembley (Laura Haddock). À peine auront-ils eu le temps de faire les présentations qu’ils vont devoir déterrer les secrets les plus enfouis de l’histoire cachée des Transformers, et ce, pour mieux enrôler les Autobots dans la bataille finale contre une vieille connaissance…

Comme toujours, la formule ô combien lucrative de Michael Bay se veut basée sur un enchaînement de scènes d’action ponctuées de combats frénétiques chargés en adrénaline et autres cascades ahurissantes ! Considéré à juste titre comme le plus explosif de la franchise, Transformers 5 : The Last Knight amorce un virage radical dans la mythologie. En outre, le style inégalé du réalisateur s’accorde à merveille avec les poursuites infernales et les mitraillages incessants, auxquels se livrent avec délectation nos robots préférés.


Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 2 novembre 2017
Réalisateur : Michael Bay
Distribution : Mark Wahlberg, Laura Haddock, Anthony Hopkins, Isabela Moner, Stanley Tucci, Josh Duhamel, Santiago Cabrera, Jerrod Carmichael...
Genre : Comédie d’action et de science-fiction
Durée : 2 heures 29 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
– Le mélange des mythologies.
– La création de la destruction : plongée dans l’usine Packard.
– Monter les échelons.
– Découverte de la décharge.
– Le traitement royal : Transformers au Royaume-Uni.
– Moteurs et magie.
– Paysage extraterrestre : Cybertron.
– Encore un film génial.

Moi, Moche et Méchant 3

Que c'est bon d'être méchant !

moi moche et mechant 3 4k 8a63a

Après le succès planétaire des deux premiers opus Moi Moche et Méchant et la surprenante réussite de la franchise dérivée Les Minions, le studio Illumination Entertainment surfe sur la vague et nous propose Moi Moche et Méchant 3 une suite digne de ce nom et qui va sans nul doute raviver votre âme d’enfant… ou pas !

Après son échec cuisant dans l’arrestation du super vilain Balthazar Bratt (David Marsais), l’incorrigible Gru (Gad Elmaleh) se retrouve ainsi évincé de l’Agence Vigilance de Lynx et en profite alors pour remettre toute sa vie en question. Mais c’était sans compter sans l’ironie du destin qui va mettre sur sa route un certain Dru qui n’est autre que son frère jumeau dont il ignorait même l’existence ! À ses côtés, Gru va renouer avec ses anciens démons en redécouvrant combien il est jubilatoire d’être méchant…

Année après année, les Moi, Moche et Méchant se suivent et ne se ressemblent pas. Et c’est d’ailleurs tout ce qui fait le charme de la franchise ! Atteignant un niveau d’excellence quasi inégalé dans ce genre pourtant si prisé de la comédie d’animation & d’aventure, Moi Moche et Méchant 3 marie toujours savamment humour, invention et émotions, tout en mettant en scène un antihéros au grand cœur qui aura vite fait de faire fondre le vôtre. Plus que jamais, Moi Moche et Méchant 3 recèle en lui la griffe de ceux qui l’ont imaginé et qui ont su, avec un talent indéniable, allier leur savoir-faire unique à leur imagination débridée. Et le public ne s’y trompe jamais, puisque Moi Moche et Méchant 3 confirme son statut de plus grosse saga d’animation à l’international après avoir franchi le cap d’un milliard de dollars de recette dans nos salles obscures préférées !


Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 7 novembre 2017
Réalisateurs : Pierre Coffin, Kyle Balda & Eric Guillon
Distribution : avec les voix françaises de Gad Elmaleh, Audrey Lamy, David Marsais ou encore les voix originales de Steve Carell, Kristen Wiig, Trey Parker, Steve Coogan, Miranda Cosgrove, Jenny Slate Dana Gaier, Nev Scharrel...
Genre : Comédie d’animation & d’aventure
Durée : 1 heure 30 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 4K & 3D :
– Profils des personnages.
– Le making of du film.
– Le développement de Dru.
– Les dossiers de l’AVL.
– Vidéoclip « Yellow Light ».
– 1 mini-film inédit.
 

L'intégrale de Harry Potter en coffret 4K

Place à la magie...du 7ème Art en très haute définition !

harry potter integrale 4k 59fce

Adaptation cinématographique des aventures magiques de Harry Potter, imaginées par la romancière britannique J. K. Rowling, le coffret de l’Intégrale 4K de la saga est enfin édité par la Warner Bros pour mieux vous replonger au cœur de l’univers de notre apprenti sorcier préféré. En 19 heures et 13 minutes, on retrouve tous les ingrédients qui ont forgé la renommée de l’enchanteur le plus célèbre de tous les temps, et ce, au bout de huit opus tous aussi passionnants les uns que les autres !

Maltraité depuis sa plus tendre enfance par Petunia Dursley (Fiona Shaw) et Vernon (Richard Griffiths), son ignoble tante et son répugnant oncle qui l’ont recueilli à la mort de ses parents, le jeune orphelin Harry Potter (Daniel Radcliffe) vit reclus dans un placard sous l’escalier. À ses onze ans, celui-ci reçoit la visite inopinée d’un géant, plus connu sous le nom de Rubeus Hagrid (Robbie Coltrane), venu lui éclairer sa lanterne sur son sombre passé et sa destinée pour la moins nébuleuse. Harry apprend ainsi qu’il existe un monde parallèle dans lequel la magie est monnaie courante et qui attend impatiemment son arrivée. En outre, notre héros ne tarde pas à découvrir qu’il est le descendant d’une longue lignée de sorciers et qu’il est inscrit à Poudlard, une école réputée qui n’a pas son pareil pour former les plus grands magiciens de ce monde ! Tout en apprenant les rudiments de la sorcellerie, Harry ne traîne pas à enfourcher son balai avant de croiser la route de deux apprentis, Ronald (Rupert Grint) et Hermione (Emma Watson), qui l’aideront à accomplir son destin face à l’infâme Lord Voldemort (Ralph Fiennes), responsable de la disparition de ses parents et déterminé à parachever son œuvre en tuant leur unique enfant…

Amateurs du genre, vous ne serez pas déçus ! Ce coffret très haute définition tant attendu des aventures d’Harry Potter est un véritable bijou cinématographique qui balaie d’un petit coup de baguette magique tout ce à quoi nous nous attendions. Explications : Après deux premiers épisodes, Harry Potter à l’École des Sorciers et La Chambre des Secrets, jugés un peu trop enfantins, le troisième volet amorce un virage radical, tant sur la forme que sur le fond. Avec Le Prisonnier d’Azkaban, notre jeune prodige connaît un nouveau souffle qui remet les pendules à l’heure en bouleversant la donne de départ. Certes, le réalisateur Chris Columbus n’est plus aux commandes, mais force est de reconnaître qu’aucune diseuse de bonne aventure n’avait prédit un tel bouleversement dans sa boule de cristal. En effet, c’est le cinéaste mexicain Alfonso Cuaron qui reprend le flambeau tout en apportant sa griffe, et ce, avant de passer le relais à Mike Newell et David Yates pour les cinq épopées restantes (La Coupe de Feu, L’Ordre du Phénix, Le Prince de Sang Mêlé, Les Reliques de la Mort – Partie 1 & Partie 2).

Les intrigues et la profondeur des personnages sont certes primaires, tout comme le jeu parfois cabotin des acteurs, mais le charme des longs-métrages réside dans un festival d’effets spéciaux particulièrement réussis. Qu’ils réussissent à nous charmer, pousser dans nos derniers retranchements ou encore à nous voler quelques sourires, les trolls, les licornes, dragons et autres chiens à trois têtes cristallisent à merveille les pages des contes qui ont bercé notre enfance. En effet, les nombreux cinéastes ont su admirablement adapter sur grand-écran l’univers dépeint par l’écrivaine où baroque, féerie et ténèbres font ménage à trois. Un très beau moment de cinéma à voir et revoir en famille ! 


Distributeur : Warner Bros
Origine : Américano-britannique
Date de sortie : 22 novembre 2017
Réalisateurs : Chris Columbus, Alfonso Cuaron, Mike Newell & David Yates.
Distribution : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Robbie Coltrane, Richard Harris, Maggie Smith, Alan Rickman, Ian Hart, Kenneth Branagh, Warwick Davis, Gary Oldman, Michael Gambon, Ralph Fiennes, Brendan Gleeson, Imelda Staunton, Helena Bonham Carter, Bonnie Wright, Evanna Lynch, Jessie Cave, Jim Broadbent, Tom Felton, Helen McCrory...
Genre : Fantastique/aventure/famille
Durée : 19 heures 13 minutes
Les points forts du coffret 4K : Pas de bonus annoncé !

Spider-Man : Homecoming

Une petite toile, ça vous tente ?

spider man homecoming 4k 04604

Très en vogue depuis quelques années, les reboots et autres suites envahissent nos salles obscures préférées. Après les Tortues Ninja, Star Trek, X-Men, Avengers, et autres 4 Fantastiques, c’est au tour du célèbre Spider-Man de faire peau neuve, et ce, surtout après l’échec cuisant de The Amazing Spider-Man. Alors qu’on le croyait embourbé dans les toiles hollywoodiennes, notre superhéros nous revient plus lifté que jamais et dans une nouvelle aventure sobrement baptisée Spider-Man : Homecoming.

Résolument dans l’air du temps, cette comédie d’action/aventure concentre son intrigue sur le jeune Peter Parker (Tom Holland), et ce, quelques mois seulement après ses débuts très remarqués dans Captain America : Civil War. Voué à un destin hors du commun, l’apprenti héros tisse ses premières toiles et apprend à embrasser sa nouvelle identité, celle de Spider-Man. Électrisé par sa récente expérience ô combien prometteuse avec les Avengers, il rentre chez lui auprès de sa tante May (Marisa Tomei) ! Et alors qu’il essaie tant bien que mal de se faire remarquer par son nouveau mentor Tony Stark alias Iron Man (Robert Downey Jr.), une nouvelle menace connue sous le nom de Vautour (Michael Keaton) lui donne l’occasion de prouver de quoi il est vraiment capable !

Le reboot de la franchise Spider-Man était dans l’air depuis quelque temps déjà. Mais Hollywood attendait, dit-on, que les effets inéluctables laissés par son prédécesseur soient suffisamment atténués pour honorer comme il se doit à l’écran les nouvelles aventures de ce grand succès de Marvel. Les attentes étaient donc grandes et, d’autant plus, chez les fans de la première heure qui ont déjà eu un petit aperçu dans cette nouvelle mouture dans Captain America : Civil War sorti l’an dernier dans nos salles obscures préférées. Comme vous pouvez vous en douter, la compétition est de très haut niveau dans ce domaine. Mais, disons-le tout de suite, Spider-Man : Homecoming fait de la haute-voltige et remporte le pari haut la main ! À bien des égards, cette nouvelle version s’avère encore plus satisfaisante que les précédentes, et pour cause, Jon Watts — à qui l’on doit Cop Car — sort une nouvelle fois l’artillerie lourde pour nous propose des scènes d’action ébouriffantes et dont l’enchaînement témoigne d’un rythme sans failles. D’autre part, sa vision assurément moins adulte et beaucoup plus « second degré » se révèle être un parti pris malin et qui colle assurément plus à la peau du superhéros.

Face à cette déferlante de suites et autres redémarrages, doit-on en conclure qu’Hollywood est en panne d’inspiration ou alors qu’elle préfère se concentrer sur des licences juteuses, plutôt que sur des scripts originaux ? Après avoir pris d’assaut le box-office américain et pulvériser ses anciens records, Spider-Man tisse à nouveau sa toile sur les célèbres collines californiennes pour mieux faire exploser le tiroir-caisse de ses producteurs… alors vivement la suite !

Distributeur : Sony
Origine : USA
Date de sortie : 20 novembre 2017
Réalisateur : Jon Watts
Distribution : Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr., Zendaya, Marisa Tomei, Martin Starr, Jacob Batalon, Laura Harrier...
Genre : Comédie d’action & d’aventure
Durée : 2 heures 14 minutes
Les points forts des coffrets DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
– Commentaire audio de Sam Raimi, des acteurs et de l’équipe technique.
– Commentaire audio du créateur des effets spéciaux John Dykstra et de son équipe.
– Le 6ème sens de l’araignée : accès à 9 mini-documentaires pendant la vision du film.
– Tisser la toile : factoïdes en pop-up pendant la projection (français/anglais).
– La campagne marketing : bandes-annonces de « Spider-Man » et Mr. Deeds.
– 1 facsimilé du comic book « Amazing Fantasy N° 15 » (1ère apparition de Spidey).
– Le DVD « Stan-Lee – Mutants, Monstres & Marvel ».
– 1 Senitype (morceau de pellicule) choisi par Sam Raimi.
– Une lithographie de David Mack.

Coffret Prestige Édition Limitée 2017 Tim Burton 

Tim aux doigts d'argent !

coffret prestige edition limitee 2017 tim burton 8bb35

Tim Burton fait indubitablement partie de ces réalisateurs qui ont à jamais marqué de leurs lettres de noblesse le Septième Art ! Bien plus qu’un simple cinéaste, Timothy Walter Burton est devenu au fil des ans un artiste avec un grand « A ». Avec une griffe maintes fois imitée, mais jamais égalée, il a su imposer un style qui fait désormais figure de référence dans son thème de prédilection, le fantastique !

On se rappelle ainsi aisément son mémorable Edward aux Mains d’Argent, une œuvre majeure de sa filmographie qui a su traverser le temps sans prendre une seule ride et qui lui a permis d’amorcer un tournant radical en tant que valeur montante. Et que dire sur le reste de ses films, si ce n’est qu’il a su rapidement asseoir son statut de petit génie du cinéma américain avec des œuvres cultes comme L’Étrange Noël de Mr.Jack, Mars Attacks, Batman le Défi, Beetlejuice, Sleepy Hollow ou encore Charlie et la Chocolaterie.

Quelque part au croisement d’un créateur prolifique et d’un artiste éternel à l’âme d’enfant, maître Burton prend un malin plaisir à glorifier le droit à la différence pour en faire une allégorie cinématographique, racontée avec autant d’humour que de poésie. C’est pourquoi la Warner Bros lui devait de rééditer le coffret de l’intégrale de son œuvre méritant amplement d’être redécouverte sur le petit écran. À bon entendeur !


Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 20 novembre 2017
Réalisateur : Tim Burton
Genre : Édition limitée des 19 œuvres cinématographiques de Tim Burton.
Durée : 19 films (Dark Shadows, Sweeney Todd, Les Noces Funèbres, Charlie et la Chocolaterie, L’Étrange Noël de Mr.Jack, Mars Attacks, Batman, Batman le Défi, Beetlejuice, Pee Wee’s Big Adventure, Ed Wood, Edward aux Mains d’Argent, Sleepy Hollow, La Planète des Singes, Big Fish, Alice au Pays des Merveilles, Frankenweenie, Big Eyes & Miss Peregrine et les Enfants Particuliers.)
Les points forts des coffrets DVD & Blu-ray : un livret.

Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de octobre 2017 - Cinéma

 

Il faut bien se l’avouer, l’été est fini et la rentrée est bien là avec ses aléas climatiques et tout ce qui va avec ! Alors, quoi de mieux qu’un bon film pour se remonter le moral ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Pirates des Caraïbes - La Vengeance de Salazar

Bien mal acquis...

pirates des caraibes la vengeance de salazar bluray 54be3

Le destin ne semble toujours pas vouloir épargner notre pauvre Capitaine Jack Sparrow (Johnny Depp) qui va devoir, une fois de plus, faire face à un vieil ennemi, l’abominable Capitaine Salazar (Javier Bardem) bien décidé à lui en faire baver ! En effet, ce dernier s’est échappé du Triangle du Diable avec la ferme intention de réduire à néant tous les flibustiers écumant les eaux… Sparrow compris ! Notre pirate maniéré préféré n’a comme seul et unique espoir de salut que le légendaire Trident de Poséidon qui confère à son détenteur tout pouvoir sur les mers et océans de la planète. Pour ce faire, il va devoir s’allier avec la séduisante et non moins intelligente astronome Carina Smyth (Kaya Scodelario), et au fougueux jeune marin de la Royal Navy Henry Turner (Brenton Thwaites). Avec cette alliance des plus hasardeuses et à la barre du Dying Gull, son piteux petit rafiot, Sparrow parviendra-t-il à sauver une énième fois sa peau ? Rien n’est désormais moins sûr…

Après avoir rapporté près de 4 milliards de dollars suite aux quatre premiers volets de la franchise ô combien lucrative, Disney persiste et signe un chapitre 5 dans la plus pure tradition du genre ! Annoncé en janvier 2011, avant même que Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence ne débarque dans nos salles obscures préférées en mai de la même année, Pirates des Caraïbes — La Vengeance de Salazar vous fera revivre les nouvelles aventures abracadabrantesques du célèbre scélérat. Même si la recette semble largement éprouvée, les réalisateurs Joachim Ronning & Espen Sandberg passent à la vitesse supérieure pour insuffler un peu de sang neuf à la franchise. Venez donc explorer les nouveaux paysages exotiques luxuriants et autres étendues marines d’une beauté à vous couper le souffle, le tout transcendé par un duel dantesque entre le caméléon Johnny Depp et le truculent Javier Bardem passé maître dans l’art de jouer les « Big Bad » ! 


Distributeur : Disney
Origine : USA
Date de sortie : 6 octobre 2017
Réalisateurs : Joachim Ronning & Espen Sandberg
Distribution : Johnny Depp, Javier Bardem, Brenton Thwaites, Kaya Scodelario, Orlando Bloom, Geoffrey Rush, Kevin McNally, Golshifteh Farahani...
Genre : Film d’action fantastique & d’aventure
Durée : 2 heures 09 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 3D :
– Making of en 7 parties (HD - VOST) :
« Retour en mer » (3'33").
« Conversations avec Brenton et Kaya » (8'48").
« Les secrets de Salazar et du Silent Mary » (13'38").
« Le commandant en second » (8'48").
« Les requins fantômes » (3'50").
« Oncle Jack » (5'11").
« L’héritage des Caraïbes » (3'59").
– Bêtisier (HD — 2'58" — VOST).
– Carnet de bord photographique de Jerry Bruckheimer (diaporama — HD — 1'40")
– 4 scènes coupées (HD VOST) :
« Le bandit de grand chemin » (34").
« La leçon de Jack Sparrow » (39").
« La baleine » (55").
« Réflexions de Murtogg et Mullroy » (31 »).

Wonder Woman

Avant Wonder Woman...il y a Diana !

wonder woman 4k copie 2c2f7

Après nous avoir montré un petit aperçu de ses nouveaux pouvoirs dans Batman V Superman : l’Aube de la Justice de Zack Snyder sorti en mars 2016 dans nos salles obscures préférées (et en août 2016 en vidéo), Wonder Woman nous revient, mais cette fois-ci dans une nouvelle aventure cinématographique qui lui est entièrement consacrée !

Avant qu’elle n’embrasse sa destinée de superhéroïne, Wonder Woman (Gal Gadot) répondait uniquement au doux nom de Diana, princesse des Amazones et guerrière indestructible. Un jour, alors qu’elle se livre à son passe-temps favori, le combat, le capitaine Steve Trevor (Chris Pine) s’écrase en avion sur son île paradisiaque. Perdu au beau milieu du Triangle des Bermudes, son havre de paix voit ainsi sa quiétude troubler par les révélations du pilote rescapé qui ne tarde pas à lui informer qu’une guerre sans précédent ravage la planète. N’écoutant que son courage et désobéissant à sa mère, la reine des Amazones, la plantureuse et non moins athlétique Diana consent à l’accompagner pour tenter d’enrayer la menace. En découvrant la civilisation humaine, la jeune femme va non seulement découvrir l’étendue de ses pouvoirs, mais aussi ce pour quoi elle est destinée…

Après voir fait les beaux jours de la ABC de 1975 à 1979 sous les traits de la splendide Lynda Carter, le film avorté de Joss Whedon en 2005, les projets séries abandonnés de NBC et CW (2011 & 2012), Wonder Woman revient enfin en vidéo, et ce, après avoir fait un retour remarqué cet été dans nos salles obscures préférées. Effets spéciaux titanesques, action dopée à l’adrénaline et bande-son tonitruante constituent l’ADN de ce film d’action fantastique & aventure. Amateurs du genre, il ne vous reste plus qu’à vous repasser en boucle cette aventure épique en attendant la suite, Wonder Woman 2, d’ores et déjà prévue pour décembre 2019 ! À noter que l’ultimate édition propose une version longue du film avec scènes inédites, histoire d’éclairer un peu plus votre lanterne !


Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 18 octobre 2017
Réalisateur : Patty Jenkins
Distribution : Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Robin Wright, Danny Huston, David Thewlis, Elena Anaya, Lucy Davis...
Genre : film d’action fantastique & d’aventure
Durée : 2 heures 21 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
- Epilogue : La maison d’Etta (2'41").
– La création de la Wonder Woman moderne (16'26").
Suivez la réalisatrice Patty Jenkins qui nous raconte les moments forts du tournage :
– Themyscira : l’île secrète (4'56").
– La bataille sur la plage (4'56").
– Une photo à travers le temps (5'07").
– Diana dans le monde moderne (4'39").
– Wonder Woman en guerre (5'03").
– Les Amazones de Wonder Woman (9'53").
– La Trinité (16'05").
– Les femmes derrière la caméra (15'34").
– À la recherche de la Wonder Woman cachée en tous (23'08").
– 5 scènes en version longue (6'04").
– Scène alternative : en marche vers un monde féminin (1'04").
– Bêtisier (5'37 »).
 

La Momie

Remake réussi  !

the mummy 2017 fra uhd ret packshot sleeve 8313101 32 3d copie 3d4b8 

Tom Cruise avait été pressenti pour jouer dans La Momie lancé en 1999 par Stephen Sommers, et ce, avant que Brendan Fraser ne soit finalement choisi. Dix-huit ans plus tard, c’est finalement lui qui est retenu pour le remake de 2017 ! Dans ce dernier, la star inoxydable de la saga Mission Impossible incarne un certain Nick Norton, un aventurier qui va devoir mettre fin aux agissements d’une princesse de l’ancienne Égypte (Sofia Boutella) ayant trahi les siens et sortie d’outre-tombe pour assouvir sa vengeance. Des sables du Moyen-Orient aux rues de Londres en passant par les méandres de tombeaux antiques profanés, La Momie, nouvelle du nom, va laisser déferler sur notre monde des vagues de terreur et de haine enfouies en elle depuis trop longtemps…

Depuis quelques années, Hollywood prend non seulement un malin plaisir à multiplier les reboots, remakes et autres suites, mais aussi à féminiser les nouvelles versions de ses œuvres marquantes qui ont traversé les générations de cinéphiles en prenant quelques rides et que les producteurs souhaitent, désormais, remettre au goût du jour. Et cette fois-ci, c’est au tour de la sculpturale Sofia Boutella de se glisser dans la peau de la fameuse créature égyptienne revenue d’entre les morts. Pour les plus érudits d’entre vous, l’effrayant cadavre desséché et embaumé n’a été joué jusqu’à présent que par des hommes au cinéma : Boris Karloff dans le film réalisé par Karl Freund en 1932, ou encore Arnold Vosloo dans le remake signé Stephen Sommers et dont le premier chapitre est sorti en 1999 au cinéma.

Après avoir été à l’affiche de Kingsman : Services Secrets et Star Trek (3) Sans Limites, l’actrice franco-algérienne s’en sort à merveille dans ce rôle phare si prisé. Fier de sa trouvaille, le réalisateur Alex Kurtzman ressort les bandelettes et fait appel à Jon Spaihts, le scénariste de Prometheus, et nous propose un blockbuster « fantastico horrifique » aux antipodes de la précédente version imaginée par Stephen Sommers. Assurément plus noire, La Momie enchaîne les scènes d’action dopées aux effets spéciaux et nous propose une aventure spectaculaire qui promet de fasciner de nombreuses générations de cinéphiles à travers le monde.

Dans un contexte de crise où les plus grands noms du Septième Art s’interrogent de plus en plus sur la place accordée aux femmes au sein de l’industrie du film et, qui plus est, du rôle du sexe soi-disant faible qui en a plus qu’assez d’être réduit à celui de faire-valoir, Universal dépoussière indubitablement sa franchise pour mieux en assurer sa pérennité…


Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 24 octobre 2017
Réalisateur : Alex Kurtzman
Distribution : Tom Cruise, Sofia Boutella, Annabelle Wallis, Russekk Crowe, Jake Johnson, Courtney B. Vance, Marwan Kenzari, Stephen Thompson...
Genre : Fantastique/aventure/épouvante-horreur.
Durée : 1 heure 51 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D et 4 K :
– Scènes coupées et versions longues.
– Ancré dans la réalité.
– Cruise et Kurtzman : une conversation.
– La vie en apesanteur : la création de l’accident d’avion.
– Rencontre avec Ahmanet.
– Cruise en action.
– Devenir Jekyll et Hyde.
– Un chaos chorégraphié.
– Nick Morton : à la recherche d’une âme.
– La renaissance d’Ahmanet : bande dessinée animée.
– Commentaire audio.
 

Baywatch - Alerte à Malibu

Revival salé de la série culte  !

baywatch alerte a malibu bluray4k 1a030

Rappelez-vous BaywatchAlerte à Malibu, le soap aquatique à bikinis apparents qui a fait les beaux jours de la NBC de 1989 à 2000 avec pas moins de 244 épisodes répartis sur 12 saisons ! Véritable coup de génie télévisuel pour certains ou œuvre d’une médiocrité affligeante pour les autres, la série est restée pendant longtemps l’une des plus regardées dans le monde, avec près d’un milliard de téléspectateurs. Et pourtant rien ne la prédestinait à une telle longévité et surtout lorsqu’on qu’on sait que les héros ne portent rien de plus qu’un maillot de bain rouge et particulièrement ajusté !

Mais alors pourquoi un tel succès ? Et bien parce que les héros ne sont pas de simples maîtres nageurs sauveteurs. Au fil des ans et des épisodes, ils ne se contentent pas de sauver les gens de la noyade en pratiquant les premières pratiques d’usage, ils combattent les surfeurs déchaînés, les trafiquants de drogue, les évadés et autres scélérats échoués sur le superbe littoral californien.

Alors que les adaptations de séries télévisées sont particulièrement prisées à Hollywood, et même si certaines ont été de franches réussites et que d’autres se sont vautrés dans le ridicule, l’ère du recyclage et de la nostalgie ne s’arrête pas là puisque c’est désormais au tour du cinéma de Baywatch – Alerte à Malibu de passer du petit au grand écran ! On y retrouve ainsi le légendaire sauveteur Mitch Buchanon (Dwayne Johnson) contraint de s’allier à une nouvelle recrue, le fougueux Matt Brody (Zac Efron) qui ne cache pas son aversion pour l’autorité. Pour autant, ils vont devoir apprendre à se supporter pour mieux contrecarrer un complot criminel menaçant l’avenir de la baie…

Fonctionnant sur le principe du « buddy movie », Baywatch — Alerte Malibu met en scène deux personnages charismatiques contraints de se serrer les coudes malgré leurs nombreuses différences. Le réalisateur Seth Gordon reprend les ingrédients du genre et nous propose une comédie-string à grosses ficelles. Même si la trame scénaristique demeure classique, l’intrigue se voit renforcée par un exotisme indissociable de ce genre d’aventure, le tout saupoudré par un ton parodique aussi kitsch qu’assumé, des gags potaches à la pelle, des répliques graveleuses et autres ralentis avantageux qui vous feront prendre la tasse !


Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 24 octobre 2017
Réalisateur : Seth Gordon
Distribution : Dwayne Johnson, Zac Efron, Alexandra Daddario, Priyanka Chopra, Kelly Rohrbach, Ilfenesh Hadera, Jon Bass, Yahya Adbul-Mateen II...
Genre : comédie d’action
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD & Blu-Ray et 4K :
– Poursuivre l’héritage.
– Scènes coupées et versions longues.
– À la rencontre des sauveteurs.
– Cascades et entraînement.

Dracula

Une réédition mordante !

dracula 4k c71b8

Comment faire du neuf avec du vieux ? Et bien en rééditant en haute définition un film culte… c’est d’ailleurs ce que fait Sony Pictures en ressortant Dracula en 4K, l’œuvre magistrale de Francis Ford Coppola !

Sorti pour la première fois en 1993, avant d’être remastérisé en 2001 dans nos salles obscures préférées, Dracula, comme son nom l’indique, nous plonge au cœur de la Transylvanie de 1492, à l’instant précis où le prince Vlad Dracula (Gary Oldman) retrouve le corps de sa fiancée Elisabeta (Winona Ryder) sans vie. Rongé par sa peine, il se risque à défier les lois de Dieu et devient le comte Dracula, un vampire assoiffé de sang. Beaucoup d’eau & de sang coule sous les ponts, tant et si bien que 400 ans plus tard, le mort-vivant aspire désormais à quitter ses terres pour s’installer en Angleterre. Sur place, il fait appel à Jonathan Harker (Keanu Reeves), illustre clerc de notaire reconnu dont la fiancée Mina Murray (Winona Ryder) est le portrait craché de sa chère et tendre disparue. Résistera-t-il à la tentation ?

À vous de le (re) découvrir en vous procurant au plus vite le Blu-ray 4K de Dracula, un drame romantico-horrifique qui a à jamais marqué de ses lettres ensanglantées l’histoire du 7ème Art ! En s’inspirant des écrits originels de Bram Stoker, Francis Ford Coppola transcende les codes et nous offre une revisite aussi mordante qu’hypotisante et qui demeure à ce jour l’une des références cinématographiques du genre ! En effet, le réalisateur américain a su admirablement adapter sur grand-écran l’univers dépeint par l’écrivain irlandais où baroque, érotisme et ténèbres font ménage à trois pour mieux rendre au personnage sa dimension lyrique quelque peu éludée dans les moutures antérieures et postérieures. Un très beau moment de cinéma à voir et revoir en famille ou entre amis ! 


Distributeur : Sony Pictures
Origine : USA
Date de sortie : 25 octobre 2017
Réalisateurs : Francis Ford Coppola
Distribution : Gary Oldman, Winona Ryder, Keanu Reeves, Anthony Hopkins, Richard E. Grant, Dagmar Stanec, Jules Sylvester, Cary Elwes...
Genre : Drame romantique & d’épouvante-horreur
Durée : 2 heures 08 minutes
Les points forts du 4K : pas de bonus annoncé !

Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de septembre 2017 - Cinéma

 

Il faut bien se l’avouer, l’été est fini et la rentrée est bien là avec ses aléas climatiques et tout ce qui va avec ! Alors, quoi de mieux qu’un bon film pour se remonter le moral ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Ça  Il est revenu

Ça s'en va et ça revient !

steelbook ca c2642

Alors que la nouvelle version de l’œuvre horrifique des années 90 investit de nouveau le grand écran, la Warner Bros en profite pour rééditer Ça, Il est revenu dans une version Blu-ray Steelbook.

En octobre 1957, une créature sans nom émerge des profondeurs de la petite bourgade de Derry, située dans le Maine, pour y répandre la terreur et la mort, et ce, jusqu’à ce qu’une bande d’enfants décide de mettre fin aux agissements du clown psychopathe. Après un bref retour dans le passé pour mieux planter le décor, l’intrigue reprend trente ans plus tard. En effet, les sept amis d’enfance sont contraints de se réunir à Derry, là où tout ça a commencé et où l’entité démoniaque semble s’être réveillée pour parachever son œuvre de destruction. Parviendront-ils à la renvoyer une bonne fois pour toutes dans les abysses de l’oubli ?

Même si l’hémoglobine est distillée à dose homéopathique, Ça – Il est revenu peut s’enorgueillir d’avoir glacé toute une génération de cinéphiles avertis en matérialisant à jamais les peurs et autres phobies enfantines abordées dans le best-seller de Stephen King ! Très épuré, quasi photographique par moments, le suspense y est pourtant diablement efficace et obsédant. Il faut bien l’avouer, Tommy Lee Wallace semble connaître ses classiques sur le bout des doigts et prend un malin plaisir à s’inscrire dans la mythologie du fantastique/épouvante-horreur bien ancrée dans l’inconscient collectif.

Même s’il prend quelques libertés avec l’histoire originelle, il parvient néanmoins à innover en agrémentant son œuvre de nouvelles astuces oppressantes pour donner davantage de relief à son « tueur fantôme ». En cristallisant l’univers de celui que tout le monde connaît sous le surnom de « maître de l’horreur », le réalisateur américain nous gratifie d’une esthétique hyperréaliste et glaciale qui comblera les amateurs du genre. Attention, frissons garantis ! 


Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 6 septembre 2017
Réalisateur : Tommy Lee Wallace.
Distribution : Harry Anderson, Dennis Christopher, Richard Masur, Annette O’Toole, Tim Curry, Jonathan Brandis, Seth Green, Emily Perkins...
Genre : Fantastique/épouvante-horreur
Durée : 3 heures 12 minutes
Les points forts du Blu-ray : Commentaires audio de Tommy Lee Wallace, Dennis Christopher, Rim Reid, John Ritter et Richard Thomas.

Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur 

Une revisite dans l'air du temps !

le roi arthur la legende dexcalibur 4k d6e03

Après Sherlock Holmes, Guy Ritchie s’attaque avec Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur à une nouvelle figure emblématique de la littérature. Et, fidèle à sa sulfureuse réputation, le réalisateur britannique nous propose un long-métrage qui est en quelque sorte une revisite de la légende du King Arthur d’après les récits de Thomas Mallory Le Morte d’Arthur, publiés en 1485 et lesquels avaient servi de base à L’Excalibur de John Boorman.

Dans cette revisite assurément dans l’air du temps, à la lisière de l’univers du Seigneur des Anneaux, Game of Thrones ou encore celui d’Arnaques, Crimes et Bonatique, l’intrigue du film germe dans les yeux d’un homme vif et vigoureux, Arthur (Charlie Hunnam), lequel est à la tête des faubourgs de Londonium aux côtés de ses acolytes de toujours. Et, alors qu’il fait son petit bonhomme de chemin entouré des siens, le destin le regarder en face et le contraint à s’emparer de l’épée Excalibur. Mis au pied du mur et sous l’emprise du pouvoir du glaive, le jeune homme devient un homme et doit se résoudre à faire des choix cornéliens. S’enrôlant dans la Résistance guidée par mystérieuse jeune femme répondant au doux nom de Guenièvre, il doit non seulement apprendre à tempérer sa fougue naturelle, mais aussi à dompter les pouvoirs incommensurables de l’épée. Pire encore, il va devoir combattre ses démons intérieurs pour vaincre le despotique et cyclothymique Vortigern (Jude Law), lequel lui a dérobé le trône après avoir sauvagement assassiné ses parents…

Entre rafales d’effets spéciaux savamment distillés, combats d’épée échevelés, réalisation léchée et autre scénario bien ficelé, ce lifting cinématographique de la célèbre légende du Roi Arthur, pourtant maintes fois abordée sur le grand et petit écran, ne recherche en rien à dupliquer les œuvres originelles dont elle s’inspire. Son metteur en scène souhaitant avant tout offrir à son public une expérience inédite, tant par ses décors et sa texture que par ses rebondissements et son humour sous-jacent. Les critiques cinématographiques ont beau faire leurs choux ras sur la notion de remake, lorsque c’est fait avec un talent indéniable et une cure de jouvence comme seul l’ex de Madonna sait le faire, on ne peut que s’incliner ! 


Distributeur : Warner Bros
Origine : USA/Grande-Bretagne/Australie
Date de sortie : 13 septembre 2017
Réalisateur : Guy Ritchie
Distribution : Charlie Hunnam, Astrid Bergès-Frisbey, Jude Law, Djimon Hounsou, Eric Bana, Aidan Gillen, Katie McGrath, Freddie Fox...
Genre : action/aventure/fantastique
Durée : 2 heures 06 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
– Arthur joue les durs : Charlie Hunnam : gentleman, beau mec et dur à cuire.
– L’Épée du Rocher : Guy Ritchie fait entrer la légende la plus emblématique du Royaume-Uni dans le XXIe siècle.
– Parer et saigner : Charlie et les autres acteurs du film suivent un cours intensif du maniement de l’épée.
– Recréer le passé : la cité de Londinium prend vie grâce à de somptueux décors de cité médiévale.
– Et bien plus encore !
 

Blade Runner - The Final Cut - Édition Collector 35ème Anniversaire

35 ans, ça se fête !

blade runner oring brd 4k 3d v5 22bbb

À l’aube du vingt-et-unième siècle, des milliers d’hommes et de femmes se sont lancé le défi de conquérir l’espace, et ce, pour mieux fuir une certaine Terre désormais en proie à une pollution extrême. Pire encore, les plus grandes mégalopoles sont devenues insalubres et l’air y est de plus en plus corrompu. Loin de là, sur les nouvelles colonies, une nouvelle race d’esclaves a émergé. Plus connue sous le nom de Répliquants, cette dernière s’avère être en réalité des androïdes dont l’apparence ressemble à s’y méprendre à celle de l’être humain, leur permettant ainsi de se fondre plus facilement dans la masse. Quelques années plus tard, à Los Angeles, des Répliquants d’un type encore plus évolué ont pris le contrôle d’un vaisseau après avoir décimé son équipage. Désormais traqués nuit et jour, quatre d’entre eux parviennent non sans mal à passer à travers les mailles du filet et se retrouvent dans la Cité des Anges où un Blade-Runner (magistralement campé par Harrisson Ford), un agent d’une unité spéciale, a été chargé de les éliminer, coûte que coûte. Les Répliquants de type Nexus 6 réussiront-ils à lui échapper ? Rien n’est désormais moins sûr… à moins que le destin en décide autrement !

Alors que Blade Runner 2049 débarque le 4 octobre 2017 dans nos salles obscures préférées, et ce après trente ans de tergiversations et autres déconvenues, la Warner Bros vous propose de prendre votre mal en patience en rééditant un coffret baptisé Blade Runner – The Final Cut – Collector 35ème Anniversaire et contenant la version restaurée et remastérisée du chef-d’œuvre cinématographique de Ridley Scott. Et pour cause, ce dernier a été classé en 2004 par le quotidien britannique The Guardian et une soixantaine de scientifiques comme le meilleur film de science-fiction de tous les temps, juste devant 2001 : l’Odyssée de l’Espace. Alors, ne boudez pas votre plaisir et laissez-vous tenter par cette énième version en attendant le nouvel opus sous la houlette du talentueux réalisateur canadien Denis Villeneuve et avec Ryan Gosling, Harrison Ford, Ana de Armas, Robin Wright ou encore Jared Leto devant sa caméra !


Distributeur : Warner Bros
Origine : Américain
Date de sortie : 27 septembre 2017
Réalisateur : Ridley Scott
Distribution : Harrisson Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah, M. Emmet Walsh, William Sanderson, Brion James, Joe Turkel...
Genre : Science-fiction
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts du 4K :
– Introduction de Ridley Scott
– Commentaire audio de Ridley Scott (VO sans ST)
– Commentaire audio de Hampton Fancher, David Peoples, Michael Deely (prod.) et Katherine Haber (prod. exec.) (VO sans ST)
– Commentaire audio de Syd Mead (concepts visuels), Lawrence G. Paul (designer), David L. Snyder (dir. artistique) et Douglas Trumbull & Richard Yuricich & David Dryer (effets spéciaux) (VO sans ST)
– « Des temps difficiles : le making of de Blade Runner » (VOST - 1.78 - 16/9 - 212').
 

Les Gardiens de la Galaxie 2

La brigade de choc est de retour !

les gardiens de la galaxie 2 4k e8952

Revivez en vidéo les aventures des Gardiens de la Galaxie 2 grâce aux coffrets DVD, Blu-ray, 3D & 4K édités sous le label Marvel Studios. Depuis quelques années déjà, Hollywood ne cesse de transposer sur grand écran les plus grands comics, mais force est de reconnaître que les résultats obtenus n’ont pas souvent été encensés par la critique. Alors qu’un nouveau Spiderman vient de tisser une nouvelle toile sur grand écran et qu’un certain Thor s’apprête à faire de nouveau des ravages au box-office avec Thor : Ragnarok de Taika Waititi, les célèbres chasseurs de primes des Gardiens de la Galaxie, qui ont fait leur première apparition dans les comics de Marvel en 1969, reprennent du service dans une suite terriblement efficace !

Dans ce nouvel opus, Peter Quill, alias Star-Lord (Chris Pratt), toujours musicalement accompagné de la « Awesome Mixtape 2 » poursuit ses péripéties intergalactiques aux côtés de ses acolytes : la cyclothymique Gamora (Zoe Saldana), l’imposant Drax le Destructeur (Dave Bautista), l’infatigable Rocket (Bradley Cooper) et de son inséparable Groot (Vin Diesel). Une fois n’est pas coutume, nos mercenaires au grand cœur vont devoir lever le voile sur la véritable filiation de leur leader, Star-Lord, tout en essayant de déjouer les plans machiavéliques échafaudés par les Ravageurs, menés par le rancunier guerrier Yondu Udonta (Michael Rooker). Et tout laisse à penser que la vérité est bien plus compliquée que ce à quoi nos aventuriers pouvaient s’attendre !

Le formidable sens de l’humour et autre autodérision assumée du réalisateur s’accorde à merveille avec les cascades échevelées, répliques cultes, bande-son endiablée qui fait la part belle au rock des années 70 et autres courses poursuites infernales auxquelles se livrent avec délectation nos superhéros. Regorgeant d’effets spéciaux toujours aussi spectaculaires, Les Gardiens de la Galaxie 2 est un véritable bijou cinématographique qui dépoussière assurément le genre et ravit les fans de la première heure !


 
Distributeur : Marvel Studios
Origine : USA
Date de sortie : 6 septembre 2017
Réalisateur : James Gunn (II)
Distribution : Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Lee Pace, Michael Rooker, Karen Gillan, Kurt Russell, Sylverster Stallone, Pom Klementieff...
Genre : Comédie de science-fiction et d’action
Durée : 2 heures 16 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 4K et 3D :
– Introduction du film par James Gunn (VOST)
– Commentaire audio de James Gunn (VOST)
– « Partie gratuite », les coulisses du film (VOST) :
– « Dans la chaise du réalisateur » : avec James Gunn (8'36")
– « Tournée de retrouvailles » : la musique du film (7'37")
– « Planètes vivantes et arbres parlants » : les effets visuels du film (10'44")
– « Showtime » : la distribution du film (10'41")
Bêtisier (3'41" - VOST)
4 scènes coupées ou rallongées :
– « Groot l’ado » (version longue) (1'01")
– « Monument aux morts sur Xandar » (1'18")
– « Kraglin et Quill parlent de chansons » (41")
– « Mantis et Drax ressentent de la tristesse » (version longue) (2'03")
– Clip vidéo : « Guardians Inferno » par The Sneepers et David Hasselhoff (3'35").

Alien : Covenant

Paradis perdu !

alien covenant 4k f5954

 

La suite du très prometteur Prometheus, prequel signé Ridley Scott de la saga culte Alien, a été rebaptisé Alien : Covenant, et non plus Alien : Paradise Lost, pour les besoins d’une intrigue qui renoue assurément avec les origines du mythe cinématographique. Covenant, c’est le nom du vaisseau à bord duquel un équipage met tout en œuvre pour atteindre une planète très éloignée connue pour être un paradis jusque-là inexploré. Mais ce dernier se révèlera être au final un véritable enfer, où l’un des deux rescapés de la catastrophe Prometheus, et pas des moindres puisqu’il s’agit de l’énigmatique androïde David (Michael Fassbender), attendra de pied ferme les nouveaux explorateurs…

Alien : Covenant vous permettra de revivre le second prequel des aventures haletantes du monstre le plus terrifiant de l’histoire de la science-fiction qui a fait irruption pour la première fois sur la grande toile en 1979 avant de traumatiser les spectateurs du monde entier. Et force est de constater que Ridley Scott n’a toujours pas fait les choses à moitié : grâce au talent d’interprétation de Michael Fassbender qui alterne avec une habilité déconcertante sensibilité et brutalité, de nouveaux effets spéciaux de toute beauté et une effusion d’hémoglobine de rigueur, le réalisateur parvient non seulement à nous repousser dans nos derniers retranchements, mais aussi à nous proposer une sorte de condensé des plus grandes productions horrifiques, et ce, même si le scénario souffre d’une certaine inconsistance.

L’action y est encore plus terrifiante, sans oublier une bande-son et des bruitages encore plus flippants. Crises d’angoisse, affolements, paniques et délires incontrôlés constituent le rythme saccadé d’Alien : Covenant qui insuffle un second souffle à un genre cinématographique apprécié par un grand nombre de cinéphiles avertis, mais qui se fait un peu trop rare ces derniers temps. 

Distributeur : Fox
Origine : Américano-britannique
Date de sortie : 13 septembre 2017
Réalisateur : Ridley Scott
Distribution : Michael Fassbender, Katherine Waterston, Billy Crudup, Danny McBride, Demian Bichir, Carmen Ejogo, Jussie Smollett, Callie Hernandez...
Genre : science-fiction, épouvante/horreur et action.
Durée : 2 heures 02 minutes
Les points forts des coffrets DVD, Blu-ray & 4K :
– Scènes coupées et rallongées (HD — 17'37" — VOST)

USCSS Covenant (HD - VOST):
– « Meet Walter » (2'20")
– « Phobos » (9'09")
– « The Last Supper » (4'37")

Secteur 84 — Planète 4 (HD — VOST) :
– « The Crossing » (2'34")
– « Advent » (6'41")
– « David’s Illustration » (HD - galerie de dessins)

Master Class Ridley Scott (HD - VOST) :
– Histoire (11'17")
– Personnages (15'46")
– Décors (13'42")
– Créatures (14'54")

– Commentaire audio du réalisateur Ridley Scott (VOST)
– 4 galeries photo de production
– 2 bandes-annonces.

Les sorties DVD/Blu-Ray des mois de juillet et août 2017 - Cinéma

 

Les beaux jours sont enfin arrivés (et la canicule avec !) et quoi de mieux qu’un bon film pour se remettre d’une longue journée de labeur et, surtout, profitez d’un bon film bien au frais chez soi ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Kong  Skull Island

La genèse du mythe !

kong skull island coffret 3d bluray et hd 60532

Alors que Godzilla s’accorde un repos bien mérité dans les profondeurs du Pacifique avant de sortir de son sommeil pour les besoins de Godzilla 2, le célèbre gorille King Kong reprend du service dans Kong — Skull Island de Jordan Vogt-Roberts (The Kings of Summer.) Et histoire de préparer comme il se doit le terrain du revival de cette franchise qui promet d’ores et déjà de faire exploser le tiroir-caisse de ses producteurs, le géant primate envahit à nouveau les célèbres collines hollywoodiennes dans un prequel haletant et remontant à la source du mythe cinématographique.

Un groupe de scientifiques, soldats et autres explorateurs se risquent à visiter une île inconnue perdue au beau milieu du Pacifique, aussi mystérieuse que dangereuse. Une fois la beauté naturelle des premières heures dissipée, nos aventuriers vont lentement, mais sûrement, prendre conscience qu’ils ont pénétré sur le territoire du puissant Kong et où il ne fait assurément pas être un représentant de la race humaine…  

Ne supportant pas de le voir croupir à l’ombre, les producteurs de Godzilla revisitent ainsi les origines d’une autre créature de légende et unique survivant de son espèce : King Kong, le roi de Skull Island. Ainsi, le réalisateur américain Jordan Vogt-Roberts lui donne une nouvelle chance de se racheter une conduite en sauveur de l’humanité, tandis que les forces de la nature se déchaînent sur Skull Island et que les hommes semblent complètement démunis. Certaines mauvaises langues craignaient le pire de ce prequel nouvelle génération. Mais, force est de reconnaître que ce dernier respecte scrupuleusement les règles de conduite établies par ce nouveau genre cinématographique, et ce, avant de passer à la vitesse supérieure. On y retrouve tous les ingrédients qui ont forgé la renommée de l’un des monstres les plus emblématiques de l’histoire du 7ème Art, et ce, pour mieux lui restituer sa couronne ! 


Distributeur : Warner Bros
Origine : Américano-vietnamien
Date de sortie : 12 juillet 2017
Réalisateur : Jordan Vogt-Roberts
Distribution : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John C. Reily, John Goodman, Corey Hawkins, John Ortiz, Jing Tian...
Genre : aventure/fantastique/action
Durée : 1 heure 59 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
– Blu-ray :
– « La naissance d’un roi » : making of en deux parties.
– « Les dossiers Monarch 2.0 » : création et mythologie du « Monsterverse ».
– « Tom Hiddleston : l’aventurier intrépide » : visite du tournage avec l’acteur.
– Scènes coupées.
– Commentaire audio de Jordan Vogt-Roberts.

Ghost in the Shell 

#Copier-coller

ghots in the shell 4k copie e3a4c

Aux commandes de Ghost in the Shell, adaptation des longs-métrages animés Ghost in The Shell et Innocence sortis en 1995 et 2004 réalisés par Mamoru Oshii, on retrouve Rupert Sanders, réalisateur de Blanche-Neige et le Chasseur, une relecture du célèbre conte avec Kristen Stewart et Chris Hemsworth.

À l’instar des œuvres originelles dont il s’inspire, le long-métrage d’action et de science-fiction nous plonge dans le quotidien hors normes du Major magnifiquement campé par la sculpturale Scarlett Johansson, et ce, alors même que celle-ci a dû faire face à une polémique de « white washing » sans précédent dans l’histoire du 7ème Art. En effet, de nombreuses voix se sont élevées, notamment de fans de la première heure, s’insurgeant du choix de l’actrice pour camper le personnage asiatique du Major Motoko Kusanagi.

Dans un futur plus ou moins proche, celle-ci peut se targuer d’être une humaine unique en son genre. Et pour cause, sauvée in extremis d’un terrible accident, elle est désormais douée de capacités cybernétiques qui lui valent aujourd’hui d’être un agent redouté à la tête d’une unité d’élite. Chargée de laver la ville de sa vermine envahissante, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour mener à bien sa mission. Mais, face à une menace d’un tout nouveau genre permettant de pirater et contrôler l’esprit humain, elle se révèlera être le seul et unique recours…

Près de 30 ans après la genèse de la franchise née du manga culte éponyme créé par Masamune Shirow en 1989, Ghost in the Shell nous revient en prise de vues réelles dans une adaptation qui promet non seulement de relancer la saga, mais aussi de laisser des marques indélébiles dans l’esprit des cinéphiles. Certaines mauvaises langues diront que Ruper Sanders s’est contenté de faire un « copier-coller », d’autres, plus pragmatiques, s’empresseront de leur répondre que la tâche était ardue et que le réalisateur britannique s’en tire à merveille en nous replongeant dans un univers aussi futuriste que complexe. À chaque fois qu’on nous annonce une transposition d’une œuvre culte du Pays du Soleil Levant à Hollywood, on redoute que celle-ci ne soit qu’une pâle copie destinée à faire exploser le tiroir-caisse de ses producteurs américains, et ce, sans vraiment exploiter à bon escient l’essence même de l’œuvre originelle. Mais rassurez-vous, Ghost in the Shell séduit par son casting original, son univers visuel époustouflant et une mise en scène particulièrement bien léchée, lesquels combleront indubitablement de plaisir autant les puristes que les néophytes. 


Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 31 juillet 2017
Réalisateur : Rupert Sanders
Distribution : Scarlett Johansson, Pilou Asbaek, Takeshi Kitano, Juliette Binoche, Michael Pitt, Chin Han, Danusia Samal, Lasarus Ratuere...
Genre : action/science-fiction
Durée : 1 heure 47 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4K :
– Humanité sous-jacente : la réalisation de Ghost in the Shell (30'03" – VOST.)
- Section 9 : cyberprotecteurs (11'28" – VOST.)
- Homme et Machine : la philosophie des ghosts (10'35" – VOST.)
 

Fast & Furious 8

La fureur de (continuer) à vivre !

fast furious 8 4k copie 01e95

Exploitant à outrance le succès mondial de cette série musclée, Jason Statham, Vin Diesel et Dwayne Johnson nous reviennent à bord du bolide cinématographique de Fast & Furious 8. Après quelques mois d’accalmie toute relative pour nos globetrotteurs profitant ainsi d’un repos bien mérité, la menace prend désormais les traits d’une mystérieuse femme (Charlize Theron) qui semble avoir convaincu l’intrépide Dom (Vin Diesel) d’être passé du côté obscur. Pire encore, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui, de leurs côtés, vont devoir faire face à des épreuves dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence !

Certaines mauvaises langues craignaient le pire de cette suite de Fast & Furious, mais force est de reconnaître que F. Gary Gary respecte scrupuleusement les règles de conduite établies dans les précédents volets pour mieux s’en donner à cœur joie ! Toujours endeuillé par le décès tragique de son interprète masculin principal dans un accident de voiture, remplacé au pied levé par les frères Walker pour servir de doublures, ce huitième épisode survitaminé rend hommage au très regretté Paul Walker fauché dans la force de l’âge, et ce, en donnant un second souffle à la désormais saga culte.

En misant tout sur les effets de vitesse, le réalisateur, connu pour ses films d’action (Négociateur, Un Homme à part ou encore Braquage à l’Italienne), prend les commandes de la franchise ô combien lucrative et nous propose sa version du western urbain. Des rivages paradisiaques de Cuba aux rues lugubres de New York en passant par les plaines gelées de la mer arctique de Barrents, Fast & Furious 8 vous fera sillonner les quatre coins de la planète pour mieux vérifier le vieil adage : « On ne choisit pas sa famille, mais ses amis… »


Distributeur : Universal Pictures
Origine : USA/britannique/français/canadien/samoan
Date de sortie : 16 août 2017
Réalisateur : F. Gary Gray
Distribution : Vin Diesel, Dwayne Johnson, Jason Statham, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Charlize Theron, Ludacris, Nathalie Emmanuel...
Genre : Thriller d’action
Durée : 2 heures 16 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4 K :
– Blu-ray :
– L’esprit cubain
– Dans la famille :
– Les traîtres de la famille : Cipher et Dom.
– Sans chef : les enfants perdus.
– Les valeurs de la famille Shaw.
– La famille personne.
– Culture automobile :
– Les voitures héros de Fast and Furious.
– Voitures zombies.
– Le ripsaw.
– Tout sur les cascades :
– La course sur le Malecon.
– Journal des cascades en Islande.
– Les rues de New York.
– Version longue des scènes de combat :
– Combat dans la prison.
– Combat dans l’avion.
– Commentaire du film par le réalisateur F.Gary Gray.
 

Logan

Ultime combat !

logan 4k c71dc

Vu le triomphe incontestable des deux premiers opus, la Twentieth Century Fox se devait de donner un dénouement digne de ce nom à l’une des sagas cinématographiques les plus appréciées de l’univers des superhéros. Et, c’est désormais chose faite avec Logan le troisième du nom de la franchise Wolverine ! Quatre ans après le second passage du côté de nos salles obscures du célèbre mutant aux griffes acérées, le réalisateur James Mangold persiste et signe le final de Wolverine sur grand-écran. Attention ça déménage !

Après avoir assisté à la mort de son père à la fin du dix-neuvième siècle, James Howlett voit surgir des pouvoirs mutants qui sommeillaient jusque-là en lui. Submergé par son chagrin, il se rue tel un fauve sur l’assassin et le tue aussi sec avec ses griffes acérées. Réfugié en Colombie britannique sous l’identité de Logan, il se découvre d’autres capacités hors du commun et hérite du surnom de Wolverine avant de se retrouver face au fils de l’assassin de son géniteur. Laissant une nouvelle fois exploser sa rage, il perd son contrôle et expédie sa fiancée dans l’autre monde. Cent ans plus tard, les scientifiques d’Arme X lui mettent la main dessus avant de lui greffer un adamantium indestructible sur les os et les griffes. Ils lui font également subir des implants de mémoire afin de façonner son passé à leur convenance. Après quelques années au service du gouvernement canadien, Wolverine rejoint le clan des X-Men et, alors qu’il s’apprête à reconstituer le puzzle de son passé, il doit se livrer au combat de l’immortel. Dans un futur proche, on le retrouve, épuisé et meurtri dans sa chair, veillant au chevet d’un Professeur Charles Xavier (Patrick Stewart) à l’agonie, et ce, dans un lieu tenu secret à la frontière mexicaine. Désormais coupé du reste du monde, Logan va devoir mettre fin à sa retraite anticipée pour voler à la rescousse d’une apprentie mutante traquée par de sombres individus face auxquels il livrera son ultime combat…

Toutes les fois qu’on nous annonce une suite, on redoute, et souvent à juste titre, qu’il ne s’agisse que d’un navet fait à la hâte pour mieux faire exploser le tiroir-caisse de ses producteurs galvanisés par le succès de l’œuvre originale. Mais rassurez-vous, ce n’est pas du tout le cas avec Logan qui fait incontestablement honneur à ses prédécesseurs, tout en s’affirmant comme œuvre à part entière. La Fox a en effet mis le paquet et revisite à fond le genre superhéros pour mieux nous plonger au cœur d’un univers fantastique, gorgé d’êtres névrosés et dont la réputation n’est plus à faire, mais n’en laisse pas moins la part belle à l’aventure et au réalisme. Ici, notre héros préféré abandonne la combinaison ultra-moulante et se jette à corps perdu dans une critique maquillée de la société moderne. Comprenez par là que ce dernier opus soulève de nombreuses interrogations qui, au-delà de l’aventure, trouvent un écho de nos jours : faut-il être comme tout le monde pour vivre mieux ? La conformité est-elle un antidote contre les préjugés ? La particularité des uns rime-t-elle avec la stupidité des autres ? Une nouvelle avancée scénaristique louable qui n’ira malheureusement pas sans déplaire aux plus puristes ! 


 
Distributeur : Fox
Origine : USA
Date de sortie : 5 juillet 2017
Réalisateur : James Mangold
Distribution : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Boyd Holbrook, Stephen Merchant, Elizabeth Rodriguez, Richard E. Grant, Eriq La Salle...
Genre : Action/science-fiction & aventure
Durée : 2 heures 17 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4 K :
– Bonus du Disque 1 (Version cinéma - UHD) :
– Commentaire audio de James Mangold (VOST.)
– Bonus du Disque 2 (Version noir et blanc - UHD) :
– Commentaire audio de James Mangold (VOST.)
– Bonus du Disque 3 (Version cinéma - Blu-ray) :
– Scènes coupées avec commentaire audio optionnel de James Mangold (7'45" – VOST.)
– Commentaire audio de James Mangold (VOST.)
– Logan : les coulisses (76'05" – VOST.)

T2 Trainspotting

Toujours aussi délicieusement inconvenant !

t2 trainspotting 4k fd96a

 

Après le biopic très remarqué de Steve Jobs qui a envahi nos salles obscures préférées en 2015, Danny Boyle revient à ses premières amours, la comédie dramatique et donne enfin une suite digne de ce nom à son cultissime Trainspotting, film-choc sur l’univers de la drogue présenté à Cannes hors compétition en 1996. Une œuvre marquante qui lui a permis d’asseoir définitivement sa notoriété de metteur en scène à Hollywood, et ce, deux ans seulement après son premier long-métrage Petits Meutres Entre Amis, véritable petit bijou cinématographique d’humour noir.

Vingt ans plus tard, le célèbre réalisateur anglais crée donc l’événement en ressuscitant les mythiques Renton (Ewan McGregor), Spud (Ewen Bremner), Sick Boy (Jonny Lee Miller) et Begbie (Robert Carlyle) dans T2 Trainspotting. L’intrigue du film germe avec Mark Renton qui revient aux bercails ou plus particulièrement au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer. Sur place, Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent avec impatience pour se remémorer le bon vieux temps. Mais d’autres invités surprises, comme la tristesse, la mélancolie, la vengeance, la haine, l’autodestruction, l’addiction, le désir ou encore même la mort viendront troubler leurs retrouvailles qui s’annoncent houleuses…

Alors que Trainspotting est l’adaptation du roman éponyme d’Irvine Welsh, T2 Trainspotting se base sur un scénario original qui fait directement suite au film, et non sur la suite du livre imaginée par Welsh. Pour autant l’auteur originel fait un second caméo dans cette comédie dramatique aussi nostalgique que jouissive. Reprenant fièrement le flambeau du « trash-movie », un genre quelque peu abandonné ces dernières années à Hollywood, Danny Boyle nous replonge dans l’existence végétative dans laquelle ses antihéros semblent se complaire. Au-delà de cette apparente simplicité scénaristique, le cinéaste anglais profite cependant de cette nouvelle occasion pour aborder des sujets tabous qui heurtent la pudibonderie britannique, mais monopolisent l’attention de la jeune génération. La mise sn scène ingénieuse, les délires visuels, les dialogues poignants et la bande-son entraînante font assurément mouche, là où les mauvaises langues auraient pu s’attendre à un simple « copier-coller » et autre cruel manque de profondeur.

Distributeur : Sony Pictures
Origine : britannique
Date de sortie : 12 juillet 2017
Réalisateur : Danny Boyle
Distribution : Ewan McGregor, Ewen Bremner, Jonny Lee Miller, Robert Carlyle, Kelly Macdonald, Anjela Nedyalkova, Irvine Welsh, Shirley Henderson...
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4K :
– Scènes coupées.
– « 20 ans plus tard » : conversation avec Danny Boyle et les acteurs.
– Commentaire audio de Danny Boyle et John Hodge.
 

Life  Origine Inconnue

Derrière chaque grand homme se cache une grande femme !

life origine inconnue 4k 9d8ef

Le scénario de Life – Origine Inconnue n’est pas sans nous rappeler celui d’un certain Alien, le Huitième Passager réalisé par Ridley Scott, sorti en 1979 dans nos salles obscures préférées et mettant en scène Sigourney Weaver confrontée à une entité extraterrestre avide d’hémoglobine à bord d’un vaisseau spatial.

À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font une découverte sans précédent : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur la très peu accueillante planète Mars. À peine ont-ils le temps d’étudier leurs premières investigations qu’ils doivent faire face à des conséquences inopinées ! La forme de vie, soi-disant primitive, se révèlera bien plus intelligente et évoluée qu’elle ne le laissait paraître…

Avec Life — Origine Inconnue, Daniel Espinosa se retrouve une nouvelle fois en position de force sur l’échiquier mondial en affolant nos sécrétions d’adrénaline. Considéré par beaucoup comme une valeur montante du 7e Art (avec des œuvres comme Enfant 44, Easy Money ou encore Sécurité Rapprochée), le talentueux cinéaste suédois renoue avec son genre de prédilection, le thriller, mais cette fois-ci saupoudrée de science-fiction ! En surfant sur la vague déferlante de Gravity et autre Interstellar, il prend toutefois ses pairs à contre-courant en jouant la carte de l’originalité, et ce, tout en puissant son inspiration dans la saga cinématographique ultime référence du genre.

Ce dernier prend en effet un malin plaisir à brouiller les pistes dans un labyrinthe scénaristique dont il est le seul à connaître le dénouement ! Et pour servir son récit ô combien haletant, il nous sert un univers de science-fiction tant imité et, ici, particulièrement bien reconstitué, son esthétisme exacerbé de l’image, et le tout porté par une interprétation irréprochable de Jake Gyllenhaal et Rebecca Ferguson. Crises d’angoisse, rebondissements, incompréhensions et errances constituent le rythme endiablé de ce film palpitant et résolument pessimiste.


Distributeur : Sony Pictures
Origine : USA
Date de sortie : 30 août 2017
Réalisateur : Daniel Espinosa
Distribution : Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson, Ariyon Bakare, Hiroyuki Sanada, Olga Dihovichnaya, Hiu Woong-Sin, Camiel Warren-Taylor...
Genre : Thriller de science-fiction
Durée : 1 heure 44 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4K : Pas de bonus annoncé !
 

La Belle et la Bête

Une adaptation à l'eau de rose !

la belle et la bete bluray 650fb

Comme son titre l’indique, La Belle et la Bête revisite, et toujours à la sauce Disney, le célèbre conte de fées immortalisé en 1946 par Jean Cocteau et remis au goût du jour récemment par Christophe Gans. Cette nouvelle mouture reste très fidèle à la première version animée de Disney et le scénario ne réserve aucune surprise.

Il était une fois un prince égoïste et narcissique qui refusa l’hospitalité à une vieille miséreuse, ne soupçonnant pas qu’il s’agissait d’une fée, et celle-ci lui fit payer ses nombreux écarts de conduite en le transformant en une bête aussi imposante que repoussante. Pour briser la malédiction, l’envoûté devra trouver le véritable amour, ce qui semble singulièrement compromis. Or, non loin de là vit une charmante demoiselle répondant au doux nom de Belle (Emma Watson) qui occupe ses journées à prendre soin de son père et à profiter pleinement des petits plaisirs de la vie. Passionnée de lecture et particulièrement mûre pour son âge, elle repousse sans cesse les avances de Gaston (Luke Evans), un Don Juan à la petite semaine, se refusant à n’être qu’une conquête de plus à son tableau de chasse. Mais voilà que son père (Kevin Kline) s’égare dans la forêt et se réfugie dans le château de la Bête (Dan Stevens), qui le fait prisonnier. Belle se sacrifiera alors pour libérer son père en acceptant de vivre auprès de ce prince déchu qui, malgré son apparence terrifiante, finira par fondre la carapace et ouvrir son cœur…

Depuis quelques années, les studios Walt Disney nous concoctent de nouvelles adaptations ultramodernes des célèbres contes qui ont bercé l’enfance de tout un chacun, permettant ainsi de prolonger leur vie. Et, après un détour pour le moins original dans l’univers de la Belle au Bois Dormant avec Maléfique ou une revisite quelque peu décalée de Cendrillon, c’est au tour de La Belle et la Bête d’être remis au goût du jour. Et, au final, le résultat obtenu est divertissant : Bill Condon est parvenu à donner un petit coup de lifting à cette histoire maintes fois revue sur le grand et petit écran, et ce, en captant l’essence même de cette histoire éternelle. Le soin tout particulier apporté non seulement aux portraits des personnages principaux, mais aussi secondaires, fait de cette œuvre une production à part. Par son thème universel, La Belle et la Bête continue de surprendre, parce qu’elle ne ressemble à aucune autre. On regrette toutefois que Bill Condon ne se soit pas un peu plus inspiré de la version de Cocteau


Distributeur : Disney
Origine : USA
Date de sortie : 30 juillet 2017
Réalisateur : Bill Condon
Distribution : Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, Kevin Kline, Josh Gad, Ewan McGregor, Emma Thompson, Audra McDonald...
Genre : Comédie romantique, musicale et fantastique
Durée : 2 heures 09 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :
3 mini-reportages :
– « Les répétitions enchantées »
– « Le conte réinventé »
- « Les femmes de la Belle et la Bête »
Making of de 4 séquences musicales :
– « Belle »
– « Gaston »
– « C’est la fête »
– « Histoire éternelle »
Présentation de la chanson « Jours enchantés » version longue par Bill Condon
8 scènes coupées présentées par Bill Condon :
– « Gaston courtise Belle »
- « Pain et confiture pour Agathe »
– « L’assaut »
– « Lumière embrasse Le Fou »
– « Monsieur Toilette »
– « Big Ben sauve Lumière »
– « Traiter les dames »
- « Le Fou et Monsieur Toilette réunis »
3 reportages musicaux :
– L’interview de Céline Dion
– Clip vidéo de la chanson « Beauty and the Beast » par Ariana Grande et John Legend
– Making of du clip vidéo
– Commentaires audio du réalisateur Jon Favreau.

Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de juin 2017 - Cinéma

 

Les beaux jours sont enfin arrivés et quoi de mieux qu’un bon film pour se remettre d’une longue journée de labeur ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Le Cercle  Rings

Du frisson nippon, en veux-tu, en revoilà !

le cercle rings bluray copie 27446

Très à la mode depuis quelques années, le cinéma d’horreur du pays du Soleil Levant ne cesse d’étendre son rayonnement jusqu’à Hollywood. Après The Eye ou encore The Grudge, c’est désormais au tour de The Ring de refaire un petit tour sur nos platines de salon préférées avec la sortie du dernier né : Le Cercle — Rings.
Un jeune professeur d’Université prénommé Gabriel (Johnny Galecki) fait l’acquisition d’un magnétoscope dans une brocante. Contre toute attente, il ne tardera pas à découvrir que ce dernier renferme une cassette maudite censée tuer celui qui la regardera au bout d’une semaine. Pour tenter d’échapper à la Grande Faucheuse, il enrôle deux de ses étudiants dans une périlleuse investigation destinée à percer le mystère sur les origines de Samara, la jeune fille du puits. Et, alors qu’ils se rapprochent de la vérité, la vidéo devient virale en se retrouvant sur la toile, les forçant à trouver une issue coûte que coûte avant que la malédiction n’envahisse la planète tout entière ! Parviendront-ils à briser l’anathème ? Rien n’est désormais moins sûr...
Contrairement à ce qui a été déclaré à la genèse du projet, Le Cercle – Rings n’est pas un prequel des deux premiers films, Le Cercle – The Ring (2002) et Le Cercle – The Ring 2 (2005), tous deux inspirés de la saga cinématographique éponyme du réalisateur japonais Hideo Nakata, mais une suite. Treize ans après les derniers évènements qui ont frappé Naomi Watts, le réalisateur espagnol F. Javier Gutiérrez replonge dans les abîmes de la célèbre légende urbaine nippone et nous propose une esthétique hyperréaliste et particulièrement glaciale qui devrait sans nul doute combler les amateurs de sensations fortes. Avec son avalanche d’effets spéciaux qui utilisent toutes les techniques cinématographiques possibles et inimaginables pour réussir à vous flanquer les chocottes, associée à une ambiance sonore oppressante, des apparitions furtives particulièrement inquiétantes et autres gros plans sur des visages terrifiés qui auront vite fait de vous repousser dans vos derniers retranchements, Le Cercle – Rings s’adresse à un public averti. Même si l’hémoglobine est distillée à dose homéopathique, l’horreur très épurée, quasi photographique par moment, s’avère pourtant diablement efficace et lancinante. Attention, frissons nippons garantis !


Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 6 juin 2017
Réalisateur : F. Javier Gutiérrez
Distribution : Matilda Lutz, Alex Roe, Vincent D’Onofrio, Johnny Galecki, Aimee Teegarden, Laura Wiggins, Zach Roerig, Bonnie Morgan...
Genre : Épouvante-horreur
Durée : 1 heure 48 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray : la boucle de la terreur est bouclée, ressusciter les morts : ramener Samara à la vie, scènes coupées/alternatives et versions longues et autres scènes effrayantes.

The Boyfriend — Pourquoi Lui ? 

Touche pas à ma fille !

the boyfriend pourquoi lui bluray f788e

Après avoir participé au scénario de Mon Beau Père et Moi, Mon Beau, Mes Parents et Moi ou encore Mon Beau-Père et Nous, le jeune réalisateur américain John Hamburg, un vieux routard du genre, continue sur sa lancée en réalisant avec The Boyfriend — Pourquoi Lui ?, une comédie tout aussi loufoque.
Selon vous, qu’est-ce qui peut arriver de pire à un « papa à sa fifille » ? Et bien, de ne plus avoir la place qu’il pense mériter dans les yeux de sa progéniture, bien sûr ! C’est d’ailleurs ce qui arrive à ce pauvre Ned Fleming (Bryan Cranson), un père de famille comblé qui rend visite à sa fille Stephanie (Zoey Dutch) pour Noël et se retrouve en compétition avec un certain Laird Mayhew (James Franco), le boyfriend de celle-ci devenu milliardaire grâce à Internet !
Rien que la trame du film annonce la couleur et attise suffisamment la curiosité pour susciter le comique et ne pas sombrer dans la pâle copie d’autres longs-métrages du même acabit. Mais, à force de vouloir trop en faire, le réalisateur pèche par excès de bonnes intentions et finit par nous livrer un spectacle quelque peu inabouti.
Quelques scènes sortent néanmoins du lot. Ces quelques moments, un peu trop rares à mon goût, ne sont pas sans nous rappeler que John Hamburg compte quelques gros succès cinématographiques à son actif. On regrette néanmoins qu’il n’ait pas conservé son imagination débordante, car le jeu en valait vraiment la chandelle !
Heureusement pour lui, l’interprétation des acteurs sauve la mise. Si Bryan Cranston nous offre une nouvelle couleur de sa palette d’acteur et que Megan Mullaly (l’inoubliable Karen Walker de la série culte Will & Grace) se voit à nouveau projetée sous les feux de la rampe après une longue absence, c’est indubitablement le très caméléon James Franco qui tire allègrement son épingle du jeu dans la peau d’un golden-boy complètement déconnecté de la réalité et sans filtres qui prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique son hypothétique futur beau-père. Même si la comédie ne sied pas toujours à son allure de dandy, ses regards espiègles, ses vannes cinglantes et une poignée de gags réussis suffiront à combler le spectateur.

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 9 mai 2017
Réalisateur : Tom Ford
Distribution : Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon, Aaron Taylor-Johnson, Isla Fisher, Ellie Bamber, Armie Hammer, Karl Glusman...
Genre : thriller dramatique
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :
– Construire l’histoire.
– Le look de Nocturnal Animals.
– Le regard du réalisateur Tom Ford.
 

50 Nuances Plus Sombres

La nouvelle règle, c'est qu'il n'y a plus de règle !

50 nuances plus sombres edition speciale demasquee 4k 1 fa988

Après avoir émoustillé des millions de lectrices et avoir fait des émules dans les salles obscures lors de la Saint-Valentin 2015, le phénomène mondial Cinquante Nuances de Grey de l’auteur britannique E.L. James (II) se prolonge pour notre plus grand plaisir grâce à la suite Cinquante Nuances Plus Sombres qui débarque enfin en vidéo ! L’histoire d’amour hors du commun entre la virginale Anastasia Steele (Dakota Johnson) et le ténébreux Christian Grey (Jamie Dornan) semble dans l’impasse. Et tandis que le fringant millionnaire tente par tous les moyens de reconquérir le cœur de sa belle, celle-ci lui exige un nouveau contrat avant de lui laisser une seconde chance. Mais, certaines ombres du passé de l’insatiable golden-boy vont ressurgir de son passé pour mieux mettre leur idylle interdite en péril. Sans compter qu’un certain Jack Hyde (Eric Johnson) et une certaine Elena Lincoln (Kim Basinger) vont venir rajouter leur petit grain de sel pour mieux pimenter le tout !
Jadis fouettés par les adeptes de la saga littéraire (qui avaient même lancé une pétition pour changer le casting), Jamie Dornam et Dakota Johnson gagnent assurément leur légitimité en affichant avec un plaisir non dissimulé à la caméra coquine de James Foley, forçant ainsi le respect des fans de la première heure. Sexualité échevelée, pratiques inavouées, nudité graphique et langage châtié sont autant d’ingrédients qui constituent la recette de cette suite cinématographique de la désormais trilogie culte littéraire, traduite en cinquante langues et vendue à plus de 70 millions d’exemplaires dans le monde.
Alors si vous êtes une femme qui aspire à mieux comprendre son compagnon, ou un homme qui apprécie tout particulièrement de sonder les sombres recoins de son âme, nous vous conseillons de vous repasser en boucle les nouvelles tribulations sexuelles de notre duo de charme, et ce, dans l’attente du troisième opus logiquement baptisé Cinquante Nuances Plus Claires d’ores et déjà prévu pour le 7 février 2018. D’ici là, que la patience soit avec vous, mais comme le dit si bien le vieil adage : plus c’est long, plus c’est bon !

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 13 juin 2017
Réalisateur : James Foley
Distribution : Dakota Johnson, Jamie Dornan, Bella Heathcote, Kim Basinger, Eric Johnson, Hugh Dancy, Marcia Gay Harden, Eloise Mumford...
Genre : romande dramatique & érotique
Durée : 1 heure 58 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4 K :
– Un avant-goût de cinquante nuances plus claires.
– Scènes coupées.
– Une écriture plus sombre.
– Des retrouvailles sombres.
– Une réalisation plus sombre.
– De nouvelles menaces.
– Le bal masqué, intime avec plus sombre.
 

Split

De l'incassable à l'inclassable !

split 4k copie 5a28e

Réalisé par M. Night Shyamalan en personne (eh oui, rien que ça !), Split nous narre le quotidien hors du commun de Kevin (James McAvoy) qui a révélé pas moins de vingt-trois personnalités, avec des âges et des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre très investie, la docteure Karen Fletcher (Betty Buckley), laquelle vient de réaliser que l’une d’elles demeure tapie au plus profond de son esprit ô combien torturé. D’ailleurs cette dernière le pousse à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey Cooke (Anya Taylor-Joy), avant de le contraindre lentement, mais sûrement, à révéler son véritable visage. Et la vérité est bien loin de ce que nous étions en droit d’attendre !
Véritable gageure cinématographique truffée de symboles et autres allusions à divers genres, Split se révèle être une œuvre hybride, inclassable, voire insaisissable, quelque part au croisement du thriller fantastique et d’un film épouvante/horreur. En outre, cette dernière propose une cinématographie perturbante, voire onirique, ici et là, une interprétation irréprochable, des mélodies obsédantes, une intrigue haletante ainsi qu’un huis clos comme toile de fond. La face émergée d’un iceberg dissimulant une construction narrative nébuleuse et qui se situe, en quelque sorte, hors du temps et, plus particulièrement, hors de la perception habituelle du simple téléspectateur. Quant à la galerie de portraits des habitants de Kevin, elle s’avère habilement contrastée, à l’image du dédale scénaristique.
Un mélange détonant qui a permis non seulement à James McAvoy de nous prouver l’étendue de son indéniable talent, mais aussi à M. Night Shyamalan de libérer la bête qui sommeillait en lui et qui lui permet à nouveau de briller au firmament hollywoodien, et ce, après avoir essuyé plusieurs échecs. Loin des productions horrifiques habituelles, le cinéaste du Sixième Sens renoue avec le sien et s’oriente vers d’autres rives que celles, un moment empruntées, pour mieux nous perdre dans les abîmes de son imagination fertile habitée par des spectres insaisissables. Une œuvre rare et unique que l’on attendait plus et qui transcende les règles du genre !

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 27 juin 2017
Réalisateurs : M. Night Shyamalan
Distribution : James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley, Haley Lu Richardson, Jessica Sula, Brad William Henke, Sebastian Arcelus, Neal Huff...
Genre : Thriller fantastique et épouvante/horreur
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4 K :
– Fin alternative.
– Scènes coupées.
– Le making of de Split.
– Tous les visages de James McAvoy.
– Dans la peau du réalisateur M. Night Shyamalan.
 

Moonlight

Fighter in the blue...

moonlight bluray a2b87

Prix du Meilleur Film lors de la 89ème cérémonie des Oscars, et ce après un couac mémorable qui a fait le tour de la planète via les médias, Moonlight peut se targuer d’être une œuvre dramatique qui nous narre, en trois actes (l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte), trois moments de l’existence de Chiron, lequel tente tant bien que mal de trouver sa place dans un quartier pauvre de Miami. C’est dans un monde où la violence s’entremêle à la dureté de la vie que le jeune homme noir tombe amoureux d’un autre garçon...
Réalisé par Barry Jenkins, jusqu’alors inconnu du grand public, l’apprenti cinéaste fait des infidélités à ses premières amours pour voguer vers des horizons beaucoup plus hollywoodiens. Or, avec ce premier film retraçant le parcours initiatique d’un jeune black gay au pays de l’Oncle Sam, il entre d’emblée dans la cour des grands !
Ce premier long-métrage, adapté du roman de Tarell Alvin McCraney, In Moonlight Black Boys Look Blue dans lequel l’auteur s’inspire de sa propre jeunesse à Miami, a rencontré un tel succès lors de la dernière cérémonie des Oscars que son écho « À la lumière de la lune, les garçons noirs ont l’air bleu » résonne encore dans nos salles obscures préférées. Le terme « blue » dans la langue de Shakespeare ayant aussi le sens de mélancolique, c’est pour quoi la couleur bleue occupe une place toute particulière dans ce drame ô combien poignant. Le tout enrobé dans une mise en scène douce et lancinante qui vient contrebalancer la violence des images et des mots ! Grâce au talent indéniable des divers interprètes de Chiron criant d’authenticité et à quelques introspections oniriques, il ne faut que quelques minutes à Barry Jenkins pour se mettre le spectateur dans la poche avec ce beau message de tolérance qui prône le droit à la différence... et mérite assurément son Oscar !


Distributeur : Studiocanal
Origine : USA
Date de sortie : 6 juin 2017
Réalisateur : Barry Jenkins
Distribution : Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes, Mahershala Ali, Janelle Monae, Naomie Harris, Andre Holland, Jaden Piner...
Genre : drame
Durée : 1 heure 51 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray : Une palette d’émotions : making of.
 

Jackie

Derrière chaque grand homme se cache une grande femme !

jackie bluray 3d338

En vogue depuis quelques années, les films biographiques abondent dans nos salles obscures préférées. Après La Môme en 2007, Grace de Monaco en 2014 ou encore Dalida en 2017, c’est au tour du réalisateur chilien Pablo Larrain de s’attaquer à une autre icône du siècle dernier en la personne de Jackie Kennedy !
Sobrement baptisée Jackie, l’œuvre cinématographique s’inspire du destin hors du commun de Jacqueline Bouvier Kennedy qui a d’ores et déjà nourri plusieurs films et autres rôles au cinéma, ainsi qu’à la télévision. L’intrigue du biopic germe le 22 novembre 1963 : John F. Kennedy (Caspar Phillipson), 35ème président des États-Unis, vient d’être sauvagement assassiné à Dallas, plongeant le pays dans le désarroi et la stupéfaction la plus totale. Face au drame et à la violence de son deuil, sa veuve, Jackie Kennedy (Natalie Portman) va tenter tant bien que mal de ne pas sombrer et de rester digne. La First Lady, admirée pour son élégance et sa culture, va lentement s’estomper pour céder sa place à une nouvelle femme, celle qui va non seulement assumer le devoir de mémoire d’un homme qu’elle a tant aimé, mais dont elle va également assurer l’héritage politique...
Surfant sur le succès d’un genre très apprécié ces dernières années à Hollywood, Jackie nous esquisse le portrait d’une femme d’exception. Considérée à juste titre comme la plus marquante de toutes les premières dames des USA, Jacqueline Kennedy se met, ici, à nu sous les traits d’une Natalie Portman au sommet de son art ! À travers la tragédie de Dallas se dessinent à la fois les souffrances intimes d’une femme meurtrie et la force cachée d’une femme d’État face à son destin. Qui se cache derrière la légende ? Pour le savoir, il ne vous reste plus qu’à vous procurer au plus vite la vidéo de Jackie, une œuvre intimiste et vertigineuse !

Distributeur : France Télévisions Distribution
Origine : USA
Date de sortie : 7 juin 2017
Réalisateur : Pablo Larrain
Distribution : Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Greta Gerwig, Billy Crudup, John Hurt, Richard E. Grant, John Carroll Lynch, Beth Grant...
Genre : Biopic dramatique
Durée : 1 heure 40 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :
– Interview de Natalie Portman par Didier Allouch.
– Interview de Darren Aronofsky.
– Du scénario à l’écran.
– Pablo Larraín : le réalisateur idéal.
– Créer l’univers de Jackie.
– Reconstruire la visite de la Maison-Blanche.
– La musique de Jackie.
– Natalie Portman est Jackie Kennedy.
– Le casting de Jackie.
– Le mythe de Jackie Kennedy.
– La tragédie en héritage.
 

Underworld Blood Wars

Sang pour Sang !

underworld blood wars 4k 383f0

Très en vogue depuis quelques années, les reboots et autres suites envahissent nos salles obscures préférées. Après les Tortues Ninja, Star Trek, Spiderman, X-Men et autres Avengers, c’est au tour de nos héros de la licence Underworld de refaire un petit tour sur nos écrans ! Alors qu’on les croyait tombés dans les limbes du Septième Art, ces derniers vont connaître de nouvelles péripéties.
Réalisés par Len Wiseman, les deux premiers volets de la saga avaient bien marché au box-office avant de tomber en désuétude suite à un Underworld 3 : Le Soulèvement des Lycans sorti en 2009 sur grand écran et jugé particulièrement décevant par les fans de la première heure. Il faudra alors attendre jusqu’en 2012 pour voir la franchise renaître de ses cendres dans un 4ème opus baptisé Underworld : Nouvelle Ère. Dans ce dernier, l’intrigue se concentre à nouveau autour de l’infatigable chasseuse de lycans Selene (Kate Beckinsale) qui se retrouve isolée face aux assauts incessants des clans lycans et vampires qui l’ont trahie. Ayant désormais comme seuls alliés, David (Theo James) et son père Thomas (Charles Dance), elle va toutefois mettre tout en œuvre pour éradiquer cette guerre intestine qui oppose les deux castes depuis trop longtemps. Pour ce faire, elle va devoir se résoudre à faire le sacrifice ultime qui la changera à jamais...
Face à cette déferlante de suites et autres redémarrages, doit-on en conclure qu’Hollywood est en panne d’inspiration ou alors qu’elle préfère se concentrer sur des licences juteuses, plutôt que sur des scripts originaux ? Pour ce qui est du reste, les effets spéciaux sont toujours aussi époustouflants, le sang coule à flots, l’action plus intense et les scènes de combats toujours aussi bien chorégraphiées. Underworld Blood Wars donne ainsi un second souffle non seulement à la saga, mais aussi à un genre cinématographique qui en a bien besoin, ces derniers temps...

Distributeur : Sony Pictures
Origine : USA
Date de sortie : 21 juin 2017
Réalisateur : Anna Foerster
Distribution : Kate Beckinsale, Theo James, Tobias Menzies, Lara Pulver, Charles Dance, Daisy Head, Bradley James (II), James Faulkner...
Genre : Film d’action, fantastique et épouvante/horreur.
Durée : 1 heure 31 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4 K : Pas de bonus annoncés !
 

John Wick 2

On ne l'arrête plus !

john wick 2 bluray 3d copie 58bc8

Depuis la mort tragique de l’élue de son cœur, John Wick (Keanu Reeves) tente de panser cette plaie béante laissée au plus profond de son être, en passant le plus clair de son temps à retaper ses bolides préférés, avec pour seule et unique compagnie son plus fidèle compagnon, sa chienne Daisy. Reclus dans sa propriété où il se sent en sécurité et coupé du reste du monde, il essaie tant bien que mal de se reconstruire. Mais, dans le premier volet, un scélérat de la pire espèce et nommé Iosef Tarasof (Alfie Allen) vole sa voiture de collection après avoir sauvagement tué Daisy. Une fois sa soif de vengeance assouvie, John sort une nouvelle fois de sa retraite anticipée en apprenant qu’un de ses ex-associés ambitionne de prendre le contrôle d’une confrérie groupusculaire de tueurs internationaux. Lié à cet homme par serment, il va se rendre à Rome pour en découdre avec lui avant de prendre conscience qu’il est désormais devenu la cible privilégiée des assassins les plus dangereux du monde !
En tissant son histoire autour d’un postulat profondément humain sur l’un des rares tueurs à gages à avoir réussi à quitter cet univers trouble sans y perdre la vie, et qui se retrouve malgré lui rattrapé par son sombre passé, John Wick 2 peut se targuer d’être un film noir dans la plus pure tradition du genre. Pour ce faire, le réalisateur américain Chad Stahelski s’est fidèlement inspiré de ses polars préférés : les scènes d’action s’enchaînent, violentes et minutieusement chorégraphiées, le sang coule et l’intrigue est ponctuée d’humour noir indispensable pour la décompression du spectateur. En outre, Keanu Reeves nous propose une interprétation touchante quelque peu brouillée par un jeu mono expressif, ici et là.

Distributeur : Metropolitan
Origine : USA
Date de sortie : 22 juin 2017
Réalisateur : Chad Stahelski
Distribution : Keanu Reeves, Common, Laurence Fishburne, Riccardo Scamarcio, Ruby Rose, Lance Reddick, Bridget Moynahan, John Leguizamo...
Genre : Action
Durée : 2 heures 03 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :
– Commentaire audio de Keanu Reeves et de Chad Stahelski.
– Scènes coupées.
– Retro Wick : le succès surprise de John Wick.
– L’entraînement.
– Prévisualisations des séquences d’action.
– Keanu & Chad, une association du tonnerre.
– Le monde souterrain.
– En voiture !
– La conception d’une scène.
– Les outils de John.
– Décompte létal.
– Dog Wick.

Les sorties DVD/Blu-Ray du mois de mai 2017 - Cinéma

 

Les beaux jours sont enfin arrivés et quoi de mieux qu’un bon film pour se remettre d’une longue journée de labeur ? Pour ce faire, voici une sélection de films pour lesquels une séance de rattrapage s’impose en DVD, Blu-ray voire 3D. Merci qui ?

Live by Night

Tel est (é)pris qui croyait (é)prendre !

live by night bluray copie b467b

Adapté du roman éponyme écrit par Dennis Lehane, Live by Night est la quatrième réalisation de l’acteur Ben Affleck après Gone Baby Gone, The Town et Argo. Le comédien avait déjà collaboré avec le prolifique auteur sur Gone Baby Gone et autant vous dire qu’il n’a pas hésité longtemps avant de remettre les couverts !
L’intrigue de Live by Night nous plonge dans le Boston des années 1920. Alors que la prohibition bat son plein, l’alcool coule à flots dans les bars underground tenus par la mafia. Et autant vous dire qu’il suffit d’un peu d’opportunisme et de cran pour s’y faire une place de choix ! En tant que fils du chef de la police de la ville, Joe Coughlin (Ben Affleck) n’a pas hésité longtemps avant de rejeter en bloc l’éducation très stricte de son père pour mieux se reconvertir dans la criminalité. Déterminé à se faire un nom dans le milieu mafieux, Joe se risque même à bafouer le code d’honneur des voyous et s’attire ainsi les foudres d’un puissant caïd. Non seulement il lui vole son argent, mais il en profite également pour lui subtiliser l’élue de son cœur ! Une liaison passionnelle hors normes qui ne tardera pas à engendrer chaos et désolation...
Avec Live by Night, Ben Affleck se retrouve une nouvelle fois en position de force en affolant nos sécrétions d’adrénaline. Considéré par beaucoup comme une valeur montante de la réalisation hollywoodienne, le cinéaste en herbe renoue avec le thriller d’action policier qui a, depuis toujours, fait couler beaucoup d’encre. Certes pour certains d’entre vous, ce long métrage ne laissera pas les mêmes traces dans leur subconscient ! Sachez néanmoins que l’apprenti metteur en scène ne s’est en rien assagi ! En jouant une nouvelle fois la carte de l’originalité, il ne se contente pas de rendre hommage aux classiques du polar, mais fait une nouvelle fois des étincelles en traitant à la fois des thèmes de la Grande Dépression, du Ku Klux Klan ou encore du rêve américain, et ce, avec une vision aussi intéressante que pertinente. Un vrai film de genre, porté par des personnages hauts en couleur !

Distributeur : Warner Bros
Origine : USA
Date de sortie : 24 mai 2017
Réalisateur : Ben Affleck
Distribution : Ben Affleck, Zoe Saldana, Elle Fanning, Sienna Miller, Brendan Gleeson, Scott Eastwood, Chris Cooper, Anthony Michael Hall...
Genre : Thriller d’action policier
Durée : 2 heures 09 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :

– Les homes de Live By Night.
– L’auteur prolifique de Live By Night.
– Les anges aux figures sales : les femmes de Live By Night.
– Gros plan : comment réaliser une course-poursuite.
– Scènes coupées.
– Scènes coupées avec commentaire audio.
– Commentaire audio du Réalisateur.

Nocturnal Animals

Rattrapée par son passé...

nocturnal animals bluray copie 68235

Écrit et mis en scène par Tom Ford, le célèbre styliste dont la réputation n’est plus à faire depuis son très remarqué A Single Man avec Colin Firth et Julianne Moore en 2009, Nocturnal Animals peut se targuer d’être un thriller romantique vénéneux, un genre qui se raréfie quelque peu dans le paysage hollywoodien.
Susan Morrow (Amy Adams) gagne sa vie en tant que galeriste à Los Angeles. Contrairement aux apparences et au monde qui l’entoure, elle se contente de mener une vie bien rangée. Quelque peu délaissée par son mari Hutton (Armie Hammer), son existence frise même la monotonie. Mais la vie va se charger de briser son « ronron » quotidien ! Un soir, alors qu’elle est seule dans sa somptueuse demeure, elle reçoit un mystérieux livre. Intitulé Nocturnal Animals et signé de la main de son ex-mari Edward Sheffield (Jake Gyllenhall), lequel semble s’être évaporé dans la nature depuis des années, elle s’y plonge sans se faire prier, comme happée par une attraction inconnue.
Dans ce dernier, Edward se met en scène dans la peau d’un certain Tony Hastings, un père de famille en proie à l’horreur et au désarroi sur les routes texanes, face à un chef de gang impitoyable nommé Ray Marcus (Aaron Taylor Johnson) et un énigmatique lieutenant répondant au nom de Bobby Andes (Michael Shannon). Bouleversée par le contenu de ce roman hors normes, Susan va lentement, mais sûrement, réveiller en elle ses sentiments les plus enfouis pour mieux faire voler en éclat les parois de sa prison dorée...
Adaptation cinématographique de Tony and Susan d’Austin Wright paru en 1993, Nocturnal Animals est avant tout un thriller psychologique qui ne laisse rien au hasard et reflétant à merveille le goût de Tom Ford pour la perfection. Avec son style flamboyant, porté par un casting cinq étoiles, le long-métrage vous surprendra autant sur la forme que sur le fond ! À la lisière du coloré, du malsain, de l’imprévisible ou encore du viscéral, Nocturnal Animals vous prendra aux tripes pour mieux vous marquer à jamais par sa construction aussi déroutante qu’évidente...

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 9 mai 2017
Réalisateur : Tom Ford
Distribution : Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon, Aaron Taylor-Johnson, Isla Fisher, Ellie Bamber, Armie Hammer, Karl Glusman...
Genre : thriller dramatique
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :
– Construire l’histoire.
– Le look de Nocturnal Animals.
– Le regard du réalisateur Tom Ford.
 

La Grande Muraille

Le poids des images, le choc des cultures !

la grande muraille 4k e4893

L’intrigue de La Grande Muraille germe avec l’ultime combat mené par une faction armée d’élite au nom de l’humanité sur les remparts de la muraille la plus célèbre au monde. Entre bravoure et terreur, dévotion et atrocité, la barrière semble bien mince entre le Mal et le Bien et tout laisse à penser qu’elle va une nouvelle fois voler en éclats...
De son côté, William Garin (Matt Damon), un mercenaire redouté retenu captif dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, ne tardera pas à découvrir le véritable dessein caché derrière la plus colossale des merveilles du monde. Pendant ce temps, l’imposant édifice résiste tant bien que mal face aux attaques incessantes d’entités démoniaques échappées de la bouche de l’Enfer et dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’éradiquer l’humanité de la surface de la Terre. Déterminé à faire plier cette caste séculaire de monstruosités, William va alors s’enrôler dans l’armée de ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise. S’ensuit alors une longue, mais passionnante bataille, au terme de laquelle, notre ancien prisonnier sera enfin en paix avec lui-même : quand l’héroïsme d’un homme se transforme en légende pour tenter de sauvegarder l’espèce humaine...
Après les tourments de Seul sur Mars et les nouvelles aventures de Jason Bourne, Matt Damon transgresse une nouvelle fois les règles du temps et nous plonge au cœur même d’une fresque historique édifiante qui n’est pas sans nous rappeler certains des plus grandes œuvres cinématographiques de l’Empire du Milieu.
Entre fiction et réalité, La Grande Muraille nous plonge au cœur même d’une fresque historique édifiante. En puisant librement son inspiration dans certains des plus grands chefs-d’œuvre du genre, le réalisateur chinois Zhang Yimou nous invite à un voyage initiatique qui vous fera sérieusement réfléchir sur l’impérialisme de certaines nations et sur le courage et l’abnégation des peuples opprimés par les colons.
Entre l’esquisse intimiste d’un choc des cultures, d’une introspection psychologique et les batailles dantesques où tradition et modernité s’affrontent, La Grande Muraille ressuscite un genre qui était volontairement passé sous silence depuis quelques années, mais qui trouve, ici, une seconde jeunesse dans les beaux yeux de Matt Damon.

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 16 mai 2017
Réalisateur : Yimou Zhang
Distribution : Matt Damon, Jing Tian, Pedro Pascal, Willem Dafoe, Zhang Hanyu, Lu Han, Andy Lau, Numan Acar...
Genre : aventure historico-fantastique
Durée : 1 heure 39 minutes
Les points forts des coffrets DVD, Blu-ray, 3D et 4 K :
– Scènes coupées et en versions longues.
– Matt Damon en Chine.
– Travailler avec le réalisateur Zhang Yimou.
– Les effets visuels.
– Homme contre Monstre.
– Armes de Guerre.
– La conception d’un univers spectaculaire.
 

xXx Reactivited

Cage is back !

xxx reactivited 4k copie 0e23a

Rappelez-vous : dans xXx premier du nom de Rob Cohen sorti en 2002 dans nos salles obscures préférées, Xander Cage (Vin Diesel), alias Triple X, pouvait se targuer d’être un spécialiste bodybuildé des sports extrêmes au corps recouvert de tatouages. Ce « musclor » de la toile animait régulièrement une émission, via le net, dans laquelle il prenait un malin plaisir à provoquer les politiques et les nantis. Un jour, il poussa le vice jusqu’à s’en prendre à la voiture d’un député corrompu qu’il n’hésita pas à jeter d’un viaduc, échappant in extremis à la prison et à une mort certaine grâce à son parachute. Ses bravades finirent toutefois par attirer l’attention de Gibbons (Samuel L.Jackson), un éminent agent de la National Security Agency, qui décelait en lui l’étoffe d’un super-héros. N’écoutant que son enthousiasme, Gibbons se risqua à le kidnapper pour mieux lui proposer d’infiltrer l’organisation criminelle Anarchy 99.
Devenu au fil des ans un véritable agent d’élite, le sportif de l’extrême avait décidé de prendre un repos bien mérité. Mais lorsqu’un groupuscule armé maraude une arme de destruction massive, les services secrets sont contraints de le sortir de sa retraite. Dans xXx Reactivited, Xander va alors recruter une nouvelle équipe d’experts accros aux sensations fortes, et ce, pour mieux tenter de mettre un terme à cette conspiration internationale menaçant l’équilibre du monde !
Comme il fallait s’y attendre, les nouvelles aventures de l’agent Triple X s’inspirent toujours ouvertement des missions du légendaire James Bond ! Mais là où cette figure emblématique de l’espionnage britannique parvient, tout au plus, à enthousiasmer les irréductibles de ce genre cinématographique, Vin Diesel se paie le luxe de nous en mettre une nouvelle fois plein les yeux grâce à son audace et son charisme impressionnants. 007 n’a plus qu’à bien se tenir !

Distributeur : Paramount
Origine : USA
Date de sortie : 30 mai 2017
Réalisateur : D.J. Caruso
Distribution : Vin Diesel, Donnie Yen, Deepika Padukone, Kris Wu, Ruby Rose, Tony Jaa, Nina Dobrev, Rory McCann...
Genre : Thriller d’action
Durée : 1 heure 46 minutes
Les points forts des coffrets DVD, Blu-ray, 3D et 4 K :
– Bêtisier.
– Jamais deux ans trois : le retour de Xander Cage.
– Je ne vis que pour ça ! : cascades.
– Des rebelles, des tyrans et des fantômes : le casting.
– Ouvrir la boîte de Pandore : sur le tournage.
 

Tous en scène

Graines de stars

tous en scene 4k copie e7e70

Après le succès planétaire des deux films Moi Moche et Méchant, Les Minions ou encore Comme des Bêtes, le studio Illumination surfe sur la vague et nous propose Tous en Scène, une comédie musicale assurément pas comme les autres qui va sans nul doute réveiller des vocations... ou pas !
Buster Moon (Patrick Bruel) est un fringuant koala à la tête d’un grand théâtre, jadis reconnu, mais aujourd’hui en pleine décrépitude. La tête dans les nuages et en quête d’une éternelle reconnaissance, il met tout en œuvre pour redorer le blason de son établissement. Pour ce faire, il décide d’organiser un concours de chant. Après un casting pour le moins éprouvant, six candidats sortent du lot et sont choisis pour participer à la grande finale. Mike (Vincent Ropion), une souris aussi charmante que perfide, Meena (Chloé Renaud), une jeune éléphante réservée et paralysée par le stress, Rosita (Jenifer Bartoli), une truie mère de famille quelque peu éculée par sa progéniture, Gunter (Laurent Gerra), un cochon atypique cultivant une passion pour les justaucorps en lycra, Johnny (Sacha Perez), un gorille pubère et quelque peu fripouille ne cherchant à fuir sa famille et Ash (Élodie Martelet), une porc-épic marginale sont autant de personnages hauts en couleur qui constituent la distribution artistique hors normes de cette comédie d’animation originale ! Lequel d’entre eux remportera la compétition ? À vous de le découvrir en vous procurant la vidéo de Tous en Scène !
Année après année, les films d’animation de se suivent et ne se ressemblent pas. Ce sont toujours des œuvres d’un niveau quasi inégalé capable de marier humour, invention et émotions, tout en mettant en scène des héros au grand cœur qui auront vite fait de faire fondre le vôtre. Plus que jamais, Tous en Scène recèle en lui la griffe de ceux qui l’ont imaginé et qui ont su, avec un talent indéniable, allier leur savoir-faire unique à leur imagination débridée. Et le public ne s’y trompe jamais, puisque Tous en Scène peut s’enorgueillir d’être le film d’animation bourré d’humour et d’espièglerie de l’année qui pourrait bien révéler la star qui sommeille en chacun de nous !

Distributeur : Universal
Origine : USA
Date de sortie : 30 mai 2017
Réalisateur : Garth Jennings
Distribution : avec les voix françaises de Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Élodie Martelet, Sacha Perez, Laurent Gerra... et les voix originales de Matthew McConaughey, Reese Witherspoon, Seth MacFarlane, Scarlett Johansson, John C. Reilly, Taron Egerton, Tori Kelly, Jennifer Saunders...
Genre : Comédie d’animation familiale
Durée : 1 heure 48 minutes
Les points forts des coffrets DVD, Blu-ray, 3D et 4 K :
– Le making of de Tous en scène.
– Trouver le rythme : le montage de Tous en scène.
– Portraits des personnages.
– Vidéoclip de « Don't you worry 'bout a thing ».
– Vidéoclip avec paroles de « Faith ».
– Réaliser un vidéoclip avec Tori Kelly.
– Chante et danse ! « Faith ».
– Le clip avec paroles de « Set It All Free ».
– Le réseau de Tous en scène.
– Le meilleur de Gunter.
– Les mini films : Gunter fait du baby-sitting, Coup de foudre, le coach de vie d’Eddie.
– Le making of des mini films.
 

Passengers

Le voyage de la dernière chance...

passengers 4k 16166

Jadis, 5000 passagers, plongés dans un profond sommeil artificiel, sont envoyés dans l’espace en direction d’un nouvel eldorado, une nouvelle planète qui présente toutes les caractéristiques pour accueillir une humanité en voie d’extinction. Et alors que les décennies passent sans aucune déconvenue, deux d’entre eux sont malencontreusement libérés de leur léthargie près d’un siècle trop tôt. Aurora Lane (Jennifer Lawrence) et Jim Preston (Chris Pratt) doivent se rendre à l’évidence : ils sont condamnés à l’idée de passer le reste de leur existence tous les deux à bord de l’Avalon.
Peu à peu, la timidité des premiers instants laisse place à une complicité grandissante qui finit même pas se muer en véritable attirance. Et, tandis qu’ils apprennent à se connaître, ils ne tardent pas à découvrir que leur vaisseau spatial court un grand danger. Ainsi, ils vont devoir mettre tout en œuvre pour assurer la survie des 4998 autres passagers endormis...
Le challenge était plutôt audacieux : réunir deux étoiles montantes du cinéma, sans faire de l’ombre ni à l’une ni à l’autre, était une tâche plutôt ardue, le passé nous ayant maintes fois prouvé que certains mariages sur grand écran n’étaient pas du meilleur goût ! Rassurez-vous, ici, l’alchimie est cependant totale entre Jennifer Lawrence et Chris Pratt. Seule ombre au tableau, la forme l’emporte quelque peu sur le fond avec un jeu dramatique souffrant d’une certaine profondeur.
Avec des décors futuristes à souhait, des effets visuels époustouflants et un récit rondement mené, Morten Tyldum, à qui l’on doit l’inoubliable Imitation Game porté par Benedict Cumberbatch dans la peau du mathématicien Alan Turing, nous a concocté un sublime « space opera » qui va sans aucun doute éblouir les amoureux du genre ! À mi-chemin entre la comédie romantique classique, le thriller de science-fiction et le huis clos haletant, le réalisateur norvégien et son Passengers nous proposent d’assister à la vie d’un couple, isolé de toute autre présence humaine. Et c’est tout bonnement bluffant !

Distributeur : Sony
Origine : USA
Date de sortie : 3 mai 2017
Réalisateur : Morten Tyldum
Distribution : Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen, Laurence Fishburne, Andy Garcia, Vince Foster, Kara Flowers, Julee Cerda...
Genre : Romance de science-fiction & d’action
Durée : 1 heure 57 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D & 4 K :
– 8 scènes coupées (HD - 9'49" - VOST).
– Le casting de Passengers (HD - 10'39" - VOST).
– L’espace à l’écran : les effets visuels de Passengers (HD - 7'26" - VOST).
– Sur le tournage avec Chris Pratt (HD - 4'19" - VOST).
– La création de l’Avalon (HD - 9'35" - VOST).
– Bêtisier (HD - 4'23" - VOST).
– Réservez votre traversée : apprenez-en plus sur la Homestead Company pour voir ce qui vous attend (4 vidéos — HD — 4’40" - VOST).
 

La La Land

Comment faire du neuf avec du vieux !

lalaland 4k 94798

Oubliez tout ce que vous avez vu, entendu, lu, voire vécu, car voici la comédie musicale la plus originale et flamboyante du troisième millénaire ! Après avoir prêté sa plume au cinéaste Ed Gass-Donnelly pour écrire le scénario du Dernier Exorcisme : Part II (2013), être revenu à ses premières amours en signant le script du Grand Piano réalisé par Eugenio Mira (2014) et s’être risqué pour la première à la réalisation d’un long-métrage avec Whiplash (2014), le franco-américain visionnaire Damien Sayre Chazelle nous ouvre les portes de son La La Land, l’une des comédies musicales les plus marquantes de toute l’histoire du 7ème Art.
Au cœur de La Cité des Anges, quelque part entre les années 1960 et aujourd’hui, une apprentie actrice prénommée Mia (Emma Stone) essaie tant bien que mal se se faire une place dans le monde impitoyable du show-business. Serveuse dans un bar, elle multiplie les auditions avec l’intime conviction qu’elle finira un jour par percer dans le milieu. De son côté, Sebastian (Ryan Gosling), un musicien passionné de jazz, doit se contenter de jouer du piano dans de petits clubs pour subvenir à ses besoins. Alors que les jours, mois et années passent, tous deux semblent lentement, mais sûrement, s’éloigner de leurs rêves hollywoodiens, et ce, jusqu’au jour ou la vie va leur donner un petit coup de pouce en croisant leur destinée...
Tenir un compte précis des comédies musicales tient de la gageur tant elles s’avèrent nombreuses. Mais, La La Land gagne à être connue et reconnue puisqu’elle a lancé un véritable phénomène à travers le monde depuis sa sortie en début d’année sur grand écran.
En s’inspirant ouvertement de l’univers singulier de Jacques Demy qu’il affectionne tout particulièrement, dont plusieurs de ses films mythiques comme Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort ou encore Une Chambre en Ville, Damien Chazelle cristallise à merveille cette époque d’enthousiasme, d’opulence et de passion sur la toile pour le plus grand bonheur des amoureux du genre.
Pour l’aider dans leur délicate entreprise, le couple Emma Stone et Ryan Gosling insuffle une réalité stylisée et une fraîcheur sophistiquée à ce conte cinématographique moderne. Côté bande originale, les chansons sont aussi entraînantes qu’entêtantes et les chorégraphies sont savamment pensées pour mieux servir le récit et la réalisation ô combien léchée du metteur en scène ! Et que dire de plus sur la trame scénaristique, si ce n’est qu’elle s’inscrit dans la lignée des plus grandes histoires d’amour hollywoodiennes en trouvant la place qu’elle mérite au panthéon des plus grandes comédies musicales !
Une œuvre gigantesque à la lisière de l’inventivité la plus folle et de la romance la plus inattendue. Finalement, vous n’aviez encore rien vu...

Distributeur : M6 Video
Origine : USA
Date de sortie : 25 mai 2017
Réalisateur : Damien Chazelle
Distribution : Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend, J.K. Simmons, Rosemarie DeWitt, Finn Wittrock, Callie Hernandez, Sonoya Mizuno...
Genre : comédie musicale romantique
Durée : 2 heures 08 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray & 4 K :
– Commentaire audio.
– La La Land enchante Paris.
– La La World : le phénomène autour du monde.
– À la découverte de La La Land.
– La musique.
– Galerie d’affiches.
– « Song Selector » : navigation entre les chansons du film.
– « Another Day Of sun » : une ouverture triomphale.
– Justin Hurwitz : le génie musical de La La Land.
 

Resident Evil Chapitre Final

Alice au pays des horreurs, c'est fini !

resident evil chapitre final promo bluray 3d 3d copie 55c41

Rappelez-vous : nous sommes en 2002. Un virus se répand dans un centre de recherches, l’ordinateur de surveillance prend le contrôle des opérations et extermine le personnel avec une violence inouïe. Un commando est aussitôt dépêché sur place pour le désactiver. Accompagné d’Alice (Milla Jovovich), une jeune amnésique, et de Matt (Eric Mabius), un policier, le groupe va alors découvrir au fur et à mesure de son ascension que le virus réanime les morts, à présent avides de chair humaine ! Depuis les origines de la saga cinématographique culte, beaucoup de sang a coulé et pas moins de 5 suites ont vu le jour, et ce, sans compter les franchises animées dérivées ! Dans le 6ème et dernier volet, sobrement baptisé Resident Evil : Chapitre Final, on retrouve l’infatigable Alice, unique rescapée de la grande bataille sanglante de Washington contre les zombies. À peine a-t-elle le temps de se remettre de ses dernières émotions fortes qu’elle doit retourner au Hive à Raccoon City, là où le cauchemar a commencé ! Pire encore, là où Umbrella Corp a regroupé ses dernières forces pour mieux les jeter dans l’ultime bataille...
Depuis quelques années déjà, les adaptations de jeux vidéo pullulent au cinéma, avec un résultat qui n’est souvent pas à la hauteur de toutes nos espérances. Et c’est aujourd’hui au tour de Resident Evil, l’un des plus grands classiques du « Survival-Horror », de nous proposer son ultime effusion d’hémoglobine, en attendant le reboot d’ores et déjà prévu pour 2020. Et pour ce retour aux sources du mythe, Paul W.S Anderson reprend du service et ne fait toujours pas les choses à moitié : grâce au talent d’interprétation de Milla Jovovich qui alterne avec une habilité déconcertante sensibilité et brutalité, de nouveaux effets spéciaux de toute beauté et un scénario un peu plus poussé, le réalisateur parvient non seulement à nous repousser dans nos derniers retranchements, mais aussi à nous proposer une sorte de condensé des meilleurs moments de la saga horrifique. Un final en apothéose en sanguinolent à souhait !

Distributeur : Metropolitan
Origine : Américain/allemand/australien/canadien et français.
Date de sortie : 25 mai 2017
Réalisateur : Paul W.S. Anderson
Distribution : Milla Jovovich, Ali Larter, Iain Glen, Shawn Roberts, Ruby Rose, Eoin Macken, Willian Levy, Fraser James...
Genre : Action/épouvante-horreur
Durée : 1 heure 47 minutes
Les points forts des DVD, Blu-ray, 3D :

– Instrospection avec Paul & Milla
– Cascades et armes
– Explorer le Hive
– Les femmes de Resident Evil
– Diriger le chapitre final
– Rola dans le rôle de Cobalt
– De saints à pécheurs
– Du scénario à l’écran
- Resident Evil : Vendetta
– Les bandes-annonces (vf/vostfr)

Quelques Minutes Après Minuit 

Faut-il croire en l'irréel ?

quelques minutes apres minuit bluray 3d copie 5e259

Adapté du best-seller du même nom de Patrick Ness, Quelques Minutes Après Minuit nous narre le quotidien du jeune et frêle Conor (Lewis MacDougall). Depuis quelques jours, celui que la vie n’a assurément pas épargné, et ce malgré son jeune âge, éprouve de plus en plus de difficultés à surmonter la maladie de sa mère (Felicity Jones), le harcèlement de ses petites camardes de classe et l’éducation stricte de sa grand-mère (Sigourney Weaver).
Il faut dire que cela fait beaucoup pour un adolescent qui, pour fuir la dure réalité, va lentement, mais sûrement, se réfugier dans son imagination. Une fois la nuit tombée, il prend ainsi la poudre d’escampette et trouve refuge dans un monde imaginaire peuplé de créatures extraordinaires. Mais c’est à l’orée du réel et de l’irréel que Conor va apprendre non seulement ce qu’est la bravoure, mais aussi le chagrin, et ce, pour mieux affronter l’effroyable vérité...
Renouant avec cette ambiance si spécifique de son œuvre désormais culte L’Orphelinat, laquelle lui a permis définitivement d’asseoir sa notoriété à Hollywood, le talentueux Juan Antonio Bayona a puisé une nouvelle fois dans son imagination ô combien fertile et dans les écrits de Patrick Ness pour élaborer le scénario original de Quelques Minutes Après Minuit. Avec ce dernier, le réalisateur nous a concocté un drame fantastique bénéficiant d’une distribution de premier choix. Bien sûr, on ne peut pas vraiment dire qu’il chamboule les règles du genre, mais son atmosphère délicieusement envoûtante ravira immanquablement les fans de la première heure du désormais célèbre metteur en scène espagnol ! Dans les yeux de Lewis MacDougall, ce dernier sonde notre âme pour mieux faire remonter certaines peurs enfantines que chacun d’entre nous pensait avoir enfouies au plus profond de lui. Inlassablement entre ombre et lumière, rêve et réalité, il nous plonge dans un conte moderne ou la poésie s’entremêle à la dureté d’un récit, et ce, pour mieux en sortir la quintessence : est-il si utopique de croire en l’irréel ?

Distributeur : Metropolitan
Origine : Américain/espagnol/canadien et britannique
Date de sortie : 9 mai 2017
Réalisateur : Juan Antonio Bayona
Distribution : Lewis MacDougall, Sigourney Weaver, Felicity Jones, Toby Kebbell, Liam Neeson, James Melville, Dominic Boyle, Ben Moor...
Genre : drame fantastique
Durée : 1 heure 49 minutes
Les points forts des DVD & Blu-ray :

– Commentaire audio de J.A. Bayona
– Commentaire audio de Patrick Ness (vo)
– Scènes coupées
– Making of
– Le dessous des contes.